Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président ukrainien nie tout "donnant-donnant" avec Trump
Publié dans Libération le 03 - 12 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/40309678-34308217.jpg?v=1575289477" alt="Le président ukrainien nie tout "donnant-donnant" avec Trump" title="Le président ukrainien nie tout "donnant-donnant" avec Trump" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/40309678-34308217.jpg?v=1575289484" alt="Le président ukrainien nie tout "donnant-donnant" avec Trump" title="Le président ukrainien nie tout "donnant-donnant" avec Trump" width="708" /
Le président ukrainien a de nouveau nié tout accord de donnant-donnant avec son homologue américain sur l'aide militaire des Etats-Unis à son pays, malgré les témoignages en ce sens dans la procédure de destitution contre Donald Trump.
"Je n'ai pas du tout parlé au président américain Trump en ces termes : je te donne ceci, tu me donnes cela", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une interview publiée ou à paraître lundi dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel et les journaux Time, Le Monde et Gazeta Wyborcza.
Il a ajouté "ne pas du tout comprendre" les accusations de chantage en ce sens, dans le cadre de la procédure de destitution aux Etats-Unis, et "ne pas vouloir donner l'impression que nous sommes des mendiants" en Ukraine.
Le scandale est parti d'une conversation téléphonique du 25 juillet au cours de laquelle le milliardaire républicain est soupçonné d'avoir exercé un chantage sur Kiev en conditionnant la reprise de l'aide militaire américaine au lancement d'enquêtes en Ukraine sur l'ancien vice-président américain Joe Biden et son fils, ce dernier travaillant pour un groupe gazier ukrainien.
L'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'Union européenne, Gordon Sondland, a affirmé sans détour qu'il y avait bien eu un tel "donnant-donnant", et ce conformément aux "souhaits du président".
Par ailleurs, le chef de l'Etat ukrainien a tempéré dans cette interview les attentes avant le sommet prévu sur l'Ukraine le 9 décembre à Paris, où il doit rencontrer pour la première fois en tête-à-tête son homologue russe Vladimir Poutine.
Il a souligné que l'arrêt du conflit dans l'Est de l'Ukraine avec les séparatistes pro-russes ne pourrait être discuté qu'après plusieurs étapes préliminaires.
La première porte sur un "échange de prisonniers" avec des "délais raisonnables", a-t-il dit. Il a mentionné ensuite un véritable cessez-le-feu et le retrait de toutes les forces armées pour pouvoir envisager des élections locales dans la zone contestée.
"Si ces trois points sont réglés, alors nous verrons si tout le monde veut mettre un terme à la guerre", a-t-il dit. "En ce qui nous concerne, nous le voulons à coup sûr, mais nous verrons si la Russie le veut aussi vraiment", a ajouté le chef de l'Etat.
Il s'agira également du premier sommet depuis 2016 sous ce format, dit de "Normandie", qui est destiné à faire avancer le processus de paix dans l'Est de l'Ukraine, où la guerre a fait plus de 13.000 morts.
La Russie et l'Ukraine sont à couteaux tirés depuis l'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux à Kiev en 2014, suivie par l'annexion de la Crimée par Moscou et d'une guerre avec des séparatistes prorusses dans l'Est.
Des progrès ont toutefois eu lieu entre Kiev et Moscou depuis l'élection en avril de M. Zelensky, davantage favorable à un dialogue que son prédécesseur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.