L'UIR renforce sa coopération avec l'université des sciences juridiques et politiques de Bamako    Ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert : Nous soutenons l'entrée du Maroc au Cedeao    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    Les régions montagneuses se préparent à lutter contre les effets du froid    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Le Maroc signe la Convention révisée sur la reconnaissance des diplômes et autres titres de l'enseignement supérieur    AFRIQUIA met à la disposition du Hassania 50 autocars pour assister à cette finale de la coupe du Trône    Concurrence: Comment s'adapter aux mutations du marché    Sommet des BRICS La guerre commerciale fait encore parler d'elle    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    La vérité sur "l'échange de coups de feu" à Tanger    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Forum des ministres de la culture à Paris    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Special Olympics Morocco : 160 jeunes participants éduqués par le sport    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Casablanca : Vernissage de l'exposition « autremême » d'Abdelkébir Rabi'    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Chili. 30 ans après, la Constitution de Pinochet va être révisée    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Forum d'affaires Nigeria-Maroc : L'importance de la coopération Sud-Sud en agriculture mise en exergue    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Yassine Belattar s'attire les foudres des Rifains
Publié dans Libération le 18 - 10 - 2019

Le célèbre humoriste maroco-français, Yassine Belattar a suscité la colère des Rifains et des Marocains de Molenbeek après des propos jugés racistes lors d'un spectacle tenu l'été dernier en France et diffusé récemment sur Facebook. «J'ai été à Molenbeek. Je suis très connu à Molenbeek. Je suis un peu le Jay-Z de Molenbeek. Ils m'aiment beaucoup là-bas. Là-bas, ils ont une autre population. Ils ont des femmes voilées. […] Eux, c'est des femmes voilées, tu ne vois rien, que les chaussures. Toute la journée, elles se cognent contre des murs. […]», lance Yassine Belattar dans son spectacle. «Leurs barbus, c'est pas les nôtres. Ils ont des barbes dolby surround, il y a des gens dedans. Et là-bas, ils ont beaucoup de Marocains. […] Mais c'est pas nos Marocains. […] Eux ils ont les Marocains pas funky, du Rif. Vous connaissez le Rif. Le Rif, c'est là-bas qu'ils ont tourné "Conan le Barbare". Ils ont des épées, ils sont en slip… Les Rifains, ça va pas dans la tête», ajoute-t-il.
Des propos qui ont fait réagir de nombreuses personnalités politiques dont l'élue sp.a, Saliha Rais qui les a qualifiés de racistes, insultants et haineux. «Sous le couvert de l'humour, Monsieur Belattar n'a pas hésité à assimiler les femmes portant un voile et les hommes portant une barbe à Molenbeek, à des extrémistes potentiellement terroristes», s'offusque Saliha Rais. «S'en prenant, avec cette même violence verbale, aux Molenbeekois d'origine rifaine, les qualifiant de barbares vivant dans l'obscurité, inférieurs de par leur nature», ajoute-t-elle, avant de préciser: «L'origine rifaine d'une partie des habitants de notre commune n'a pas été mentionnée par hasard ou pour faire "joli". Monsieur Belattar fait clairement référence à la théorie véhiculée par l'historien Pierre Vermeren et qui affirme qu'une large majorité des auteurs des attentats de Bruxelles et de Paris sont originaires du Rif au Maroc. Comme s'il s'agissait là de l'explication». «Référence ciblée, dénigrante et sournoise pour tous le Rifains d'ici et d'ailleurs que M. Belattar partage et propage»,
conclut-elle.
Face à la pression des médias et des réseaux sociaux, Yassine Belattar a présenté ses excuses tout en s'en prenant à ceux qui le critiquent. «Coucou les Rifains ! Je voulais vous dire je vous aime tous, d'accord ? Tous les mythomanes du Rif qui me font passer pour un raciste, je voulais leur proposer d'aller dormir. J'aime le Rif. Toujours !», dit-il dans une vidéo publiée sur son compte Instagram. Dans un autre message, il explique avoir reçu plus de 7800 messages d'insultes. «Vous prenez tout mal. Moi en parlant de cela, je parle des années de plomb. J'explique ce qui s'est passé dans le Rif, je trouve cela inadmissible. C'est pour cela que j'en parle. C'est ce qu'on appelle un
sketch !"
Il est à rappeler que Yassine Belattar, 37 ans, est humoriste et animateur de radio et de télévision. Ses prises de position dans le débat français relatif à l'intégration des musulmans et l'islamisme lui ont déjà valu plusieurs annulations de ses one man shows. Habitué des plateaux télé, Yassine Belattar est actuellement en tournée avec son nouveau spectacle "En marge", qui fait suite à "Ingérable" dont est tiré l'extrait polémique sur Molenbeek et les Rifains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.