CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    FIFM : Plusieurs projets récompensés dans le cadre des ateliers de l'Atlas    Un américain arrêté pour l'utilisation de Playstation pour son trafic de drogue    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture
Publié dans Libération le 21 - 11 - 2019

Des acteurs économiques marocains, réunis lors d'un forum tenu récemment à Toronto, ont braqué les projecteurs sur les opportunités d'affaires et les mesures incitatives offertes par le Maroc aux entreprises canadiennes.
Devant un parterre de femmes et hommes d'affaires opérant dans divers secteurs dont la finance et les nouvelles technologies, le président de la 13ème région de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Adil Zaidi, a mis en avant les potentiels commerciaux et d'échange entre le Canada, le Maroc, la région MENA, l'Afrique et les pays du Sud de l'Europe.
"Grâce à l'épopée extraordinaire et visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, la diplomatie économique marocaine nous a ouvert tout le continent africain", a-t-il souligné lors de ce forum qui a été marqué par la présence notamment de l'ambassadeur du Maroc au Canada, Souriya Otmani et du consul général du Royaume à Montréal, Fouad Kadmiri.
Le Royaume, a ajouté M. Zaidi, émerge comme un véritable hub aérien et logistique grâce aux infrastructures portuaires permettant les transit time les plus courts, notamment vers les principales villes africaines, et dans les domaines financier, des télécoms et des investissements au regard de la présence de groupes marocains leaders en Afrique, rapporte la MAP.
Les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, du textile, des technologies de l'information et des énergies renouvelables donnent la mesure du succès de la démarche marocaine qui a été accompagnée par un environnement réglementaire et législatif adéquat, a ajouté M. Zaidi.
Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture, un choix de modèle qui lui a permis de construire une économie solide, structurée et résiliente, a relevé le responsable de la CGEM, précisant que cette approche a été confortée par la présence d'une diaspora marocaine dont le rôle s'avère significatif en matière de diplomatie économique effective en tant que relai culturel et décisionnel de grande importance.
"Nous avons la chance d'avoir nos Marocains vivant à l'étranger qui réussissent dans leurs pays d'accueil. Avec le tourisme et les échanges d'étudiants, nous devrions développer ce trend", a-t-il dit.
Il s'agit en effet, selon lui, de mettre en valeur les atouts et le potentiel du Royaume en vue de maîtriser les quatre flux de la mondialisation, à savoir les capitaux, la formation, la logistique et la mobilité des personnes.
Lors des débats qui ont eu lieu durant ce forum, les représentants de Casablanca Finance City et l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) ont mis en évidence les énormes potentialités du Royaume et les fortes possibilités de partenariat entre les entreprises marocaines et canadiennes.
De l'avis de la coprésidente de la Chambre de commerce Canada-Maroc, Khamissa Khamssi, les hommes d'affaires doivent agir, de part et d'autre, pour une plus grande ouverture sur l'Ontario, une région des plus riches et à fort potentiel d'investissement dans le pays nord-américain.
S'inscrivant dans cette perspective, a-t-elle noté, la Chambre s'emploie à faciliter les contacts entre les entreprises des deux côtés, à réaliser des études de marché et à assurer l'accompagnement requis par le biais de voyages d'affaires au Maroc. La coopération tourne autour des secteurs les plus porteurs pour les deux pays, dont en particulier la finance, l'artisanat et l'agroalimentaire, a-t-elle précisé.
Le forum économique maroco-canadien s'est tenu dans le cadre de la Semaine culturelle marocaine, organisée du 18 au 24 novembre à l'initiative de l'ambassade du Royaume à Ottawa.
Cet événement offre l'opportunité de mettre en lumière l'histoire, l'artisanat et la gastronomie du Royaume, tout en faisant valoir les diverses facettes du savoir-vivre et de la riche civilisation marocaine aux multiples affluents.
Il est organisé en collaboration avec le consulat du Maroc et le centre culturel Dar Al Maghrib à Montréal, des partenaires institutionnels marocains et canadiens et des associations de la société civile de la communauté marocaine à Toronto de confession musulmane et juive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.