Royaume du Maroc Un horizon vertical    CHAN : La RDC bénéficiaire de la 1ère journée du groupe « B »    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Biden promet une série de décrets dès mercredi    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/38510981-33576621.jpg?v=1571573864" alt="Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb" title="Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/38510981-33576621.jpg?v=1571573869" alt="Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb" title="Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb" width="708" /
Le film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb a été projeté, samedi à Oslo, dans le cadre de la 11ème édition du Festival du cinéma africain "Kino Afrika" qui célèbre cette année les cinéastes africaines.
Hind Meddeb a livré à l'assistance un documentaire humaniste et engagé sur le sort des migrants sans abri pris au piège des rues parisiennes, en faisant mémoire d'un quartier, Stalingrad, où il aura été question de survivre ensemble.
Ce film (2019), coréalisé par Thim Naccache, cartographie le calvaire d'un groupe de réfugiés entre campements de rue, interminables files d'attente devant les administrations et descentes de police. Du collectif, s'élève la voix de Souleymane, exilé du Darfour et arrivé en France après un périple traumatisant de cinq longues années. La "Ville lumière" lui révèle un autre visage.
A la dureté des épreuves répond sa poésie douce-amère, qui vient cohabiter avec la voix off de la cinéaste marocaine.
Dans une déclaration à la MAP, Hind Medded a expliqué que son film dévoile "l'injustice à l'égard des migrants rescapés qui fuient la guerre à la recherche d'asile, mais qui se font une nouvelle fois maltraiter par la police et l'administration qui refusent de les accepter en tant que réfugiés".
Le message est de dire "qu'il ne s'agit pas simplement de faire des actions humanitaires à l'autre bout du monde, mais de s'engager d'abord localement pour aider les gens qui en ont besoin", a-t-elle relevé, ajoutant que "Paris doit être mise face à ses responsabilités".
Sur sa participation au festival, la scénariste s'est dite "très honorée" et "impressionnée" par le travail que mène la communauté africaine établie à Oslo, notant que l'idée est de montrer à l'Occident qu'il y a des femmes africaines engagées dans la lutte contre les préjugés véhiculés sur le continent, ainsi que sur le monde arabe et musulman.
La participation marocaine a été ponctuée par la projection d'un autre long-métrage "Apatride" de la réalisatrice Narjiss Nejjar, qui relate le drame vécu par plus de 350.000 Marocains expulsés d'Algérie en 1975, dépouillés de leurs biens et arrachés brutalement à leurs familles.
La caméra suit Hénia, rôle brillamment interprété par El Ghalia Ben Zaouia, qui se bat pour exister après un douloureux exil forcé, à cause de la marocanité de son père. Restée seule après sa mort, causée par les souffrances endurées, elle connaît bien des déboires et vit, comme une paria, sans papiers, dans l'espoir de retourner retrouver sa mère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.