Le Masi soutenu par les premiers résultats du 3e trimestre    Saham Immobilier: Almaz revisite le moyen standing    Retraites en France: Comment combler le déficit    Les Algériens de nouveau appelés aux urnes    Oujda: Quand le football booste le tourisme local    Mafias de la santé    Des contes en ligne pour préserver l'héritage culturel    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Le Polisario mis à l'index au Pays Basque espagnol    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Unis contre Trump, les démocrates exposent leur division entre modérés et progressistes    Le régime successoral est à revoir    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    Le Maroc, un acteur majeur dans le domaine industriel en Afrique    Saisie de 476 kg de cocaïne dans un appartement à Harhoura    Elalamy : Le Maroc ne ménagera aucun effort pour continuer le développement de son industrie automobile    Soukaina Fahsi enflamme le public de "Visa for Music"    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    ‘‘Lire Casablanca'', une référence sur l'histoire architecturale et urbanistique de Dar El Beida    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Le film « Adam » fait un beau parcours à l'international    Secousse tellurique de magnitude 3,1 dans la province de Midelt    Mosquées: Ahmed Toufiq s'engage pour l'amélioration de la qualité des lieux    Le FIFM célèbre le parcours de quatre grandes figures du cinéma international    Futsal: la sélection marocaine des personnes de petite taille affronte l'Egypte    A Nador, interpellation de deux hommes pour trafic international de drogue et psychotropes de grande ampleur    Google durcit les règles pour les publicités politiques    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    Giovanna Barberis «La mise en œuvre effective de la politique intégrée de la protection de l'enfance pourrait être accélérée»    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    Al boraq : 2,5 millions de voyageurs transportés à fin octobre 2019    Inauguration à Rabat du nouveau siège de la COMADER    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Edito : Modèle    Saisie de 476 kg de cocaïne dans un appartement à Harhoura    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une progression de 93% des ordres de paiement entre 2006 et 2018
Publié dans Libération le 18 - 10 - 2019

Les volumes réglés via le système des règlements bruts du Maroc (SRBM) sont passés de 7.563 ordres de paiement en 2006 à 15.774 ordres en 2018, soit une évolution de 93%, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
Depuis sa mise en place en septembre 2006, le SRBM a connu une progression quasi-régulière des ordres de paiement exécutés. Les volumes réglés via ce système sont passés de 7.563 ordres de paiement à cette date, correspondant à un montant mensuel de 205 milliards de dirhams, à 15.774 ordres représentant un montant mensuel de 396 milliards de dirhams en 2018, soit une progression respective de 93% et 109%, précise BAM dans son rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et les initiatives d'inclusion financière au titre de l'exercice 2018.
Au terme de la même année, rapporte la MAP, le SRBM a enregistré une légère baisse des ordres de paiement des participants directs, passant de 187.781 opérations en 2017 pour un montant de 4.539 milliards de dirhams, à 166.658 opérations pour un montant de 4.290 milliards de dirhams, ajoute la même source qui note que cette baisse s'explique essentiellement par le recul des virements interbancaires, qui a été toutefois compensée par la forte progression des virements clientèle.
Le nombre des virements interbancaires, qui représentent 37% des échanges dans le système, a enregistré une baisse de 35% au terme de l'année 2018 s'établissant à 62.255 ordres de paiement contre 95.860 en 2017.
Cette variation, poursuit BAM, résulte principalement du repli des opérations de change réalisées avec celle-ci depuis l'entrée en vigueur du nouveau régime de change. La valeur globale des virements interbancaires s'est établie ainsi à 2.891 milliards de dirhams contre 3.128 milliards de dirhams, soit une baisse de 7%.
S'agissant de l'évolution des moyens de paiement, les échanges en nombre des instruments scripturaux ont progressé de 10,5%, soit une moyenne de 6,7 transactions par an et par habitant contre 5,3 en 2017. Les données par type d'instrument montrent que la part du virement a dépassé pour la troisième année consécutive, tant en nombre qu'en valeur, celle du chèque avec des proportions respectives de 40% et 50%. Quant à la carte bancaire, sa part, bien qu'en progression en nombre de 26% à 29%, reste limitée en valeur à 1%. En dépit de la progression sensible des échanges des paiements scripturaux, la demande de la monnaie fiduciaire a enregistré une nouvelle fois une croissance significative aussi bien en valeur qu'en volume, soit respectivement 7% et 4%, révèle le rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.