Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Maroc : 310 nouveaux cas positifs au coronavirus ce dimanche    Météo Maroc : jusqu'à 48 degrés sur l'extrême sud-est    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Coronavirus : 310 nouveaux cas et 9.410 guérisons au total, dimanche 5 juillet à 10 H    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    PJD: le communiqué de la honte    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Kénitra : un brigadier contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste    Madagascar: essai clinique de la solution injectable Artesunate IV extraite de l'artemisia    Les fans du Barça en pleurs. La Catalogne se reconfine    Allemagne. Les travailleuses du sexe réclament leurs clients    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne    ONCF: un homme se jette sur les rails entre Témara et Rabat-Agdal    Transport aérien – hécatombe mondiale : 84 milliards de dollars de pertes et 1,2 milliards de passagers en moins    Le Maroc attend toujours la réponse d'Amnesty international (responsable)    DGSN : la vidéo prétendant le vol des usagers d'une autoroute au Maroc "truquée"    Coronavirus au Maroc : 534 cas en 24h, 13.822 au total    Accès à l'information : Le Parlement partage son fonds documentaire et ses archives avec le HCP    L'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie reprennent les pourparlers sur un barrage contesté    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre des chefs à la tête du Polisario
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2019

La direction du Polisario qui ne recule devant rien pour faire taire ses opposants, vient de franchir une ligne rouge : publier des photos intimes des conjointes des opposants pour les réduire au silence. C'est ce qui vient d'arriver à Oulaya Saâdi, ex-épouse de l'opposant et blogueur El Fadel Breika, enlevé et emprisonné, sans verdict, dans le tristement célèbre pénitencier de Dhaïbiyba depuis le mois de juin dernier.
Mécontents de la prestation de celle-ci devant le Conseil des droits de l'Homme, les chefs du Polisario ont ordonné la diffusion de ses photos intimes ; ce qui a provoqué la colère des habitants des camps de Tindouf qui ont organisé de nombreuses manifestations et sit-in ça et là dans les différents camps et devant les locaux de la direction du Polisario.
Scandant des slogans hostiles à la direction du Polisario et dénonçant la bassesse à laquelle est arrivée cette direction, certains manifestants ont envahi la chaîne de télévision de la prétendue RASD dont ils accusent le directeur qu'ils ont molesté, d'être l'instigateur de la diffusion des photos infamantes d'Oulaya Saâdi.
La diffusion desdites photos serait, selon des sources des camps, la dernière née des méthodes inhumaines du premier tortionnaire du Polisario, le dénommé Sidahmed Batal, un sanguinaire notoire, devenu aveugle depuis quelques années et souvent décrié pour son atrocité. Il aurait ordonné à Mohamed Salem Laâbid, directeur de la chaîne de diffuser ces photos, malgré l'opposition de Brahim Ghali avec lequel le ministre aveugle aurait eu une prise de bec du fait de la diffusion desdites photos qui portent préjudice à la « cause » et dont la diffusion constitue un acte inacceptable dans les milieux sahraouis réputés conservateurs et pour lesquels l'honneur de la femme est un sujet sacré qu'il ne faut jamais aborder.
Selon les dernières nouvelles, les manifestations qui se sont poursuivies le long de la semaine qui vient de s'écouler, auraient atteint leur paroxysme, pendant les deux derniers jours où les manifestants ont envahi le prétendu parlement du Polisario devant lequel ils s'étaient regroupés et dont le président a été molesté provoquant l'intervention de la gendarmerie.
Rappelons que les photos de la jeune femme ont été retrouvées sur le téléphone de son mari dans la prison de Dhaibya où il est incarcéré. Ses geôliers, connaissant le penchant pour le vice qu'avait le ministre avant de perdre la vue, les lui ont rapportées. Ne pouvant pas les voir pour s'en délecter, il en a ordonné la diffusion.
Malgré que les photos à l'origine de ces violences ont été retirées des sites incriminés, les manifestations se sont poursuivies devant l'école du 9 juillet de Rabouni, pour dénoncer ce qui est considéré comme un acte ignoble et inacceptable aux yeux d'une société très conservatrice. Les protestataires ont également décrié devant le QG du Polisario à Rabouni, la grave dérive et l'ignominie des dirigeants du Front et des médias à leur solde, ainsi que les graves violations des droits les plus élémentaires perpétrées sur les habitants de Tindouf.
Bien que les raisons de manifester contre la direction du Polisario soient nombreuses et diverses, la mystérieuse disparition, depuis 2009, du dissident Ahmed El Khalil, un ancien cadre et conseiller de l'ex-chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz, surgit chaque fois que des manifestations sont organisées à Rabouni. Ce fut donc le cas lors des manifestantions contre la diffusion des photos d'Oulaya.
Des membres de la famille de Khalil, dont certains vivent en France, ont mandaté l'avocat français, Me Hubert Seillan qui affirme être déterminé à emprunter toutes les voies de recours pour lever le voile sur la disparition de Khalil qui n'a plus donné signe de vie depuis son enlèvement le 6 janvier 2009 alors qu'il se rendait à Alger, pour plaider en faveur du respect des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf.
Me Hubert Seillan a déjà fait le plaidoyer de cette affaire devant la quatrième commission de l'Assemblée générale de l'ONU et compte saisir la Cour pénale internationale (CPI) et le Comité des droits de l'Homme à Genève.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.