Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine
Publié dans Libération le 20 - 09 - 2019

L'initiative visant la proclamation d'une Journée mondiale de lutte contre l'islamophobie permettra de renouveler la mobilisation afin de déconstruire les discours de la haire et leur faire échec, a affirmé mercredi le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Lors d'une rencontre avec les ambassadeurs des pays islamiques à Rabat, il a souligné que cette initiative se propose d'œuvrer, à partir de l'ONU et ses agences, particulièrement l'Unesco, en vue de décréter cette Journée internationale destinée entre autres à encourager le dialogue des civilisations et la tolérance.
«Ce serait l'occasion pour la communauté internationale d'appeler à la tolérance et à la coexistence, de mettre en évidence la modération de la religion islamique, et de rejeter les discours liés à l'Islam et aux musulmans, lesquels puisent leurs fondements dans l'islamophobie et la peur d'autrui», a-t-il ajouté.
Il a à cet égard relevé que cette initiative à laquelle les Parlements islamiques ont pleinement adhéré par le biais de l'Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), offrirait si elle devait être entérinée l'occasion de promouvoir notre mobilisation commune.
«Une telle mobilisation est essentielle pour que nous puissions nous adresser à nos amis et nos alliés, à travers des forums parlementaires ou autres, ainsi à toutes les forces et personnalités éprises des valeurs d'équité, d'ouverture, de tolérance, de paix et du désir de promouvoir le dialogue interculturel», a poursuivi Habib El Malki, également président de l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI.
Il a à cet égard mis l'accent sur l'importance d'œuvrer sans relâche en vue de corriger les fausses représentations concernant l'islam et les musulmans, qu'elles aient trait à la religion, à la civilisation ou à l'histoire islamique.
Il s'agit là, selon lui, d'un défi stratégique, pas seulement pour les pays musulmans, mais également pour l'ensemble de la communauté internationale. «Nous sommes appelés à inverser les tendances fondées sur la haine, l'hostilité et la confrontation, et à promouvoir un esprit de tolérance, de coopération, de coexistence et de respect des religions, des cultures et des valeurs d'autrui», a-t-il soutenu.
Le président de la Chambre des représentants a rappelé que l'initiative fait partie d'un certain nombre de mesures, dont entre autres le lancement du Prix Al-Qods pour la démocratie et la justice historique, compte tenu de l'importance de la cause palestinienne pour les peuples musulmans.
Ce prix reflète aussi une volonté de susciter un nouvel intérêt de la part de la communauté internationale pour la cause palestinienne, dans un contexte régional et international où cette question a fini par souffrir d'un manque de visibilité.
Il s'agit également de rappeler au monde entier, en particulier aux assemblées parlementaires, les droits inaliénables du peuple palestinien et de mettre en exergue la justesse de la cause palestinienne et la légitimité de la lutte des Palestiniens vivant sous occupation
Pour sa part, le directeur général de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Salem Ben Mohamed Al Malek, a indiqué que le phénomène de l'islamophobie représente une menace pour la paix et la stabilité mondiales.
«Ceux qui font preuve d'hostilité envers l'Islam sont avant tout des adversaires de la paix et des droits de l'Homme, tout comme ils sont à contre-courant du consensus international sur les valeurs universelles et contre tout dialogue des cultures et toute alliance entre les civilisations», a-t-il dit.
Tout en se félicitant de la proposition visant la proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie, le directeur général de l'ISESCO a affirmé que les initiatives destinées à combattre un tel phénomène méritent d'être soutenues par la communauté internationale


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.