Automobile : CDG Invest et le groupe Abdelmoumen signent un contrat d'investissement    Coronavirus au Maroc: mercredi 23 septembre, 2397 cas positifs…    Dakhla: des Subsahariens impliqués dans une sale affaire    La BERD octroie un prêt au Crédit Agricole du Maroc    Retour probable de Munir El Haddadi en sélection: qu'en pensent les Marocains (VIDEO)    Aid al Adha a-t-il aggravé la situation sanitaire ? El Otmani répond    Pas d'Halloween cette année pour les Américains    Retour progressif de la Omra : et le Maroc ?    Les nouveautés digitales au Maroc et en Afrique ont désormais une adresse    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Auto Info : Michael Jordan achète une écurie Nascar    Opération sécuritaire conjointe au poste-frontière El Guergarat    Communiqué du bureau politique du PPS    Le PPS élu à la présidence de la commune Ouled Aissa à Taroudant    Achraf Hakimi brille déjà sur les pelouses italiennes    Sofiane Boufal à la croisée des chemins    El Yamiq opte pour Valladolid !    La beauté de la langue et la richesse de la culture    La Chine et les Etats-Unis s'écharpent à l'ONU    Gabon: La deuxième ligne de production de la CIMAF    France: la Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe    Henri Konan Bédié appelle à la «désobéissance civile»    Lutte contre le cash: ce que propose Jouahri    Bonne gouvernance : L'Autorité marocaine du marché des capitaux présente son bilan    Déprime économique. Hakouna matata    Coronavirus : le télétravail au Maroc a besoin d'une loi-cadre [Etude]    Régulateurs des médias: La HACA a un nouveau allié en Afrique    Le complot planétaire. Nabila Mounib révèle tout    La sécurité en Afrique en débat    Le roi Mohammed VI adresse un message au roi Salmane    Cinq individus déférés devant le juge d'instruction    Vaccin anti-covid: un virologue marocain annonce une bonne nouvelle    Santé : Le ministre de la Santé tend la main au « secteur libéral »    Reprise de la Omra : ce que l'on sait    Le politologue Bilal Talidi lance un appel aux parlementaires du PJD    Un regard intelligent sur un monde désorienté!    L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina    La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le plan Maroc vert, un modèle à suivre
Publié dans Libération le 19 - 11 - 2019

Apprécier les opportunités d'investissement dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie au Nigeria, renforcer la coopération entre les opérateurs économiques marocains et nigérians. Tel a été l'objectif de la deuxième édition du Forum Nigéria-Maroc des affaires organisé récemment dans la capitale, Rabat.
Organisée par l'ambassade du Nigéria au Maroc, ce rendez-vous entendait aussi présenter aux opérateurs économiques marocains des mesures incitatives mises en place par le Nigeria en vue de développer l'investissement dans ces deux secteurs à fort potentiel.
Cette année, le Forum Nigeria-Maroc des affaires a réuni plus de 200 invités marocains et nigérians dont des décideurs, chefs des missions diplomatiques et opérateurs économiques des deux pays.
Secrétaire général du département de l'agriculture au ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki a rappelé les dispositifs d'échange et de partenariat mis en place par ce département avec les pays africains et relevé le potentiel de la coopération commerciale et technique entre le Maroc et le Nigeria dans les secteurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de l'alimentation.
Après avoirs salué une coopération bilatérale fructueuse, l'ambassadeur de la République fédérale du Nigeria au Maroc, Baba Garba, a rappelé la quinzaine des accords signés entre les deux pays, dont celui relatif au gazoduc Maroc-Nigeria, lors de la visite de SM le Roi Mohammed VI au Nigeria en 2016 ; et attiré l'attention de l'assistance sur la politique de diversification que mène son pays appelant ainsi à renforcer la coopération économique notamment dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie.
A propos du projet du gazoduc Maroc-Nigeria, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra, a insisté sur les retombées positives dans la région et les énormes opportunités qu'il offrira aux acteurs économiques des pays qu'il traversera.
Pour Laaziz Kadiri, président de la Commission diplomatie économique, Afrique et Sud–Sud, à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), cette importante « rencontre est une occasion de mettre l'accent sur la nécessité de donner une impulsion nouvelle aux relations économiques et commerciales », a-t-il déclaré relevant que la présence en force d'acteurs tant marocains que nigérians traduit cette ferme volonté commune de tisser des liens de partenariat plus denses.
Insistant sur la nécessité que la coopération des secteurs privés s'appuie sur la vision Sud-Sud enracinée des deux côtés pour assurer le développement de l'Afrique et la prospérité de son capital humain, il a déclaré : «Nous pouvons nous fixer pour objectif d'aider les entreprises à prospecter nos marchés respectifs, mieux exporter et identifier des opportunités d'investissement ». L'objectif étant de promouvoir et de renforcer le co-investissement et le co-développement et la création de valeur ajoutée et d'emplois locaux, soutenus par un investissement productif, a-t-il précisé.
A propos des deux secteurs retenus pour cette édition, Laaziz Kadiri a indiqué que l'agriculture et l'agro-business représentent le fer de lance de la nouvelle stratégie économique du continent.
Ainsi, « il est de notre devoir, vis-vis de nos populations et des générations futures, de relever le défi d'une agriculture durable et performante, à même de valoriser nos produits naturels, de nourrir notre continent et ses enfants, tout en respectant notre environnement », a-t-il poursuivi. Et de rappeler que l'Initiative pour l'adoption de l'agriculture africaine (Triple A), lancée et portée par le Maroc à l'occasion de la COP22, a pour ambition de réduire la vulnérabilité de l'agriculture africaine face aux changements climatiques.
En outre, a-t-il ajouté, « le Maroc dispose d'un véritable know-how en Afrique dans le domaine de l'agriculture et de l'agro-business. Le plan Maroc Vert est un plan sectoriel dont le bilan est extrêmement positif et qui peut représenter un modèle à suivre pour plusieurs pays africains ».
Considérant la relation entre le Maroc et le Nigeria comme un atout déterminant pour le développement économique du continent, le président de la Commission diplomatie économique a conclu en appelant à la réactivation du Conseil d'Affaires maroco-nigérian signé entre la CGEM et son homologue. Objectif : «Mettre en place une commission dédiée à l'investissement qui aurait une mission de veille, pour identifier les marchés que nous pouvons prospecter ensemble et accompagner les deux communautés d'affaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.