L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    Maroc : Bilan positif pour la 61è Assemblée des Etats membres de l'OMPI    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    La nécessité de la Politique !    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc
Publié dans Libération le 12 - 12 - 2019

Les fans marocains de films d'animation japonais peuvent bondir de joie. Ils auront enfin l'opportunité de s'extasier et d'apprécier dans une salle de cinéma One Piece Stampede, le 14ème film produit par la Toei Animation, tiré du Manga éponyme, créé par le Managaka, Eichiro Oda. Trois diffusions en version originale sous-titrée français (VOSTFR) sont programmées. Les deux premières, dès ce samedi, à Casablanca, au cinéma Rif à 19h, ainsi qu'au Colisée de Marrakech à la même heure. A Rabat, les Otakus ou les fans de japanimes ne seront pas en reste, puisque le cinéma La Renaissance diffusera également le film aux 3,7 millions d'entrées au pays du Soleil-Levant, le 21 décembre courant à 18h30. Contrairement à la ville ocre, aucune prévente n'est prévue dans les autres villes.
On se doute bien que la nouvelle fut accueillie avec un grand enthousiasme par les Otakus marocains. Mais à quoi la doit-on ? La réponse se niche à la fois dans la persévérance et la passion d'un groupe Facebook qui fait la part belle à la culture Manga, mais aussi à la prise de risque courageuse mais mesurée de la société détentrice des droits de distribution de One Piece Stampede.
« «Film 26 », la société en question, nous a contactés via Facebook et notamment notre page Moroccan Test », confie Abdelali, fondateur de la page non sans exprimer son étonnement : « Pour tout vous dire, nous avons été surpris. D'autant plus qu'il y a des pages qui comptent jusqu'à 10 fois plus d'abonnés que la nôtre. En tout cas, quelques semaines plus tard, les représentants de la société sont venus au Maroc pour nous rencontrer».
Une rencontre qui a conforté les représentants de «Film 26 » dans leur projet, convaincus par le discours d'Abdelali et ses amis. « On nous a posé des questions au sujet de la communauté des Otakus dans le Royaume. Nous avons argumenté nos propos en listant les nombreux évènements organisés à l'image de « Manga Afternoon », « L'Otaku expo » ou encore « Shotaku festivals ». Visiblement, ils ont été convaincus par notre discours. A tel point qu'ils nous ont confié la promotion de l'évènement sur le net», a-t-il souligné
Un drôle de clin d'œil du destin pour ce groupe Facebook composé d'irréductibles admirateurs de Manga et Japanime, qui aurait pu être rangé dans les tiroirs du passé si ce n'étaient l'obstination et la détermination de ses membres. Car il y a quelques années de cela, comme s'est remémoré avec incrédulité le fondateur de « Moroccan test », page dédiée aux « Review » ou analyses d'animés en darija, un peu comme font les youtubeurs étrangers mais à la sauce marocaine : «Nous avions une page qui comptait plusieurs milliers d'abonnés mais elle a été supprimée par Facebook, du jour au lendemain, pour des raisons obscures. Nous n'avons pas baissé les bras et nous en avons créé une autre». Mais il ne suffit pas de recréer une page pour voir les abonnés affluer. Il faut la faire vivre et parfois ce n'est pas toujours gratifiant. « Quand tu réalises des vidéos qui te demandent du temps et de l'énergie, c'est toujours un peu désolant de ne pas atteindre un maximum de monde. Mais à force de persévérance, notre fan base s'est agrandie. One Piece Stampede dont on fait la promotion sur notre page nous y a également beaucoup aidés», indique Abdelali dans une manière de rappeler que les efforts finissent toujours par payer.
Pour sa part, Mouna Layadi, distributrice du film One Piece Stampede au Maroc, se félicite des futures diffusions, tout en soulignant que l'évènement n'est pas un cas isolé. « Nous ne sommes pas à notre premier coup d'essai sur le continent. Nous avons déjà distribué le film "Tel père, tel fils" du réalisateur Koré-Eda Hiirokazu, prix du jury au Festival de Cannes 2013, mais aussi " Dragon Ball Super : Broly » cette année. Produit lui aussi par la Toei Animation, ce dernier a été projeté avec succès au Sénégal et en Tunisie, en plus du dernier film One Piece pour le plus grand bonheur des Otakus qui partageaient par le passé la désolation d'Abdelali. « Je trouvais injuste que plus de la moitié de la planète ait pu voir le film dans les salles de cinéma et pas moi qui doit, dans le meilleur des cas, attendre un lien streaming illégal et de très mauvaise qualité pour pouvoir regarder un film dont je connais déjà les péripéties à cause des Spoils », s'est-il indigné. Mais ça, c'est de l'histoire ancienne. Les aficionados de One Piece vont enfin assouvir leurs envies pendant l'heure et quarante minutes que dure l'animé. Et si l'expérience s'avère concluante avec une présence massive des fans « d'autres séances seront programmées dans le futur », précise Mounia Layadi. Une réjouissante perspective d'autant plus que « One Piece Stampede » n'est pas seulement un film à voir mais aussi à revoir. Il est décrit comme un condensé de toutes les qualités du Manga.
Son histoire débute quelque temps après l'arc narratif Whole Cake (au volume 90). Monkey D. Lufffy, un garçon dont le corps a acquis les propriétés du caoutchouc après avoir mangé par inadvertance un fruit du démon, et son équipage se retrouvent à participer au «Pirate Fest» avec des milliers de pirates. Une course au trésor pour récupérer un mystérieux coffre ayant appartenu au mythique roi des pirates, Gol D. Roger, perturbée par Douglas Bullet connu sous le nom de « l'héritier du démon ». Le but de l'ancien compagnon de Gol D. Roger est d'exterminer tous les participants. Les pirates vont devoir s'allier avec la marine, les corsaires et l'Armée révolutionnaire face à un ennemi quasi invincible dans une bataille homérique. En d'autres termes, ça promet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.