Secrétariat général du gouvernement: Dernières retouches pour la transformation    Les droits d'auteurs au Conseil du gouvernement    El Othmani interpellé sur l'appui aux TPME    Fonds d'équipement communal: Le PNB en hausse    Foncier agricole: Le coup de pouce de Maroc Vert    Capital humain: 96% des actifs casablancais sont stressés    Forum de Paris sur la paix: Pour l'ONU, le monde se fissure    Tibu lance l'enseignement des sciences par le sport    LA FME intègre ses nouveaux boursiers    Bourse de mérite: Les étudiants des prépas indignés    Réforme du Code pénal: Les propositions du CNDH relancent le débat    Repérez les personnes toxiques au bureau    Concert: Roméo et Juliette en tournée au Maroc    Chambre des représentants : le PLF 2020 adopté à la majorité    Le Maroc participe à la Coalition mondiale anti-Daech à Washington    Tsitsipas en demie, Nadal toujours en vie au Masters de Londres    Accord de cessez-le-feu après deux jours d'agression israélienne    La Russie aménage une base militaire dans le nord-est syrien    Coopération maroco-libyenne dans le domaine législatif    Wenger nommé directeur du développement du football mondial    Suspension de Bernardo Silva    La Mauritanie, un premier cap à franchir pour le Onze national    Une banque publique peut-elle aider les plus pauvres?    Abdellatif Jouahri : La digitalisation des services, l'ubérisation de l'économie, et les multiples risques de la cybercriminalité posent des défis d'une complexité sans précédent en matière de régulation    Data Protect signe un protocole de partenariat avec Trans-Sahara IT    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    Appel à l'élaboration d'une feuille de route nationale pour promouvoir des alternatives au placement institutionnel des enfants    Prochaine ouverture à Laâyoune d'un consulat général des Iles Comores    Le rôle de l'institution législative dans l'exception d'inconstitutionnalité des lois débattu à Rabat    La philosophie n'est pas une réflexion aride réservée à des élites intellectuelles    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Macky Sall primé à MEDays    Brahim El Mazned invité du Forum de la MAP le mardi 19 novembre    Guelmim: arrestation de trois personnes pour organisation de l'immigration clandestine    Race désert marathon : Une 4ème édition en trois étapes    Golf : Maha Haddioui remporte le tournoi Omnium VI    La cigarette électronique enfin réglementée et fiscalisée    Mondiaux de para-athlétisme: Cinq médailles, dont une en or pour le Maroc    L'Association enfance et découverte présente son nouveau programme digital pour enfants !    La MINUSCA rend hommage au soldat marocain mort en Centrafrique    El Majhad remplace Zniti dans la liste d'Halilhodzic    Rialto se revêtit de sa parure nuptiale!    Gaza. Huit palestiniens d'une même famille tués par l'armée israélienne    Financement des projets. Les mesures d'accompagnement dévoilées    Destitution de Trump: Un témoin clé enfonce le clou au Congrès    France-islamophobie : Pour un morceau de tissu !    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine
Publié dans Libération le 22 - 10 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/38546103-33589595.jpg?v=1571662950" alt=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" title=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/38546103-33589595.jpg?v=1571662964" alt=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" title=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" width="708" /
La nouvelle série «Les Sauvages», imagine l'élection pour la première fois en France d'un président de la République issu de l'immigration maghrébine et qui se trouve d'emblée visé par un attentat. A la fois politique et romanesque, cette série, diffusée sur Canal+en six épisodes, est réalisée par Rebecca Zlotowski et adaptée des romans éponymes de Sabri Louatah, écrivain algérien installé aux Etats-Unis.
Dès le premier épisode, le téléspectateur est embarqué dans cette œuvre qui mêle le thriller judiciaire à la saga sentimentale avec une série de portraits, plus charismatiques les uns que les autres. A commencer par Roschdy Zem qui incarne un président de la République magnétique, en plus de Dali Bensallah, espoir du cinéma français à l'affiche du prochain James Bond et qui joue le rôle de Fouad, l'acteur vedette sans problème d'identité. A leurs côtés, il y a Sofiane Zermani, le célèbre rappeur connu sous le nom de Fianso qui incarne Nizar, l'intellectuel animé d'une idéologie destructrice.
«Ce qui m'intéressait, c'était la dimension symbolique d'un président élu, d'origine africaine. Cela ne devrait pas l'être, mais c'est assez subversif», explique Roschdy Zem qui voit en «Les Sauvages» une série politique. «Ce qui m'intéressait surtout, c'était toute la galerie de portraits qui découlaient de cette élection. On décrit une communauté, la communauté maghrébine, mais qui ne répond pas que d'une seule voix», ajoute-t-il dans une déclaration à France Télévision.
En croisant les destins de la famille Nerrouche (prolétaire, de Saint-Etienne) et de la famille Chaouch (bourgeoise, aux portes de l'Elysée), c'est la société française que la série décortique habilement, sans jamais tomber dans l'écueil des clichés. En abordant des thèmes inédits, elle propose de regarder droit dans les yeux la diversité ethnique de la France, les crises identitaires et le fossé qui sépare les communautés.
«On n'a jamais filmé comme ça la France contemporaine, celle des migrations, de l'intégration et du combat social. Cette série d'anticipation haletante, diffusée sur Canal +, est un diamant brut», écrit le journal français Le Parisien.
Il est à souligner que c'est l'élection de Barack Obama qui avait inspiré Sabri Louatah lorsqu'il a écrit le roman «Les Sauvages», il y a 8 ans. «J'ai créé le personnage du premier président d'origine algérienne en France à partir de l'élection d'Obama, et le personnage du jeune homme d'origine algérienne qui lui tire dessus à partir des révoltes de 2005», explique-t-il. «Je suis d'origine algérienne, je suis la troisième génération d'immigrés et je trouve ça dingue qu'on puisse continuer à compter après la troisième génération. On va compter jusqu'à
combien ?», s'insurge l'écrivain.
De son côté, la réalisatrice Rebecca Zlotowski, convaincue du pouvoir de la télé, entend modifier les représentations par la fiction. Reste à voir combien de temps faudra-t-il attendre avant de voir un président kabyle, arabe ou noir bien réel en France.
Pour Roschdy Zem, l'élection d'un président issu de l'immigration maghrébine, ce n'est pas pour demain. «Cela n'engage que moi : c'est possible, mais pas de mon vivant. On n'a pas d'homme élu issu de l'immigration au niveau local, donc au niveau national cela me paraît complètement improbable», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.