Lutte contre la corruption dans le secteur financier: Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Fédération Royale Marocaine des Personnes en Situation de Handicap : Assemblées constitutives des ligues des Régions de l'Oriental, Fès-Meknès et Draâ-Tafilalet    Tennis : À Abu Dhabi...one, two, three for Sabalenka    Rabat : L'ambassadeur David Fischer rend hommage à Abdellatif Hammouchi et au corps sécuritaire marocain    Coronavirus : le Maroc enregistre son premier cas du variant britannique    Azilal : Une nouvelle vie pour le fameux «pont de la mort» (vidéo)    CHAN / Maroc-Togo (1-0) : Les 3 points mais la finition n'y était pas !    L'Université Ibn Tofaïl cède un Brevet d'Invention à une Société Privée    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    Crainte d'un choc environnemental suite à la reprise des industries    Evolution du coronavirus au Maroc : 473 nouveaux cas, 460.144 au total, lundi 18 janvier 2021 à 18 heures    Prix Franz Edelman 2021, l'OCP parmi les finalistes    L'Inter dompte la Juventus    Mohamed Badine El Yattioui, un fervent défenseur de notre cause nationale au pays des Aztèques    Les eaux de l'Oued Bouskoura décolorées par des rejets industriels    Chute de la rente pétrolière en Algérie en 2020    Essaouira : « Plateforme Jeunes » pour une économie solidaire    Narcotrafic et émigration clandestine dans la nasse    Recours au financement externe " maîtrisé et soutenable "    El-Jadida comme champ de signes et de représentations    Dakhla consacrée "Région de rêve 2021"    David SERERO. « Je souhaite monter la première troupe d'Opéra Royale du Maroc »    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 18 janvier    Croissance économique en 2021: les scénarii du HCP    BAM : le dirham s'apprécie de 1,89% face au dollar en décembre 2020    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Le ministre de l'intérieur s'entretient avec son homologue israélien    SM le Roi a jeté les bases d'un partenariat plus étroit avec les Etats-Unis    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    CMR : Bilan honorable et perspectives ambitieuses    Grande manifestation sportive au profit des étudiants    Boutaïb de retour avec le Havre    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Digitalisation, Bank Of Africa passe à la vitesse supérieure    ZLECAf: Le plus dur reste à venir !    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    Valorisation du patrimoine culturel et soutien à la créativité des jeunes musiciens    Envol et déploiement    Des nouveaux «trésors» archéologiques dévoilés au public    Quand le PJD comparait les Juifs aux singes et aux porcs    Ramallah. Les chefs du renseignement égyptien et jordanien rencontrent Abbas    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    La nouvelle ère en Europe    Jeunesses partisanes : Jamais sans ma liste nationale !    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées
Publié dans Libération le 14 - 09 - 2019

Regards braqués sur les tribunes, ce week-end en L1! La 5e journée sera celle des supporters: ceux du PSG ne pourront rester de marbre devant le possible retour de Neymar, les autres seront particulièrement scrutés par les instances après une quinzaine de débats sur l'homophobie dans les stades. Ils avaient lancé la saison de leur club par de vindicatifs "Neymar casse-toi", le 11 août contre Nîmes. Les ultras parisiens ne voulaient plus entendre parler de leur attaquant brésilien, ils sont désormais devant le fait accompli: le N.10 est toujours là. Comment réagiront les tribunes du Parc des Princes, en cas de retour de la star aux 222 millions d'euros, qui n'avait pas caché son désir de quitter la capitale après deux saisons mitigées ?
La cacophonie promet d'être à son summum, entre les franges les plus "dures", pour qui l'ex-crack de Barcelone n'a plus rien à faire ici, et celles, moins remontées, qui seraient prêtes à pardonner au Ney son désamour estival pour peu que celui-ci rééclaire le Parc de son immense talent.
Encore faut-il que Neymar joue, samedi contre Strasbourg (17h30). Le Brésilien, plus apparu sous le maillot parisien depuis le 11 mai dernier à cause successivement de suspension, blessure et mise à l'écart du groupe, est cette fois éligible, après avoir foulé les terrains en sélection cette semaine.
Le retour possible du meneur de jeu de Thomas Tuchel prend en tout cas le pas sur tout le reste, à commencer par la préparation de l'entrée en lice en Ligue des champions du PSG, mercredi pour un choc contre le Real Madrid - que Neymar manquera pour une suspension.
On en oublierait presque aussi que ce sera peut-être l'occasion pour Paris, privé de Kylian Mbappé sur blessure, de lancer dans le grand bain ses deux recrues des dernières heures du mercato, le gardien Keylor Navas et l'attaquant Mauro Icardi; et de creuser l'écart en tête du classement, qu'il domine avec neuf points, comme Rennes, Nice et Angers.
Sur les autres terrains, le classement importera peu en comparaison avec la tension qui anime actuellement les tribunes de tous les stades. La lutte contre les manifestations homophobes dans les tribunes, au coeur du débat politique ces derniers jours, s'invitera-t-elle encore sur les pelouses ? Des rencontres seront-elles interrompues par les arbitres en cas de chants ou banderoles injurieux, comme cela a été le cas plusieurs fois depuis le début de saison ? "Pour nous, c'est une solution souvent extrême", a insisté la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) Nathalie Boy de la Tour mercredi. La LFP a d'ailleurs précisé avoir établi un "cadre" pour différencier les "propos discriminatoires" et les "propos insultants" pouvant venir des tribunes.
Seul dans le premier de ces deux cas, les délégués de la LFP pourront en alerter l'arbitre, à qui il appartiendra de décider d'interrompre ou non les rencontres.
Le corps arbitral, dont la Direction technique (DTA) dépend de la Fédération française de football (FFF), aura peut-être également eu des instructions spécifiques venant de celle-ci, le président de la Fédération Noël Le Graët ayant indiqué cette semaine qu'il demanderait aux arbitres de ne plus arrêter les matches.
Ce n'est que dimanche soir (21h00), au Stade Louis-II, que les enjeux sportifs majeurs reprendront leurs droits. Monaco, en quête de sa première victoire de la saison, se trouve au bord du précipice (19e, 2 points) au moment d'accueillir Marseille (8e, 7 points) pour le choc de cette fin de journée. Leonardo Jardim espère sortir de cette morosité, pourquoi pas contre l'OM, qui vient lui d'éprouver la même sensation.
Les hommes d'André Villas-Boas restent certes sur deux succès de rang, lors desquels leur nouveau buteur argentin Dario Benedetto a marqué, mais l'annonce de l'opération d'une cheville de leur leader offensif Florian Thauvin, absent probablement jusqu'à la fin de l'année, a en effet mis du plomb dans les ambitions des supporters phocéens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.