Coronavirus: nouvelle sortie rassurante de l'OMS    Ouverture d'un consulat à Laâyoune : la Côte d'Ivoire refuse qu'on lui dicte sa conduite dans les relations internationales    Les étudiants en masse dans la rue pour le 52ème mardi consécutif de contestation    Bon début d'année pour les aéroports marocains, Casablanca en tête    Béni Mellal: ils falsifiaient les dossiers de couverture médicale    Banque : des dizaines de milliers de suppressions de postes annoncées dans le monde    Escalade dans l'est de l'Ukraine: un soldat tué, cinq blessés (Kiev)    Virus : en Chine, le « cauchemar logistique » des entreprises étrangères    Le Souverain félicite le Président de la République de Gambie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Raja pouvait faire mieux…    AGO de la FRMT : Adoption des rapports moral et financier au titre de la saison 2018-2019    FIFM : Rémi Bonhomme nouveau directeur artistique de la 19ème édition    L'Oriental Fashion Show : Rajae Lahlou dévoile sa quête de soi    Un paysage politique recroquevillé!    Secousses telluriques: Au Maroc, la terre a tremblé    PJD : le Maire de Marrakech devant Chambre criminelle chargée des crimes financiers, une deuxième fois    Hooliganisme, monnaie courante    La constitution chilienne au cœur de la contestation populaire…    Programme intégré d'appui et de financement des entreprises, une rencontre dédié aux acteurs régionaux    Travailleurs indépendants : les modalités d'application de la couverture sociale finalisées    Liga: le Real Madrid accroché par le Celta Vigo    La Chronique de Nas: Notre Saint Valentin à nous…    Le thème est axé sur le terrorisme    En Allemagne, les autorités jugent «effrayants» les projets d'attentats déjoués ciblant des mosquées    Maroc Telecom : Les objectifs 2019 largement dépassés    Deuxième édition de la Conférence sur les défis de l'Union africaine : Objectif, renforcer l'intégration et l'émergence du continent    Voici le premier employeur privé étranger au Maroc    L'UE salue l'engagement du Maroc contre la traite des êtres humains    Un joueur du Wydad hospitalisé en urgence (PHOTO)    Championnat du monde de surf : Le Marocain Ramzi Boukhiam remporte l'étape de Hang Loose au Brésil    Starlink : Space X rate l'atterrissage en mer du premier étage de sa fusée    La SNRT rend hommage à Feu Abderahmane Achour    Rebondissements dans l'affaire de corruption du président de commune de Ouled Aissa dans la région de Taroudant    L'image du Maroc au-delà des frontières    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Festival "Stop drogue" ou quand les arts plastiques se mettent au service de la lutte contre les addictions    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers sportifs    Participation politique des jeunes au Maroc    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Départ en trombe pour "Sonic" au box-office    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil de gouvernement adopte le PLF 2020 et les textes l'accompagnant
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2019

Le Conseil de gouvernement réuni, jeudi à Rabat, sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de loi de Finances (PLF) 2020 et trois projets de décrets l'accompagnant.
Selon un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, le PLF vise un taux de croissance du PIB de 3,7%, un objectif fondé sur l'hypothèse d'une récolte céréalière de 70 millions de quintaux, un cours moyen de pétrole à 67 dollars le baril et un prix moyen du gaz butane à 350 dollars la tonne.
Le PLF 2020 repose, selon le communiqué, sur quatre priorités dont la mise en œuvre effective de la loi-cadre relative à la réforme du système de l'éducation et la formation en tant que base pour réduire les disparités et consacrer le principe de l'égalité des chances, rapporte la MAP.
Il s'agit également de la consolidation du soutien social à la scolarisation, la mise en oeuvre de la feuille de route relative au développement de la formation professionnelle notamment en matière de création des cités régionales des compétences et des métiers, la modernisation des curricula à travers la formation par alternance et la formation par apprentissage, ainsi que la promotion de l'esprit d'entrepreneuriat notamment chez les jeunes travaillant dans le secteur informel.
Quant à la deuxième priorité, elle porte sur la mise en place des mécanismes de la protection sociale, le soutien à la classe moyenne et le renforcement du ciblage des catégories démunies à travers l'amélioration et la généralisation des services médicaux, l'élargissement de la couverture médicale, l'opérationnalisation de l'assurance maladie outre la mise en oeuvre des engagements du dialogue social.
Il est également question, poursuit le communiqué, de l'amélioration du ciblage des catégories démunies et le développement progressif des aides directes dont elles bénéficient, l'accélération de la mise en oeuvre du programme de lutte contre les disparités territoriales et sociales en milieu rural ainsi que l'accompagnement de la troisième phase de l'Initiative nationale pour le développement humain.
La troisième priorité est l'accélération de la mise en place de la régionalisation, qui constitue un vecteur essentiel pour remédier aux disparités territoriales et réaliser l'équilibre escompté entre l'effort du développement général et la spécificité de chaque région, et ce à travers le renforcement des ressources des régions et l'accélération de la mise en application de la Charte de la décentralisation administrative.
La dernière priorité consiste à donner une nouvelle dynamique à l'investissement et soutenir l'entreprise, en se concentrant sur la mise en oeuvre des recommandations des troisièmes Assises nationales sur la fiscalité, en poursuivant la liquidation de la dette relative à la TVA, en réduisant les délais de paiement, en plus de la création d'un fonds de promotion et de soutien financier pour les très petites, petites et moyennes entreprises.
Le communiqué a aussi passé en revue les mesures accompagnant le PLF 2020 notamment la mise en oeuvre de la loi-cadre relative à la réforme du système d'éducation, de formation et de recherche scientifique et ce, à travers la création de nouveaux emplois pour une enveloppe de 72,4 milliards de dirhams (MMDH).
Parmi ces mesures, figurent également la poursuite de la mise en oeuvre du plan "Santé 2025" à travers la création de 4.000 emplois d'un coût global de 18,6 MMDH, tout en mettant l'accent sur l'exonération de la TVA sur les vaccins au niveau national et à l'importation, et l'allocation d'environ 18 MMDH pour la réduction des disparités spatiales et sociales.
Il s'agit aussi d'appuyer à hauteur de 26 MMDH le pouvoir d'achat des catégories vulnérables et de la classe moyenne à travers la mise en oeuvre des obligations contenues dans l'accord du dialogue social, de subventionner les produits de première nécessité dans le cadre de la Caisse de compensation (14,6 MMDH tenant en compte les procédures y afférentes), d'allouer quelque 9,6 MMDH pour la mise en place de la régionalisation avancée, et de relancer l'investissement public en assurant le soutien aux TPE et PME et en mettant en oeuvre les recommandations des 3èmes Assises nationales sur la fiscalité. Selon le communiqué, le projet de loi de Finances 2020 a été élaboré conformément à un ensemble d'engagements résumés dans le coût du dialogue social, fixé à 6 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'année 2020, en plus des 5,3 MMDH alloués au cours de l'exercice 2019, la mobilisation des ressources financières allouées aux régions ainsi que les remboursements au titre de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) fixés à 10 MMDH.
Dans le même contexte, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun, a souligné la nécessité d'adopter trois mesures nécessaires en vue de contrôler le déficit par rapport au PIB, à savoir la rationalisation des dépenses liées à la gestion de l'administration, le recours à des mécanismes de financement innovants dans le cadre de partenariats institutionnels, la gestion active des biens de l'Etat et des institutions publiques ainsi que la poursuite des opérations de privatisation.
Le Conseil de gouvernement a, en outre, examiné et approuvé les décrets accompagnant le PLF 2020. Il s'agit du décret n°845-19-2 portant délégation de pouvoir au ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration en matière d'emprunts intérieurs et de recours à tout autre instrument financier. Il s'agit aussi du décret n°846-19-2 portant délégation de pouvoir au ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration en matière d'emprunts extérieurs et d'un autre décret n°847-19-2 portant délégation de pouvoir au ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration en vue de conclure des contrats d'emprunts pour le remboursement de la dette extérieure onéreuse et des accords de couverture de risques de taux d'intérêt et d'échange de devise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.