L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    Maroc : Bilan positif pour la 61è Assemblée des Etats membres de l'OMPI    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    La nécessité de la Politique !    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante
Publié dans Libération le 10 - 12 - 2019

Le capital humain marocain est une "ressource qualifiée et performante" à la disposition du développement économique du Royaume, a relevé, dernièrement à Rabat, l'ambassadeur du Japon au Maroc, Takuji Hanatani.
S'exprimant lors d'une conférence tenue à l'Université internationale de Rabat (UIR) sous le thème "Economic Development of Japan", M. Hanatani a estimé que le Maroc dispose de ressources humaines "riches et performantes", soulignant l'importance de ce "potentiel humain", qui se veut un "atout majeur au service de l'investissement compétitif et de la création de valeur ajoutée", rapporte la MAP.
Le diplomate, qui mettait en exergue les causes de l'expansion économique rapide qu'a connue le Japon au cours des années récentes, a indiqué que le Royaume est le deuxième récipiendaire africain des investissements directs à l'étranger (IDE) japonais en Afrique, faisant savoir que quelque 70 entreprises nippones sont actuellement opérationnelles au Maroc et ont contribué à la création d'environ 14.000 emplois.
"Le Japon ne dispose pas de ressources naturelles et repose principalement sur son capital humain", a-t-il noté, plaidant dans ce sillage pour davantage d'investissements dans ce "facteur déterminant" de la croissance économique des nations. L'ambassadeur japonais a également passé en revue les différentes phases de développement économique de son pays, en commençant par l'époque Edo (1603-1867) durant laquelle les conditions préalables à l'industrialisation et la modernisation nippone ont été établies.
"L'unité et la stabilité politique, le développement de l'agriculture, des transports et l'émergence de marchés unifiés, la montée du commerce, de la finance et de la classe marchande aisée, l'essor de la fabrication pré-moderne, la promotion industrielle par les gouvernements locaux et un niveau d'éducation élevé ont constitué les clés du développement japonais durant cette période", a-t-il expliqué.
M. Hanatani a, en outre, abordé les défis structurels auxquels son pays est confronté, indiquant, à cet égard, que "le vieillissement de la population, le manque de ressources naturelles et la dette publique colossale" en sont les principaux.
Sur un autre registre, le responsable nippon s'est réjoui des relations diplomatiques raffermies depuis l'indépendance entre le Maroc et le Japon et qui "se caractérisent par des liens historiques étroits unissant la Famille Royale et la Famille Impériale du Japon et par des rapports fructueux dans divers domaines".
"Je suis arrivé au Maroc il y a deux ans et demi et je suis très honoré et privilégié de servir dans ce merveilleux pays", s'est-il félicité, exprimant son souhait de voir les relations économiques entre les deux pays se développent davantage, surtout en matière d'échanges commerciaux.
Cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre d'une série de conférences intitulée "Les mercredis de l'entreprise" et animée par d'éminentes personnalités au profit des étudiants de l'UIR, a été marquée par la présence de personnalités des mondes diplomatique, universitaire et économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.