Marché de capitaux : Près de 77 MMDH de levées en 2020    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    CHAN / Namibie-Tanzanie : Une première... les 3 arbitres étaient des femmes !    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Orange Maroc se prépare à la 5G    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa lance la Plateforme de la jeunesse africaine pour le climat
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2019

S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement a annoncé, à l'occasion du Sommet Action Climat de l'ONU, qui a ouvert ses travaux lundi à New York, le lancement d'une nouvelle initiative d'envergure visant à mobiliser les voix de la jeunesse des pays du Sud dans la lutte contre les changements climatiques.
Créée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, cette initiative baptisée Plateforme de la jeunesse africaine pour le climat (African Youth Climate Hub) est axée sur la promotion des idées et des solutions des jeunes africains pour faire face au réchauffement de la planète.
En tant que leader mondial engagé, S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa a, depuis plusieurs décennies, systématiquement et concrètement, placé la jeunesse au centre des activités de la Fondation, en mettant l'accent sur l'éducation au développement durable.
Au cours de sa participation au Sommet Action Climat, Son Altesse Royale a assisté aux différents panels programmés lors de ce conclave mondial convoqué à l'initiative du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, portant notamment sur l'élaboration de solutions ambitieuses dans six domaines. Il s'agit de la transition mondiale vers les énergies renouvelables, les infrastructures et villes durables et résilientes, l'agriculture durable, la gestion des forêts et des océans, la résilience et l'adaptation aux impacts climatiques, et l'alignement des financements publics et privés sur une économie ayant zéro émission nette.
L'initiative "African Youth Climate Hub" lancée lors du Sommet de New York est un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, Youngo (groupe de la jeunesse et de l'enfance à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), le groupe OCP et l'Université Mohammed VI Polytechnique.
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement apporte à cette initiative ses 18 années d'expérience en matière d'éducation pour le développement durable au Maroc, ainsi qu'une attention accrue sur l'Afrique, le numérique et la coopération internationale.
De son côté, Youngo apporte à l'initiative son réseau de plus de 200 ONG dirigées par des jeunes ainsi que son expertise technique, alors que le groupe OCP y contribue à travers sa perspective du secteur privé, et son identité africaine. L'Université Mohammed VI Polytechnique apporte, pour sa part, son approche axée sur l'apprentissage par la pratique, son réseau d'experts africains ainsi que ses ressources de pointe.
L'"African Youth Climate Hub" sera basé au Centre international Hassan II de formation à l'environnement à Rabat. Une réunion annuelle du Hub aura lieu au Centre et permettra aux jeunes de tout le continent africain de partager leurs connaissances et d'échanger leurs meilleures pratiques.
Le Climate Hub est pleinement aligné sur les objectifs du Sommet Action Climat 2019 et partage ses critères essentiels. Il a été et restera clairement axé sur la nécessité de rendre le Hub reproductible et évolutif, travailler efficacement pour soutenir les partenaires et mesurer le succès, et inclure les jeunes à chaque étape du processus, y compris au niveau de la gouvernance.
Selon la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, '"African Youth Climate Hub" offrira aux jeunes Africains la possibilité d'établir et de maintenir le mouvement d'une génération contre les changements climatiques. Le Hub éduquera, inspirera, responsabilisera et mobilisera les jeunes afin de créer un changement durable dans leurs écoles, leurs communautés et leurs écosystèmes professionnels, à toutes les échelles pertinentes.
L'objectif est de fournir un forum où les jeunes Africains puissent discuter de leurs idées pour lutter contre les changements climatiques. Les idées jugées les plus efficaces pour atteindre les cibles clés du Hub seront avancées dans un incubateur avant d'être développées pour un lancement ultérieur.
Le Hub espère réunir les jeunes penseurs africains les plus engagés et les plus innovants en matière de changements climatiques, créer un centre d'apprentissage et aider les populations à obtenir des emplois verts en Afrique.
"L'Afrique est à la fois touchée par les changements climatiques et constitue une riche source de solutions, mais jamais auparavant il n'y a eu un espace aussi inclusif et axé sur les impacts permettant aux jeunes Africains de se réunir et de partager leurs idées pour des solutions élaborées et pertinentes pour leur continent", a déclaré, à cette occasion, Meryem Hdia, une jeune Marocaine de 21 ans et ambassadrice du Hub.
"Ce nouveau pôle climatique concerne les jeunes Africains qui créent leurs propres solutions aux changements climatiques. Il s'agit de développer des idées qui auront un impact réel sur la vie des populations du monde entier", a-t-elle expliqué.
Le Climate Hub permettra aux jeunes Africains d'identifier plus clairement et de se connecter avec les différents groupes et organisations qui ont besoin d'écouter leurs pensées et de s'appuyer sur leurs idées et les meilleures pratiques pour amplifier l'action. Le Hub vise à générer des forums impliquant les principales parties prenantes et les jeunes, réduire les écarts de capacité ; et promouvoir une approche intergénérationnelle active.
Le Hub ne se limite pas à des idées, mais vise des résultats concrets avec des mécanismes de soutien en place pour concrétiser les idées. Ceux-ci comprennent un réseau pour faciliter les connexions transfrontalières et intergénérationnelles, un incubateur et un centre de connaissances. Ces éléments, parmi d'autres, contribueront à la création d'un écosystème africain axé sur les changements climatiques, incluant l'apprentissage en ligne, les meilleures pratiques et les emplois verts.
Les meilleures pratiques et projets enregistrés par le Hub devront faire face à une ou plusieurs dimensions des défis de l'adaptation au changement climatique et/ou de l'atténuation de leurs effets. Les jeunes pourront postuler pour que leurs projets soient incubés et développés jusqu'à leur achèvement. Les membres du Hub voteront sur les meilleurs projets.
"Les jeunes Africains et leurs idées créatives sont au cœur de ce projet majeur", a déclaré Chiagozie Udeh, un Nigérian de 25 ans, et un des partenaires et jeune ambassadeur du Hub.
"Cette génération hérite déjà des problèmes posés par la crise climatique - un problème que nous n'avons pas créé, mais qu'il nous incombe de résoudre. Nous sommes la dernière génération avec la possibilité de résoudre cette crise et les plateformes telles que ce Hub sont essentielles pour un engagement significatif des jeunes et pour permettre à nos idées de devenir des solutions pour aujourd'hui et pour demain", a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.