Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bank Al-Maghrib améliore son résultat net de 69%    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Voici pourquoi la gare Rabat-Ville a été fermée aux voyageurs (VIDEO)    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Gare à la sourde oreille !    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Ces deux marocaines figurent dans "Women Behind Middle Eastern Brands" 2020 de Forbes    Un discours copieusement social!    Planète Mars. Le Marocain Kamal Oudrhiri participe à la mission « Persévérance »    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    Avoirs à l'étranger: le délai des déclarations prorogé    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    France : Le Premier ministre brandit la menace du reconfinement généralisé    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    BAM: le nombre de billets de banque produit en 2019    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Covid-19: les cascades d'Akchour interdites aux visiteurs    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    USA : collision de deux petits avions, sept morts    Botola : le Wydad en tête du classement général    La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic    La trop grande emprise des arbitres sur les résultats de la Botola    Diagnostic réaliste et solutions éclairées    Karima Benyaich : La crise du Covid-19 a renforcé le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Espagne    Omar Hilale : Grâce à la vision clairvoyante de S.M le Roi, le Maroc poursuit son rayonnement à l'ONU    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    "Black Is King", le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    Le réalisateur de "Midnight Express", Alan Parker n'est plus    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Vidéo: La Nasa rassure sur la Mission Mars 2020    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Vidéo: Le Roi, Amir Al-Mouminine, procède au rituel du sacrifice dans le respect des mesures sanitaires préventives contre la Covid-19    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2019

Le Maroc constitue l'un des marchés émergents alternatifs pour les entreprises espagnoles, notamment celles de la région de Navarre (nord), qui cherchent une issue pour atténuer les pertes éventuelles causées par le Brexit, souligne une étude publiée récemment.
"Le Canada, la Corée du Sud, la Turquie, le Japon, l'Australie et le Maroc sont des marchés prometteurs à saisir pour faire face aux pertes éventuelles causées par le Brexit et aux sanctions douanières américaines qui seraient imposées sur des produits européens, dont ceux de la région de Navarre", relève l'étude réalisée par la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Navarre et l'Institut espagnol du commerce extérieur (ICEX).
Ces pays offrent ainsi de véritables marchés alternatifs en termes d'exportation et d'investissement, notamment dans les énergies renouvelables et l'industrie agroalimentaire, des secteurs clés de l'économie de la région de Navarre, explique le document.
Pour Ana Cañada, responsable du commerce international à la Chambre de commerce de Navarre, les six marchés alternatifs retenus dans l'étude répondent à certains critères pouvant permettre aux entreprises ibériques de réussir leur internationalisation, notant que parmi ces facteurs figurent la facilité d'accès au marché, l'existence d'accords de libre-échange dans certains cas, le pouvoir d'achat de la population, l'importance de la classe moyenne, la stabilité politique, économique et financière et l'ouverture à d'autres marchés, rapporte la MAP.
"Le Maroc est un pays qui jouit d'une stabilité politique et économique et dispose d'un marché accessible et ouvert, des facteurs essentiels pour attirer les investisseurs", note le journal espagnol Navarra Capital.es qui rapporte les grandes lignes de l'étude, ajoutant qu'"il ne fait aucun doute que la proximité géographique et la dynamique que connaît le Royaume offrent non seulement la facilité à y faire des affaires, mais également l'opportunité d'accéder au marché africain".
L'industrie automobile, les énergies renouvelables, l'agriculture, l'agroalimentaire, les nouvelles technologies, le tourisme, la construction et l'environnement, autant de secteurs dans lesquels le Maroc offre de grandes opportunités d'investissement, ajoute le quotidien économique.
La Secrétaire d'Etat espagnole de commerce, Xiana Mendez, avait affirmé que le Maroc constitue l'une des destinations prioritaires sur lesquelles va se focaliser l'Espagne pour renforcer l'internationalisation de son économie.
L'Espagne s'est maintenue comme le premier partenaire commercial du Maroc au premier trimestre 2019, aussi bien en termes d'exportations que d'importations, selon les données publiées par l'Office statistique de l'Union européenne (Eurostat).
Le pays ibérique s'est maintenu en 2018 comme le premier partenaire commercial du Maroc, pour la septième année consécutive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.