Projet de loi de finances /Droits de douane: Les mesures phares    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Akhannouch juge nécessaire la « mise à niveau » de l'entreprise marocaine    Missing    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d'un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    La justice fait renaître Samir de ses cendres    L'ANCP : « Le ministre de la Santé n'a pas pris cette mesure »    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    Flexibilité du dirham : la solution de Jouahri en cas de choc externe    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Faculté de droit d'Agadir: Un acte inadmissible!    Les Botolistes proches de la qualification    Compensation: le PLF 2020 prévoit une dotation de plus de 13 MMDH    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Météo: le temps qu'il fera ce dimanche    Vidéo. Le Maroc lance son premier nanosatelite dans l'espace    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Bella Hadid se livre sur son état mental    La Twittoma, ou comment les réseaux sociaux servent la bonne cause    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'envoie de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire
Publié dans Libération le 18 - 09 - 2019

La 4ème édition de la "Semaine du cinéma marocain" en Côte d'Ivoire a ouvert ses portes, lundi à Abidjan, pour se poursuivre jusqu'au 20 courant, proposant entre-temps la projection de courts et longs métrages à succès de réalisateurs marocains. Cet événement culturel est co-organisé par le Centre cinématographique marocain (CCM) et l'Office national du cinéma de Côte d'Ivoire (ONAC-CI), avec le soutien de l'ambassade du Maroc à Abidjan.
Le court-métrage "Les enfants des sables", d'El Ghali Graimiche, a ouvert le bal de cette 4ème édition dont le gros de la programmation se tiendra à l'emblématique Palais de la culture d'Abidjan.
Outre ce court-métrage, le programme prévoit la projection des longs-métrages "Burnout" de Nour-Eddine Lakhmari, "Korsa" d'Abdellah Toukouna, "Lahnech" de Driss Mrini, "Nouhe ne sait pas nager" de Rachid El Ouali et "Apatrid" de Narjiss Nejjar.
S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture, l'ambassadeur du Maroc en Côte d'Ivoire, Abdelmalek Kettani, a relevé que la coopération culturelle maroco-ivoirienne se porte "à merveille". En témoigne, a-t-il dit, la tenue de cette 4ème édition avec une programmation de qualité et des cadors du 7ème art marocain qui ont fait le déplacement à Abidjan pour la circonstance.
Selon le diplomate marocain, cet événement biennal est une autre belle illustration de l'excellente coopération unissant les deux pays en général et sur le plan culturel plus particulièrement. Il a, ensuite, relevé que la culture est le vecteur par excellence pour que les peuples se connaissent mieux entre eux et pour qu'ils découvrent leurs histoires et leurs sociétés respectives. La dimension économique, a-t-il enchaîné, n'est pas en reste car "la culture est également un vecteur important de développement et le cinéma est aussi une opportunité pour la croissance et l'épanouissement des populations et de la jeunesse en particulier".
Le diplomate marocain a conclu qu'au-delà des projections de films, la "Semaine du cinéma marocain" offre une tribune aux professionnels du 7ème art marocain pour échanger avec leurs homologues ivoiriens et envisager des projets communs et des coproductions.
De son côté, le DG de l'Office national du cinéma de Côte d'Ivoire (ONAC-CI), François Yao, a souligné que cette Semaine cinématographique renseigne sur la qualité exceptionnelle des relations maroco-ivoiriennes et, à titre particulier, sur la dynamique de la collaboration culturelle qu'entretiennent les deux pays.
Le responsable ivoirien s'est particulièrement félicité de la coopération fructueuse et de plus en plus étroite entre le Centre cinématographique marocain (CCM) et l'Office national du cinéma de Côte d'Ivoire.
Il a, par ailleurs, rappelé que la tenue de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire intervient dans le cadre de la mise en oeuvre d'un accord de coopération signé entre les deux institutions et qui couvre plusieurs volets, dont la formation et la coproduction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.