Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    L'épidémie de coronavirus au Maroc : 30 cas répertoriés à 22h00    Coronavirus: une nouvelle vague de ressortissants français bloqués a pu quitter le Maroc    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie du coronavirus    Propos racistes envers l'Afrique tenus sur la Chaine LCI : Le Club des Avocats du Maroc explique sa décision d'ester en justice    Il est temps de passer au dépistage massif    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Allégement du déficit du compte courant    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    Brèves    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Groupe Walili: Contribution de 2 MDH au Fonds spécial anti-coronavirus    Amine Diouri: «toutes les entreprises sont touchées et c'est encore tôt pour faire les comptes»    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Harit renonce à une partie de son salaire    Violences à l'égard des femmes en confinement : L'appel des associations féministes    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Des cellules de communication à la disposition des personnes autistes    Indemnités CNSS : plus de 700.000 salariés déclarés au 1er avril    Rapatriement des corps de défunts pour être inhumés au Maroc : L'Ambassade du Maroc en France apporte des précisions    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Une Marocaine nommée à une Commission Mondiale de l'Unesco    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Polisario sur la sellette
Publié dans Libération le 08 - 12 - 2019

Bien que les autorités algériennes aient démenti l'information selon laquelle elles auraient, elles-mêmes, mis en garde contre les risques d'insécurité dans les camps de Tindouf, la MINURSO a néanmoins pris la décision de déléguer l'un de ses généraux pour débattre de la question avec le Polisario.
Cette décision a fait suite à l'alerte donnée par le ministère espagnol des Affaires étrangères à ses ressortissants d'éviter de se rendre dans les camps de Tindouf qui avait suscité une vive réaction de la direction séparatiste qui a crié au complot fomenté par le Maroc.
Mais une semaine plus tard, elle est revenue à la raison, et a fini par accepter d'examiner avec la mission onusienne la question des risques imminents d'attentats terroristes et d'enlèvement d'étrangers dans les camps qui a fait l'objet des réactions espagnole et canadienne.
«Les menaces étaient en effet au cœur d'une réunion tenue mardi 3 décembre au camp Rabouni, entre un général chargé des questions sécuritaires à la MINURSO, et de hauts gradés du Front», nous rapportent des sources des camps.
«Le militaire a transmis à ses interlocuteurs les préoccupations des Nations unies quant à d'éventuelles infiltrations de djihadistes provenant du Mali, et fuyant les frappes de l'armée française dans la région vers les camps de Tindouf.»
Des médias desdits camps ont fait état à ce propos de l'enrôlement de jeunes Sahraouis dans les rangs de groupes terroristes. C'est d'ailleurs ce qui ressort du reportage réalisé en septembre 2017 par certains de ces médias.
La liaison entre le mouvement séparatiste de Brahim Ghali et les djihadistes, longtemps dénoncée par les médias marocains et étayée par la récompense de 5 millions de dollars annoncée, vendredi 4 octobre dernier, par le Département d'Etat américain en échange d'informations permettant d'identifier ou de localiser Adnan Abou Walid al-Sahraoui, un ancien membre du Polisario, devenu chef de l'Organisation Etat islamique dans le grand Sahara, est venue confirmer cette connexion souvent démentie par la direction du Polisario.
Le représentant de la MINURSO a profité de la rencontre du mardi pour aborder la présence d'éléments armés du Front dans les zones tampons et la situation à El Guerguarat. Il a également saisi l'occasion pour annoncer l'installation d'un nouveau poste d'observation militaire de la mission à l'Est du mur de sécurité.
L'émissaire de la mission onusienne a également soulevé la question du lieu choisi par le Polisario pour organiser son soi-disant 15ème congrès, prévu du 19 au 23 décembre à Tifariti, à l'Est du mur de sable.
Cette rencontre s'est déroulée alors que les camps de Tindouf étaient secoués par de violents affrontements entre deux fractions de la tribu Rguibat.
Ces affrontements ont éclaté dimanche 1er décembre dans la localité dite "Dairat de Mahbes" au camp de «Smara», entre les fractions "Labouihat" et "Oulad Moussa"
A l'origine de la confrontation, une dispute entre deux familles issues de ces fractions d'une même tribu, au sujet d'un lot de terrain situé au lieu-dit de «Dairat».
Le bilan s'est établi, selon nos sources, à plusieurs blessés parmi les belligérants et à d'importants dégâts matériels dont une maison incendiée.
Alors que les Bouihat et leurs cousins les Oulad Moussa se mesuraient à coup de gourdins, des contestataires ont investi le siège de la prétendue présidence et les bureaux du chef du Polisario pour réclamer la libération de l'un des leurs dont Brahim Ghali avait promis la révision du procès mais n'a pas honoré sa parole.
Selon le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (Forsatin), «le prisonnier en question est incarcéré depuis fin 2017 et purge une peine de 6 ans de prison ferme pour détention et trafic de drogue alors que les preuves démontrent qu'il n'a aucun lien avec la livraison de stupéfiants opérée par des narcotrafiquants dont l'un a été mystérieusement innocenté et un autre évadé de l'hôpital de Tindouf où il a été admis avec la complicité de l'un des dirigeants du Polisario.
Convaincus de l'existence de liens étroits entre le Polisario et les trafiquants de drogue auxquels il apporte son soutien et nombre de facilités, la famille et les proches du détenu en question ont menacé «d'intensifier les protestations et de recourir à d'autres formes de contestation plus radicales jusqu'à la satisfaction de leur revendication, voire de boycotter le prochain congrès du Polisario», conclut Forsatin.
Ahmadou El-Katab


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.