La déconcentration administrative: un enjeu de démocratie    PAM: Les dissidents reportent le congrès    Début de semaine mitigé    Le marché pétrolier en ébullition    L'Boulevard 2019: La relève sur un tremplin    Tremplin 2019: Une 19e édition et un esprit toujours aussi bon enfant    Skhirat: 1ère réunion du comité de pilotage de la 3e phase de l'INDH    Suivez en direct: PSG vs Real Madrid et Atlético Madrid vs Juventus    Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean : Le marocain Mustapha Fahmi primé    OCP renforce sa position de leader en Asie    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    News    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Le développement de la flotte de RAM, un prérequis pour mieux servir le tourisme national    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Le Maroc invité d'honneur du Festival d'Helsinki de la musique sacrée    Trump annonce un durcissement « substantiel » des sanctions contre l'Iran    Tourisme : La tendance positive du début d'année se confirme    U.S. Seeks to Heighten Scrutiny of Foreign Investment in Tech, Infrastructure, Data    Brexit : le risque d'un « No-deal » est très réel    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    Tourisme à Essaouira : Des progrès notables, mais encore des efforts à fournir    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    Divers    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'IPC ressort en baisse en juillet après trois mois de hausse ininterrompue
Publié dans Libération le 24 - 08 - 2019

L'Indice des prix à la consommation (IPC) est de nouveau en baisse. Après trois mois de hausse consécutive, l'indicateur synthétisant l'évolution des prix à la consommation est ressorti en baisse au cours du mois de juillet 2019.
En effet, «l'Indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de juillet 2019, une baisse de 0,8% par rapport au mois précédent », a annoncé récemment le Haut-commissariat au plan (HCP).
«Cette variation est le résultat de la baisse de 2% de l'indice des produits alimentaires et de 0,1% de l'indice des produits non alimentaires », a expliqué l'institution publique dans une note d'information relative à l'IPC du mois dernier.
La baisse de l'Indice des prix à la consommation met ainsi un terme à trois mois de hausse ininterrompue, observée au cours des mois de juin (0,2%), mai (0,7%) et avril (0,6%).
Si la hausse de l'IPC du mois de juin résultait de l'accroissement de 0,3% de l'indice des produits alimentaires et de 0,1% de l'indice des produits non alimentaires, le Haut-commissariat avait attribué celle du mois de mai à la hausse de 1,5% de l'indice des produits alimentaires et de 0,3% de l'indice des produits non alimentaires.
Quant à la hausse observée au cours du mois d'avril, le HCP l'avait justifiée par celle de 1,4% de l'indice des produits alimentaires et de la stagnation de l'indice des produits non alimentaires.
Il est à rappeler que l'Indices des prix à la consommation des deux mois précédant cette période de hausse, mars et février, avait affiché une stagnation.
Rappelons également que la baisse de l'IPC est la deuxième enregistrée depuis le début de cette année, après celle observée au cours du mois de janvier dernier (0,3%) et qui avait été attribuée au recul de 0,5% de l'indice des produits alimentaires et de 0,2% de l'indice des produits non alimentaires.
A en croire le Haut-commissariat, les baisses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2019 ont concerné principalement les «légumes» (8,1%), les «poissons et fruits de mer» (4,3%), les «fruits» (3,6%), les «viandes» (1,7%) et le « lait, fromage et œufs» (0,5%).
Pour les produits non alimentaires, le HCP fait état d'une baisse de 1% principalement des prix des «carburants».
A titre de comparaison, les hausses des produits alimentaires observées entre mai et juin 2019 avaient concerné principalement les «légumes» (2,4%), les «fruits» (1%), les «viandes» (0,5%) et le «café, thé et cacao» (0,1%).
Dans sa précédente note, le HCP avait, en revanche, noté une diminution des prix de 1% pour les «huiles et graisses» et de 0,9% pour le « lait, fromage et œufs». En ce qui concerne les produits non alimentaires, l'institution publique avait relevé une baisse des prix de 1,2% principalement au niveau des «carburants».
Durant la première baisse de l'année de l'IPC, entre décembre 2018 et janvier 2019, les baisses des produits alimentaires avaient concerné principalement les «fruits» et les «huiles et graisses» (3%), les «légumes» (2,8%), les «viandes» (1%) et le «lait, fromage et œufs» (0,2%).
En revanche, les prix avaient augmenté de 0,8% pour les «poissons et fruits de mer» et, s'agissant des produits non alimentaires, la hausse avait concerné principalement les prix des «tabacs» avec 15,2%.
Soulignons qu'entre juin et juillet 2019, les baisses les plus importantes de l'IPC ont été enregistrées à Béni-Mellal (2,1%), Meknès (2,0%), Al-hoceima (1,6%), Fès (1,4%), Kénitra, Oujda et Settat (1,3%), Guelmim (1,1%), Laâyoune (1,0%) et Tétouan et Tanger (0,7%).
En juin, les baisses avaient été enregistrées à Guelmim et Safi (0,3%) et à Kénitra, Oujda, Tétouan et Dakhla (0,2%). Au cours de cette même période, le HCP avait également noté des hausses importantes de l'IPC à Al-hoceima (1%), Béni-Mellal (0,8%), Marrakech (0,7%), Rabat et Meknès (0,4%), Settat (0,3%) et Fès (0,2%).
Au cours du mois de janvier, le Haut-commissariat avait relevé des hausses de l'IPC notamment à Settat (0,3%), Dakhla et Guelmim (0,2%) et Fès (0,1%).
En revanche, les baisses les plus importantes de cet indicateur sont enregistrés à Marrakech, Meknès et Laâyoune (0,6%), Agadir et Tanger (0,5%), Casablanca, Kénitra, Rabat et Al-hoceima (0,3%).
Comparé au même mois de l'année précédente, «l'Indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de juillet 2019 conséquence de la hausse de l'indice des produits non alimentaires de 0,9% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,5% », a fait savoir le HCP.
S'agissant des produits non alimentaires, le Haut-commissariat a noté que les variations vont d'une stagnation pour le «transport» à une augmentation de 3,4% pour l'«enseignement».
Dans ces conditions, l'institution publique a déduit que « l'indicateur d'inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatils et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de juillet 2019 une baisse de 0,2% par rapport au mois de juin 2019 et une hausse de 1,3% par rapport au mois de juillet 2018 ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.