Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé à propos de la destitution de Trump    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Premier League Leicester prend ses aises comme dauphin de Liverpool    Ligue 1 : Marseille inarrêtable, Saint-Etienne de nouveau en panne    Coupe de la Confédération : Le HUSA et la RSB bien partis pour franchir la phase de poules    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie organisée à l'occasion du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Enseignants-cadres des AREF : Côté cour, côté jardin    Le Congrès international de l'arganier s'ouvre à Agadir    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage    Des entreprises portugaises en mission d'affaires au Maroc    Arabie saoudite: Femmes et hommes peuvent entrer de la même porte dorénavant    50 jeunes professionnels rejoignent le réseau des « Atlantic Dialogues Emerging Leaders »    La Russie exclue des événements sportifs majeurs    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    Coupe du monde 2022 : Le Qatar reporte l'inauguration d'un stade à 2020    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Le WAC accroché, le Raja se ressaisit    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Royal Air Maroc : 160.000 passagers transportés en 2019 sur la ligne Casa-Tunis    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Edito : La chance de choisir    ORMVA Gharb : Une bonne performance opérationnelle à fin novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement
Publié dans Libération le 16 - 11 - 2019

Après avoir réussi la mise en place d'écosystèmes performants, le Plan d'accélération industrielle (PAI) devrait appréhender les nouvelles tendances à l'échelle internationale, notamment l'industrie 4.0, qui constitue une opportunité formidable à saisir par le Maroc pour accéder à un nouveau palier de développement, a souligné, mercredi à Casablanca, le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy.
Afin de mieux tirer parti de la quatrième révolution industrielle, la nouvelle version 2.0 du PAI doit assurer une convergence des modes de production actuels avec les caractéristiques de l'industrie du futur et doter le capital humain des compétences requises pour répondre aux exigences des emplois de l'avenir, a-t-il indiqué à l'ouverture de la conférence "Global Industry 4.0" tenue sous le thème "l'Industrie 4.0 comme nouveau modèle industriel".
Le ministre s'est dit en outre confiant en la capacité des ressources humaines du Royaume à cerner les mutations du monde industriel, notant qu'elles sont appelées à maîtriser de nouvelles tâches et de nouveaux matériaux, rapporte la MAP.
Il est nécessaire également de rapprocher davantage les entreprises et les universités pour favoriser la recherche scientifique, à l'instar des partenariats réussis dans plusieurs pays développés, a-t-il ajouté, rappelant la mise en place par l'OFPPT de programmes de formation sur mesure conçus conjointement avec les professionnels dans divers secteurs.
Le Maroc doit poursuivre sur sa lancée positive dans des industries comme l'aéronautique et l'automobile qui ont réalisé des taux d'intégration satisfaisants, a-t-il ajouté, mettant l'accent sur l'importance d'anticiper les transformations et les trends de l'avenir pour assurer une meilleure position concurrentielle.
Pour sa part, Moncef Belkhayat, vice-président du Conseil régional Casablanca-Settat, a relevé le rôle important qui incombe aux régions pour appréhender la dernière des révolutions industrielles, rappelant l'article 80 des prérogatives de la région qui l'érige en un acteur majeur du développement économique pour les entreprises et les entrepreneurs.
Il a également plaidé pour l'opérationnalisation des propositions formulées lors de cette rencontre afin d'être en phase avec les exigences de l'industrie 4.0 basée sur la digitalisation des processus et l'excellence de l'homme, notant que le Maroc n'est pas épargné de cette tendance et du changement des rapports de force sur l'échiquier international.
Animée par l'émergence de nouvelles technologies, l'industrie 4.0 ou "l'industrie du futur" désigne une nouvelle génération d'usines connectées, robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les frontières entre le monde physique et digital s'amenuisent pour donner vie à une usine 4.0 interconnectée dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent.
Organisé par le magazine "Industrie du Maroc", ce business forum d'envergure internationale réunit plus de 500 professionnels et experts de divers horizons pour débattre des enjeux et défis de l'industrie 4.0 en Afrique et dans le monde.
Cette rencontre initiée sous l'égide du ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Economie verte et numérique en partenariat avec l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) et les différentes fédérations et associations à vocation économique et industrielle, prévoit une série d'ateliers et de panels pour décortiquer des thématiques liées à l'implémentation de l'industrie 4.0.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.