Nouvelle possibilité d'achat de billets de foot    Le Premier secrétaire s'entretient avec l'ambassadrice de l'UE au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation du gouvernement de la jeunesse marocaine    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Devoxx 2019 : Les développeurs en conlave à Agadir    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    Le pape Francois invite 1.500 démunis à sa table    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie    Le Onze national accroché par la Mauritanie    Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l'ultime acte    Euro 2020 : Allemagne et Pays-Bas décrochent leur qualification    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Salon du livre de l'enfant et de la jeunesse    Le grand maître du cinéma européen, Costa Gavras, à la rencontre des étudiants marocains    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Lutte ouvrière!    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Le PPS et la Loi de Finances 2020    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Jadida à l'heure de son 2ème Salon du dessin et de l'estampe
Publié dans Libération le 15 - 10 - 2019

Le Salon marocain du dessin et de l'estampe, après sa deuxième édition, qui a récemment eu lieu à El Jadida, sous le thème «Le dessin empreinte de l'espace temps», organisée par l'Association PACT'ART, en partenariat avec le ministère de la Culture et l'APAC, semble aujourd'hui en passe de devenir une manifestation incontournable de la scène culturelle et artistique, sur laquelle les responsables de la culture, les autorités, et les artistes peuvent désormais compter, en tant que rendez-vous important. Une manifestation qui pourrait constituer une valeur ajoutée pour la ville d'El Jadida, son lieu de naissance, et qui est devenue désormais un évènement international, en témoignent sa programmation sur quatre jours, les noms des artistes invités et l'importance et la richesse des œuvres qui meublent ses stands.
Le coup d'envoi a été donné par une magnifique performance réalisée sur les planches du théâtre par le grand peintre Abdelkarim El Azhar. Un hommage a ensuite été rendu à l'artiste-peintre Saïd Messari pour ses efforts en tant qu'ambassadeur de l'art à Madrid. A cette occasion, un trophée lui a été remis par le secrétaire général de la province et l'artiste-peintre et écrivain Mahi Bine Bine dont les œuvres ont également enrichi l'exposition de cette année, aux côtés d'autres grands noms, tout aussi prestigieux, tels que Melihi, Chebaa, Habouli, Hassani, entre autres, en plus d'artistes membres de PACT'ART dont Benjkan, El Azhar, Zoubeir, Housbane, Elamine.
Le Salon a déjà acquis ses lettres de noblesse après le succès retentissant qui a marqué sa première édition en 2018. Cette année, il a surpris aussi bien les artistes que les spectateurs par ses ambitions et son audace qui se sont traduits par le foisonnement impressionnant des œuvres exposées et des artistes invités.
Ce qui n'était au départ qu'une simple idée, qui a caressé l'esprit de certains, au détour d'une galerie d'exposition, ou autour d'un verre de thé, s'est tout de suite transformé en un pari, un défi à relever, puis c'est devenu aujourd'hui une réalité, selon le président de PACT'ART, Salah Benjkan, qui a souligné que «grâce à l'abnégation d'une équipe d'artistes animés par l'amour de l'art, et la volonté de le promouvoir, dans les bonnes règles, nous avons pu accomplir, ce que nous estimons à juste titre, une réalisation modeste, étant donné que les moyens mis en oeuvre à cet effet restent insuffisants par rapport à nos ambitions».
La richesse des oeuvres exposées, leur diversité lors de cette deuxième édition, son ouverture sur l'étranger, les noms prestigieux des artistes, et leur nombre important, ainsi que les débats fructueux qui s'y sont déroulés, en plus d'un atelier encadré par les membres de PACT'ART, pour l'initiation des jeunes à l'apprentissage de l'estampe, le tout avec une parfaite organisation, attestent de la volonté des organisateurs à vouloir faire mieux d'année en année, malgré toutes les contraintes.
Aujourd'hui, quatorze pays ont pris part à cette édition. «Nous avons dû décliner avec regret la demande de plusieurs artistes étrangers, qui avaient exprimé leur souhait d'y prendre part», a déclaré Salah Benjkan, dans une allocution lors de la cérémonie d'ouverture qui a eu lieu au théâtre de la cité portugaise, en présence du secrétaire général de la province et de plusieurs invités, dont des artistes, des journalistes et des amateurs d'art. Le salon se veut aussi un moyen de promotion touristique puisque ses galeries d'exposition se trouvent au cœur des sites historiques de la cité portugaise, un lieu hautement symbolique, ce qui représente un atout supplémentaire et un levier à même de drainer encore plus de visiteurs dans l'avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.