Des entreprises portugaises en mission d'affaires au Maroc    Arabie saoudite: Femmes et hommes peuvent entrer de la même porte dorénavant    Jeux olympiques: La Russie exclue pendant 4 ans    Dopage: Les sanctions de l'AMA témoignent d'une « hystérie antirusse », estime le Premier ministre russe    Lutte contre la corruption. Le plan d'action de 2020 finalisé    Fès: Arrestation d'un élève pour fausse alerte à la bombe    Mariages des enfants : L'appel à mobilisation de l'UNICEF    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Kamal Hachkar: Il n'y a pas de fatalité à la grande Histoire    FIFM : Les membres du jury semblent attachés l'un à l'autre    FIFM : Les Ateliers de l'Atlas dotent des films de 640.000 dirhams    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    Oued Chbika: Samih Sawiris fait de nouveau son show…    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad rate le coche à domicile, le Raja se ressaisit à Kinshasa    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    Mohsin Attaf décroche la médaille d'or du "Borneo open judo championship"    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Téléphonie: Realme 5, nouveau champion de l'entrée de gamme    Aourir, une commune mutilée!    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Edito : La chance de choisir    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Rabat : Un incendie s'est déclenché à Arribat Center    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2019

Les travaux d'ouverture du fleuve Comoé à Grand-Bassam (30 km à l'est d'Abidjan), composante du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody, porté par SM le Roi Mohammed VI et le président ivoirien Alassane Ouattara, ont été officiellement lancés lundi.
Confié à l'entreprise marocaine "Société générale des travaux du Maroc" (SGTM), ce projet devra s'étaler sur 22 mois et permettra, en particulier, d'atténuer les risques d'inondations dans plusieurs quartiers de la ville de Grand-Bassam en cas de crues.
La réalisation de cette embouchure mobilisera près de 40 millions de dollars US, financés par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds de l'OPEP pour le développement international (OFID).
In fine, rapporte la MAP, ce projet permettra l'amélioration du renouvellement des eaux de la baie, la réhabilitation de son écosystème et la valorisation du foncier au niveau de la région de Grand-Bassam, apprend-on auprès de Marchica Med, société d'Etat marocaine assurant la maîtrise d'ouvrage du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody.
L'ouverture du fleuve Comoé favorisera aussi le développement de l'activité de pêche, ce qui offrira à la région l'opportunité d'accueillir dans un avenir très proche d'autres activités à forte valeur ajoutée et de renforcer son attractivité touristique.
Intervenant à cette occasion, le PDG de Marchia Med, Said Zarrou, a indiqué qu'au-delà de ses dimensions écologique et environnementale, l'ouverture du fleuve Comoé devra, à terme, restituer l'identité portuaire de la ville et renforcer son attractivité touristique et ce, à travers notamment la réhabilitation de son patrimoine historique classé par l'UNESCO.
La valorisation de la baie de Cocody, qui prend davantage d'ampleur aujourd'hui, est la traduction dans les faits de la détermination du continent à établir une coopération Sud-Sud réussie et mutuellement avantageuse, préconisée par SM le Roi Mohammed VI, a poursuivi le PDG de Marchica Med.
Ce chantier ambitieux, a-t-il ajouté, est inspiré d'une expérience réussie à Nador, qui a été hautement saluée par les instances onusiennes et que SM le Roi a bien voulu partager avec la Côte d'Ivoire, à travers Marchica Med.
Le lancement des travaux d'ouverture du fleuve Comoé s'est déroulé en présence notamment du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, et de l'ambassadeur du Maroc à Abidjan, Abdelmalek Kettani. Le projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody, dont le coup d'envoi a été donné en 2016, par SM le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara, porte sur la réhabilitation écologique de la baie, la protection contre les inondations, le renforcement de l'infrastructure de transport dans sa démarche globale et intégrée ainsi que la réalisation d'une marina et d'un parc urbain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.