Elle est décédée mardi soir : Zhour Maamri s'en va    Tremblements de terre : L'Unesco met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    Evolution du coronavirus au Maroc : 867 nouveaux cas, 467.493 au total, mardi 26 janvier 2021 à 18 heures    Bank of Africa et la SIACE s'allient pour le renforcement du commerce extérieur    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Dialogue Stratégique Maroc-USA : la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire à l'ordre du jour    Plan de relance. Ça va décarboniser    Fruits et légumes : Les exportations marocaines en hausse    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    De Larbi Ben Mbarek à Youssef En-Nesyri: Les Lions de l'Atlas continuent de rugir dans l'arène de la Liga    Le match sera «décisif» pour les deux sélections (Lhoucine Ammouta)    Le Premier secrétaire de l'USFP reçoit les organisations de la jeunesse des partis politiques    Formation dans le numérique au profit de de 50.000 étudiants    Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l'ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies    Le textile marocain en quête d'un fil d'Ariane    Notre diversité culturelle est une source inépuisable d'enrichissement    Les galeries d'art improvisent pour ne pas disparaître    La FNM lance un concours pour la création graphiques de son Logo    Appel à candidature pour une résidence d'écriture à Meknès    Marrakech. Quand l'Art s'invite au Palmeraie Rotana Resort    Exposition. Spirit of the letter de Larbi Cherkaoui    France: l'Institut Pasteur arrête le développement de son principal projet de vaccin    Microcrédit : 10 millions d'euros de prêt de la BEI à Jaïda    Maroc: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs    Dakhla : un rallye classique et sportif pour célébrer la marocanité du Sahara    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Vaccins anti-Covid: doit-on craindre des effets indésirables ?    Bouayach : «une source d'inspiration pour un modèle non-institutionnel de dialogue interculturel»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Etats-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    Cyber-sécurité : le dispositif de Maroc Telecom    AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent    Le Maroc réitère son appel pour la création d'une Plateforme d'experts africains pour la lutte contre les épidémies    Une nouvelle émission dédiée le 3 février à la culture juive sur Medi1TV    Maroc-Ouganda, un match couperet    Hommage aux personnalités sportives qui se sont illustrées en 2020 : Malgré la pandémie, la SNRT perpétue la tradition    Pétitions : Enième tentative de réanimation    Warning du Centre antipoison / «M'khinza» : Attention danger!    Fkih Ben Saleh : Un escroc mis hors d'état de nuire    Marrakech : Une Allemande se jette du 5ème étage d'un immeuble    Législation : Un bilan maigre se profile    CHAN / Groupe « C » : Ce soir, Maroc-Ouganda, pour rectifier et se qualifier !    CHAN : Bien que décimée par la Covid-19, la RDC bat le Niger (2-1)    CHAN / Covid-19 : Baâdi testé positif, il sera remplacé par Nemssaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





13 femmes mortes et une dizaine de disparus dans un naufrage à Lampedusa
Publié dans Libération le 09 - 10 - 2019

Treize corps ont été repêchés lundi après-midi et il reste encore une dizaine de disparus après le naufrage dans la nuit précédente d'un bateau de migrants près de l'île italienne de Lampedusa, ont indiqué les garde-côtes italiens.
Les victimes retrouvées sont toutes des femmes, dont certaines enceintes et, selon certains témoins, il y aurait huit enfants et d'autres femmes enceintes parmi les disparus. Vingt-deux personnes ont par ailleurs pu être secourues et transportées jusqu'au port de Lampedusa, au large de la Sicile.
"On ne peut pas mourir comme ça. Il faut identifier les filières (de passeurs) et encourager les actions pour rendre la Méditerranée plus sûre", a déclaré le maire de Lampedusa, Toto' Martello, après ce drame qui survient quelques jours après la commémoration de la tragédie du 3 octobre 2013.
Ce jour-là, une embarcation transportant environ 500 migrants clandestins africains avait fait naufrage près de la même île de Lampedusa, faisant 366 morts.
La catastrophe avait plongé l'Italie dans le deuil et provoqué le lancement de la vaste opération militaire de secours Mare Nostrum, avant qu'une succession d'autres naufrages ne pousse l'Union européenne et des ONG à envoyer des navires de secours.
Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 19.000 migrants sont morts ou ont disparu en Méditerranée alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Europe depuis ce naufrage de Lampedusa, 2016 restant comme une année noire avec 5.143 migrants disparus.
Depuis le début de l'année, 1.041 migrants ont perdu la vie en mer.
Selon les experts de l'organisation, si 2018 a été la moins meurtrière de ces dernières années (2.297 victimes recensées) elle est la plus "dangereuse" si l'on considère le rapport entre le nombre de départ et celui de décès.
L'OIM a précisé que 72.263 migrants sont entrés en Europe par voie maritime depuis le 1er janvier, soit 14% de moins que les 84.345 personnes qui ont débarqué sur la même période l'année dernière.
Les arrivées en Grèce et en Espagne étaient respectivement de 39.155 et 17.405. Le nombre d'arrivées en Italie était de 7.892 contre 21.119 sur la même période en 2018.
Pour tenter d'enrayer l'hécatombe en Méditerranée, plusieurs pays européens (dont l'Italie, la France, l'Allemagne et Malte) ont récemment élaboré un mécanisme de répartition automatique des migrants, dont le but est aussi de mettre fin aux négociations au cas par cas à chaque sauvetage opéré en mer.
Ce dispositif devait être soumis pour approbation à l'ensemble des pays de l'Union européenne lors d'un conseil européen des ministres de l'Intérieur hier à Luxembourg.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.