Casa-Settat: plus de 1100 cas de Covid en 24h    Chambre des conseillers : création d'un groupe de travail thématique provisoire chargé de la Couverture sociale    Malgré le Covid, les exportations agricoles du Maroc devraient connaître une hausse    La CGEM dévoile un guide de bonnes pratiques sur la cybersécurité en entreprise    Etats-Unis: TikTok et WeChat interdites à partir de dimanche    Scandale de Radès: le TAS a rendu son verdict final    Vaccin anti-coronavirus: le Maroc signe un nouvel accord    Coronavirus : le Maroc signe un accord pour l'acquisition de vaccins    Casablanca: arrêté pour avoir menacé le directeur d'un média    Casablanca: prolongation des mesures mises en place    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Rabat: les professionnels de la Santé seront récompensés    Dislog lance une fondation pour l'entrepreneuriat en partenariat avec Endeavor    Mostra de Venise. L'actrice marocaine Mila Suarez crée le buzz avec un baiser « hot »    Maître Gims membre d'une secte islamiste ?    Rabat : fermeture temporaire des bureaux du siège de l'ONMT après la détection de huit cas asymptomatiques    Où sont passés les 1,9 MMDH alloués à la Santé ? Ait Taleb s'explique    Projet de loi sur la grève: Moukhariq fustige «un gouvernement au service du patronat»    Promotion immobilière : voici les trois principaux chantiers des opérateurs pour relancer l'activité    Le gouvernement adopte un projet de décret relatif à la simplification des procédures et formalités administratives    Algérie : deux ans de réclusion pour un ancien policier devenu une figure du «Hirak»    Le Trésor place 1 MMDH d'excédents de trésorerie    Port de Safi : fort rebond des importations du charbon    Rehamna: « Act4Community » aux côtés des écoliers pour une rentrée scolaire sans risques face à la Covid-19    Officiel: Gonzalo Higuain quitte la Juventus    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    Chic Intemporel : La dimension humaine d'une marketplace solidaire    Permis de conduire et certifications d'immatriculation : Prorogation de la validité jusqu'au 31 décembre 2020    Marchés publics et gouvernance des tribunaux : Le ministère de la justice trace son plan d'action    Le Maroc élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    RDC : des groupes armés tendent à conclure un cessez-le-feu    Soudan du Sud : progrès très lents du processus de paix et nouveau risque de famine    En Libye, Faïez Sarraj quittera ses fonctions d'ici à fin octobre    Le Roi Mohammed VI envoie un message de condoléances à la famille de l'artiste Anouar Al Joundi    Message de condoléances et de compassion de S.M le Roi à la famille de l' artiste Anouar Al Joundi    Enfin, un carton plein du Wydad    Examen de la convention d'objectifs pour le développement du football féminin    La LFP va enquêter sur les allégations de racisme visant Neymar    Scorsese s 'inquiète que le cinéma soit " relégué au second plan " pendant la pandémie    JO de Tokyo : Les taekwondoïstes marocains reprennent la préparation    Les Lions de l'Atlas conservent leur place au classement FIFA    Une ONG sahraouie interpelle le CDH sur les pratiques esclavagistes à l'égard des femmes    Le BCIJ découvre à Témara un véhicule frigorifique contenant des substances explosives    Face à la Chine, l'Union Européenne change son fusil d'épaule    L'association Espace les Oudayas salue les travaux de restauration    On ne peut pas écrire, sans lire    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à l'élaboration d'une feuille de route nationale pour promouvoir des alternatives au placement institutionnel des enfants
Publié dans Libération le 15 - 11 - 2019

Un groupe d'experts et d'acteurs dans le domaine de la justice pour mineurs et de la protection de l'enfance a appelé, mercredi à Rabat, à l'élaboration d'une feuille de route nationale pour promouvoir des alternatives au placement institutionnel des enfants en conflit avec la loi ou en situation difficile au sein des institutions.
Intervenant à l'issue d'une rencontre nationale de deux jours sur "Les alternatives au placement institutionnel des enfants en conflit avec la loi", ces experts ont souligné la nécessité de mettre en oeuvre ces alternatives en vue de servir les intérêts de l'enfant, préserver ses droits et assurer son retour au sein du cercle familial.
La rencontre, organisée dans le cadre du programme de coopération avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), a débouché sur un ensemble de recommandations sur les moyens d'éviter la détention ou le placement dans des institutions de la protection de l'enfance, tant pour les enfants accusés d'infractions ou de délits que pour ceux en situation difficile.
S'agissant des enfants en conflit avec la loi, les participants ont recommandé l'implication des assistants sociaux dans l'application de la mise en liberté anticipée avant et après le procès, dans le cadre d'une approche conciliatrice, de rendre la police judiciaire plus proche des enfants en la dotant de la prérogative de mener le processus de conciliation, tout en augmentant le nombre de juges pour mineurs.
Ils ont également souligné la nécessité de veiller à ce que les enfants soient réintégrés dans le milieu familial, de favoriser l'autonomisation économique et sociale des femmes et à prévoir des journées scolaires pour les enfants en prison avec leurs mères, compte tenu de leur rôle essentiel dans la prise en charge des enfants.
Les experts ont réitéré l'importance de promouvoir les expériences réussies et de les généraliser dans toutes les régions du Royaume, d'améliorer les performances des centres de protection de l'enfance et de renforcer les capacités de leur personnel, soulignant la nécessité de procéder aux principes de dernier recours et de détention à la plus courte période de contrôle judiciaire et la nécessité d'expliquer les décisions du placement.
Pour ce qui est des enfants en situation difficile, les participants ont recommandé, notamment, la mise à disposition de ressources humaines spécialisées dans le domaine de la protection de l'enfance, la création de centres pour enfants en difficulté et en situation de handicap dans toutes les villes du Royaume, l'élaboration d'un code des droits de l'enfant comprenant tous les textes juridiques encadrant les questions relatives à l'enfance et l'unification des interlocuteurs au niveau national et régional pour unifier la vision et le plan d'action.
Pour sa part, le coordonnateur de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des prisonniers, Abdelouahed Jamali Idrissi, a appelé tous les acteurs du domaine de la justice pour mineurs et de la protection des enfants à mettre en œuvre des mesures de substitution "qui vont au-delà du système de justice traditionnel chaque fois qu'il concerne des enfants", en référence à l'ensemble des conventions internationales concernant les personnes en général et les enfants en particulier.
L'événement, co-organisé par la présidence du ministère public et la Fondation Mohammed VI Pour la réinsertion des détenus et l'appui technique de l'UNICEF, avait pour objectifs de renforcer et enrichir le système national dans le domaine de la protection de l'enfance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.