Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    Contrôle de conformité des produits industriels : De nouvelles normes marocaines    Bouznika : Début du 5ème round des négociations inter-libyennes    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Volontaires, l' une des clefs de l'organisation du CHAN    Compteur coronavirus : 1.138 cas testés positifs et 29 décès en 24 heures    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Le vaccin est enfin arrivé au Maroc...vers un lancement imminent de la campagne anti-Covid    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    2M et la DGSN s'associent pour lutter contre les violences faites aux femmes    Dakhla-Oued Eddahab : Soutenir les commerçants et TPE...    Hommage / Covid-19 : ces soignants morts sur le front de l'épidémie    Le Vaccin AstraZeneca arrive au Maroc    Les 10 risques pour les entreprises en 2021, selon «Allianz Risk Barometer»    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    L'inflation augmente de 0,7% en 2020    TPME : L'Observatoire et le Ministère de l'Industrie renforcent leur partenariat    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Meknès : 6 ans de prison pour le violeur d'un enfant de 7 ans    Al Aroui : Vol d'un coffre-fort renfermant une arme à feu et de l'argent    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    La RAM achemine le vaccin anti-covid à Casablanca (photo)    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    CRI : Crise sanitaire ? Connais pas !    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un voyage initiatique dans un univers artistique sublime
Publié dans Libération le 11 - 10 - 2019

Le 2 rue Al Yanboua, Rabat. Vous feriez mieux d'inscrire cette adresse sur votre agenda. C'est celle de l'Institut français de Rabat, là où vous pourrez profiter d'un outil numérique innovent, qui vous permettra de voyager sans pour autant bouger d'un iota. La Micro-Folie de la Villette est une expérience aussi riche que surprenante. Elle accueille tout à la fois musée numérique, Fab-lab et espace d'exposition. Ce voyage initiatique dans un univers artistique sublime, composé de spectacles, ainsi que d'œuvres d'art, et décrit comme « révolutionnaire », n'est pas l'unique attrait de la nouvelle saison culturelle de l'Institut français. Une saison dont le maître-mot est le partage et qui vous réserve d'innombrables surprises, entre pratiques innovantes, interprétation de compagnies de renom, les incontournables évidemment, sans oublier les circuits hors les murs. Tour d'horizon d'un programme qui s'apparente au reflet de « toute la générosité de la relation entre la France et le Maroc, son enrichissement constant» comme l'a expliqué S. E. Hélène Le Gal, ambassadrice de France.
«La nouvelle saison se veut vivante et innovante. Portée sur le partage des envies, des pratiques, des rêves, des lieux publics…, elle permet au public de vivre de nouvelles expériences à travers des créations d'horizons variés et l'invite à interagir avec son environnement » Clélia Chevrier Kolačko, directrice générale de l'Institut français du Maroc, ne pouvait pas mieux faire naître le désir. Ce désir de découvrir ce que réserve la nouvelle saison culturelle de l'Institut français à ses adeptes et à ceux qui le seront bientôt et nombreux, on n'en doute pas. Et oui, le doute n'est pas permis tant la programmation, qui s'étalera, cette année, sur le modèle des institutions culturelles partenaires et contrairement à sa devancière, de septembre à juin, ne se limite pas à un champ d'expression artistique restreint.
Sans œillères donc, l'Institut français vous propose d'explorer tous les arts sans distinction par le biais tout d'abord de la scène. Cet espace d'expression artistique infini, sur lequel interprétera la chorégraphe Blanca Li sa dernière œuvre électro danse « Elektrik ». Les spectacles aériens qui défient l'apesanteur sur des façades publiques seront également de la partie, avec l'aérienne Danse des Cariatides de la compagnie Retouramont. L'art théâtral sera, quant à lui, représenté par le collectif Satori et sa pièce poignante, mise en scène par Fabrice Henry « De nos frères blessés ». Les jeunes qui trouvent cela barbant seront certainement beaucoup plus enthousiasmés par le Groupe acrobatique de Tanger, le spectacle Rock & Goal de la Compagnie Michel Kelemenis ou encore le spectacle magique Evidences Inconnues de la Compagnie Rode Boom.
Au côté de toutes ses nouveautés, on retrouve des incontournables, à l'instar du Festival international du cinéma d'animation de Meknès, le Salon international de l'édition et du livre de Casablanca, le Printemps du Livre et des arts de Tanger, la Cigogne volubile ou encore le Forum des jeunes leaders d'Essaouira. Les Nuits des philosophes seront-elles aussi renouvelées, de même que la Nuit du Ramadan et la Nuit électronique, ou encore le programme CinéFranceMaroc. Ce dernier verra la projection de dizaines de films, pour la plupart récents et exclusifs, projetés dans les salles du réseau et dans les cinémas partenaires.
Comme un clin d'œil à nos ancêtres nomades, l'Institut français a décidé de sortir des sentiers battus et d'aller à la rencontre de son public. Comment ? Tout simplement en leur offrant des espaces d'échanges et de découvertes. Concrètement, l'IF organisera des rencontres et des conférences. Il est aussi question d'une bibliothèque itinérante. En effet, la bibliothèque numérique et multimédias «BiblioTobiss» sillonnera toute l'année les routes du Maroc. Dans cette même lignée, «la caravane culturelle et scientifique «Kafila» emmènera des femmes et des hommes, artistes, scientifiques, penseurs, journalistes, sur les chemins des anciennes caravanes reliant autrefois l'Afrique subsaharienne et le Maghreb», explique l'Institut. A cela s'ajoute la « Fabrique de l'espace public ». L'idée est de transformer et de revaloriser les espaces délaissés avec comme objectif de favoriser des activités ludiques et de loisirs. Et ce n'est pas encore fini. L'Institut français s'engage à accompagner les jeunes talents en étant un acteur majeur de leur émergence. Les outils utilisés seront les résidences artistiques et les concours Ana Maghribi.a et Maroc Folies.
Bref, le programme vous l'avez et l'adresse aussi. Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas profiter d'une telle aubaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.