Données médicales: Comment la CNDP s'organise face à l'état d'urgence    Catastrophes et colère divine, un fantasme à la peau dure    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Chambre des représentants : l'ouverture de la 2ème session législative est prévue pour le 10 avril prochain    El Otmani : « Le gouvernement est déterminé à prendre toutes les mesures à même de protéger les citoyens contre la propagation du coronavirus»    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Le Policy Center for the New South analyse la pandémie de coronavirus sous diverses perspectives    Chez le Crédit Agricole du Maroc : Aucune perception d'échéances des crédits habitat et à la consommation pour 4 mois    Coronavirus : 534 cas confirmés au Maroc, ce lundi à 18H    Covid-19/Maroc: enquête après la diffusion d'une liste sur les réseaux sociaux    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Le Code du travail appelé à la rescousse pour gérer la crise du Covid-19    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Neymar respecte les règles du confinement    Report des JO : Le CNOM informera les fédérations et les sportifs de toutes les mises à jour    Chelsea intéressé par les services d'Achraf Hakimi    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    Les soldats de l'ombre du confinement    Les grossistes tablent sur une stabilité des effectifs employés au premier trimestre    Groupe Bank of Africa : les bénéfices en hausse de 5% en 2019    Activités physiques intenses et épidémie virale ne font pas bon ménage    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    Le Royaume-Uni pourrait ne pas retrouver une vie normale avant six mois    Opération de soutien provisoire : les demandes se font uniquement via le numéro vert "1212"    Maroc: les prix de certains légumes ont baissé    L'IMA lance une programmation culturelle en ligne    Les ventes de "La Peste" d'Albert Camus en hausse en raison du coronavirus    La Chine referme ses cinémas    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Souss-Massa affecte 20,2 millions de DH pour lutter contre le Covid-19    Coronavirus : le CCM diffuse des films en ligne    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Après avoir échangé des lettres de reproches : La CGEM et le GPBM en froid    Le coronavirus baisse la valeur des joueurs    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    L'examen cyclique de l'humanité!    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine
Publié dans Libération le 22 - 10 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/38546103-33589595.jpg?v=1571662950" alt=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" title=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/38546103-33589595.jpg?v=1571662964" alt=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" title=""Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine" width="708" /
La nouvelle série «Les Sauvages», imagine l'élection pour la première fois en France d'un président de la République issu de l'immigration maghrébine et qui se trouve d'emblée visé par un attentat. A la fois politique et romanesque, cette série, diffusée sur Canal+en six épisodes, est réalisée par Rebecca Zlotowski et adaptée des romans éponymes de Sabri Louatah, écrivain algérien installé aux Etats-Unis.
Dès le premier épisode, le téléspectateur est embarqué dans cette œuvre qui mêle le thriller judiciaire à la saga sentimentale avec une série de portraits, plus charismatiques les uns que les autres. A commencer par Roschdy Zem qui incarne un président de la République magnétique, en plus de Dali Bensallah, espoir du cinéma français à l'affiche du prochain James Bond et qui joue le rôle de Fouad, l'acteur vedette sans problème d'identité. A leurs côtés, il y a Sofiane Zermani, le célèbre rappeur connu sous le nom de Fianso qui incarne Nizar, l'intellectuel animé d'une idéologie destructrice.
«Ce qui m'intéressait, c'était la dimension symbolique d'un président élu, d'origine africaine. Cela ne devrait pas l'être, mais c'est assez subversif», explique Roschdy Zem qui voit en «Les Sauvages» une série politique. «Ce qui m'intéressait surtout, c'était toute la galerie de portraits qui découlaient de cette élection. On décrit une communauté, la communauté maghrébine, mais qui ne répond pas que d'une seule voix», ajoute-t-il dans une déclaration à France Télévision.
En croisant les destins de la famille Nerrouche (prolétaire, de Saint-Etienne) et de la famille Chaouch (bourgeoise, aux portes de l'Elysée), c'est la société française que la série décortique habilement, sans jamais tomber dans l'écueil des clichés. En abordant des thèmes inédits, elle propose de regarder droit dans les yeux la diversité ethnique de la France, les crises identitaires et le fossé qui sépare les communautés.
«On n'a jamais filmé comme ça la France contemporaine, celle des migrations, de l'intégration et du combat social. Cette série d'anticipation haletante, diffusée sur Canal +, est un diamant brut», écrit le journal français Le Parisien.
Il est à souligner que c'est l'élection de Barack Obama qui avait inspiré Sabri Louatah lorsqu'il a écrit le roman «Les Sauvages», il y a 8 ans. «J'ai créé le personnage du premier président d'origine algérienne en France à partir de l'élection d'Obama, et le personnage du jeune homme d'origine algérienne qui lui tire dessus à partir des révoltes de 2005», explique-t-il. «Je suis d'origine algérienne, je suis la troisième génération d'immigrés et je trouve ça dingue qu'on puisse continuer à compter après la troisième génération. On va compter jusqu'à
combien ?», s'insurge l'écrivain.
De son côté, la réalisatrice Rebecca Zlotowski, convaincue du pouvoir de la télé, entend modifier les représentations par la fiction. Reste à voir combien de temps faudra-t-il attendre avant de voir un président kabyle, arabe ou noir bien réel en France.
Pour Roschdy Zem, l'élection d'un président issu de l'immigration maghrébine, ce n'est pas pour demain. «Cela n'engage que moi : c'est possible, mais pas de mon vivant. On n'a pas d'homme élu issu de l'immigration au niveau local, donc au niveau national cela me paraît complètement improbable», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.