Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bank Al-Maghrib améliore son résultat net de 69%    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Voici pourquoi la gare Rabat-Ville a été fermée aux voyageurs (VIDEO)    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Gare à la sourde oreille !    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Ces deux marocaines figurent dans "Women Behind Middle Eastern Brands" 2020 de Forbes    Un discours copieusement social!    Planète Mars. Le Marocain Kamal Oudrhiri participe à la mission « Persévérance »    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    Avoirs à l'étranger: le délai des déclarations prorogé    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    France : Le Premier ministre brandit la menace du reconfinement généralisé    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    BAM: le nombre de billets de banque produit en 2019    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Covid-19: les cascades d'Akchour interdites aux visiteurs    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    USA : collision de deux petits avions, sept morts    Botola : le Wydad en tête du classement général    La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic    La trop grande emprise des arbitres sur les résultats de la Botola    Diagnostic réaliste et solutions éclairées    Karima Benyaich : La crise du Covid-19 a renforcé le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Espagne    Omar Hilale : Grâce à la vision clairvoyante de S.M le Roi, le Maroc poursuit son rayonnement à l'ONU    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    "Black Is King", le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    Le réalisateur de "Midnight Express", Alan Parker n'est plus    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Vidéo: La Nasa rassure sur la Mission Mars 2020    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Vidéo: Le Roi, Amir Al-Mouminine, procède au rituel du sacrifice dans le respect des mesures sanitaires préventives contre la Covid-19    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un accord possible sur le Brexit dans la dernière ligne droite
Publié dans Libération le 15 - 10 - 2019

Le Royaume-Uni et l'Union européenne devaient aborder lundi une semaine cruciale pour le Brexit avec d'ultimes et laborieuses tractations pour tenter de parvenir à un accord de divorce, toujours "possible" avant l'échéance du 31 octobre, selon le ministre des Affaires étrangères irlandais.
"Un accord est possible et c'est possible ce mois-ci. C'est peut-être même possible cette semaine, mais nous n'y sommes pas encore", a déclaré Simon Coveney au Luxembourg lundi, à 17 jours de la sortie prévue du bloc européen.
Le gouvernement britannique doit souligner sa détermination à réaliser le Brexit le 31 octobre en présentant lundi son programme de politique nationale par la voix de la reine Elizabeth II, dont le discours marquera l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire. Ce programme, qui doit être marqué par un durcissement en matière de sécurité et d'immigration, reste très hypothétique vu l'incertitude qui plane sur la manière dont le pays va sortir de l'UE, dans un peu plus de deux semaines.
Londres et l'UE se sont montrés prudents dimanche sur leurs chances d'éviter un "no deal" douloureux pour l'économie, des négociations intensives à Bruxelles durant le week-end n'ayant pas permis d'enregistrer de percée sur la question clé de la frontière irlandaise.
"Il reste beaucoup de travail à faire" pour sortir de l'impasse, a estimé dimanche Michel Barnier, négociateur de l'UE sur le Brexit.
Constat identique chez Boris Johnson, qui a souligné qu'il restait toujours "un travail considérable à accomplir pour parvenir" à un éventuel accord.
Les dirigeants européens se réuniront jeudi et vendredi pour un sommet à Bruxelles, présenté comme celui de la dernière chance pour éviter une sortie de l'UE sans accord aux conséquences douloureuses, ou un troisième report prolongeant l'incertitude sur le chemin que prendra le Royaume-Uni après 46 ans dans le giron européen.
Dans l'idéal, les 27 partenaires du Royaume-Uni voudraient avoir une proposition complète sur laquelle voter d'ici là.
Londres et Bruxelles ne parviennent pas à s'entendre sur la manière d'éviter, après le Brexit, un retour à une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, Etat membre de l'UE, et d'ainsi préserver la paix sur l'île qui a connu plusieurs décennies de violences.
Depuis que son plan de Brexit présenté début octobre a été rejeté par les Européens, Boris Johnson a présenté de nouvelles propositions à son homologue irlandais Leo Varadkar jeudi.
Très peu de détails ont filtré mais selon la presse britannique, Londres a proposé que l'Irlande du Nord forme une union douanière avec la Grande-Bretagne tout en appartenant à une sorte de zone douanière avec l'UE. Inacceptable pour l'UE comme pour l'allié nord-irlandais du gouvernement minoritaire britannique, le parti unioniste DUP.
S'il parvient à conclure un accord, Boris Johnson aura encore la lourde tâche de convaincre le Parlement, très divisé sur le Brexit, entre partisans du maintien de liens étroits avec l'UE et zélateurs d'une coupure nette.
Les députés, qui avaient rejeté trois fois l'accord négocié par l'ex-Première ministre Theresa May, siégeront lors d'une séance extraordinaire le 19 octobre, pour la première fois un samedi depuis 37 ans. Faute d'accord d'ici là, une loi adoptée en septembre impose à Boris Johnson de demander un report du Brexit de trois mois. Le dirigeant exclut catégoriquement de repousser cette date, déjà reportée deux fois. Il n'a cependant jamais dit comment il pourrait s'y soustraire.
Cette demande de report devra être approuvée à l'unanimité des autres Etats membres, une requête qu'il serait judicieux d'accepter si elle était soumise, estime le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
Dans cette période nimbée d'incertitude, le ministre britannique des Finances Sajid Javid a annoncé lundi qu'il présenterait le 6 novembre son "premier budget après la sortie de l'UE".
"Je serais surpris qu'il y ait un budget à cette date car (le gouvernement) ne sait pas s'il pourra faire passer ses propositions de Brexit à la Chambre des communes", où le gouvernement n'a plus de majorité, a observé Jon Trickett, poids lourd du Labour (gauche) au micro de la BBC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.