Les villes doivent impérativement maintenir des systèmes alimentaires durables, affirme la FAO    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    Le Raja de Casablanca retrouve la tête du classement de Botola Pro D1    Coronavirus : le Maroc dépasse la barre des 100.000 contaminations    Le Maroc remarquablement élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    La BVC dans le rouge du 14 au 18 septembre    Algérie: Un milliard de dollars de pertes financières    Mamounia, Royal Mansour, Fours Seasons...ils vont rouvrir leurs portes à Marrakech    Le docteur et académicien Mohamed Talal tire sa révérence    Abu Wael al-Rifi : Le contraste saisissant entre les grands patriotes et les petits maitres des entourloupettes    Mercato: Gareth Bale de retour à Tottenham!    Bundesliga: Le Bayern détruit Schalke!    Liverpool officialise l'arrivée de Thiago Alcantara    Lanceur d'alerte : Révélations en série d'un officier des services secrets du Polisario    Coronavirus: en France, la Haute Autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Tanger: la douane découvre une usine clandestine    Marrakech adoptera l'enseignement en alternance    Mohamed Rouicha : sauveur de mémoire    Un parcours culturel très riche et très séduisant    Des artistes marocains appellent à la réouverture des théâtres et des salles de cinéma!    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité
Publié dans Libération le 13 - 12 - 2019

A l'image de Neymar, qui revient à son meilleur niveau, le PSG a retrouvé des couleurs mercredi contre Galatasaray (5-0) et s'est offert de belles perspectives pour la phase finale de la Ligue des champions.
Depuis le nul miraculeux arraché à Madrid (2-2) fin novembre, Paris n'a cessé de décevoir dans le jeu, entre un match insipide contre Nantes (2-0) et un succès arraché dans le dernier quart d'heure à Montpellier (3-1) dans le championnat de France.
Une insuffisance chronique sauvée par les exploits individuels de ses cracks Neymar, Kylian Mbappé ou Angel Di Maria. De quoi s'interroger sur les capacités réelles du club parisien à enfin passer le cap après trois éliminations de suite en 8es de finale de la Ligue des champions.
Mais dans le sillage d'un "Ney" enfin tourné vers le collectif, les joueurs parisiens ont profité de l'ultime journée de C1 en 2019 pour montrer qu'ils étaient bien armés sur tous les plans pour affronter Tottenham, l'Atlético Madrid, Naples, Dortmund, Chelsea, ou l'Atalanta Bergame en février prochain.
Si les motifs d'espérance d'un avenir radieux sont devenus d'un coup aussi forts, Paris le doit autant à la faiblesse de son adversaire turc qu'à la prestation de son N.10 brésilien, auteur de son meilleur match de la saison.
De nouveau irrésistible sur le terrain, Neymar a presque réussi à faire oublier quatre derniers mois pollués par ses envies de départ et les blessures, en étant à l'origine des cinq buts parisiens.
Davantage que sa maestria balle au pied, son plus beau geste de la soirée est intervenu en fin de match quand, grand seigneur, il a laissé le soin de transformer le penalty provoqué par Mbappé à Edinson Cavani, le chouchou des supporters cantonné aux seconds rôles, sous les vivats d'un Parc des Princes conquis.
Un geste politique en forme de "happy end" après le "penaltygate" de septembre 2017 lorsque les deux joueurs s'étaient disputés la responsabilité de tirer un penalty.
"La seule chose qui lui manquait, c'était de marquer. Comme ça, il a pu marquer et tout le monde repart heureux", a confié Neymar au micro de RMC Sport.
"C'est un beau geste de sa part, je suis très heureux car je l'ai toujours dit : c'est un gars au grand coeur", a salué son entraîneur Thomas Tuchel. "Le défi, c'est qu'il le montre à tout le monde. J'espère que ce sera un symbole pour l'équipe"
Privé de la moitié de son équipe titulaire, entre les forfaits de Presnel Kimpembe, Idrissa Gueye, Thomas Meunier et le souci de laisser au repos les éléments les plus utilisés comme Di Maria, Marco Verratti ou Keylor Navas, Thomas Tuchel en a aussi profité pour tester un nouveau schéma tactique.
L'idée ? Mieux puiser dans son incroyable arsenal offensif avec quatre joueurs tournés vers l'attaque, contre trois dans le système privilégié cette saison, et donner du temps de jeu aux habituels remplaçants.
Un pari réussi, destiné à être reconduit à l'avenir ? "On peut continuer à jouer en 4-4-2 seulement si tout le monde est prêt à défendre ensemble et à fermer les espaces. Si on fait ça, nous sommes très dangereux ainsi. C'est donc la responsabilité des joueurs", a-t-il prévenu.
Mieux, le tacticien allemand s'est découvert une nouvelle solution au milieu avec le jeune Tanguy Kouassi (17 ans), alors que le Napolitain Allan est annoncé comme un renfort possible lors du prochain mercato d'hiver.
"Je dois dire, honnêtement, que j'attendais une performance comme ça parce que je le vois à chaque entraînement et il est top. C'est un grand joueur, il a beaucoup de qualités et une grande personnalité", s'est félicité Tuchel.
De quoi satisfaire Marquinhos, vice-capitaine prêt à dépanner en sentinelle même s'il préférerait évoluer en défense centrale, son poste de prédilection. Une nouvelle preuve qu'un cercle vertueux est enclenché à tous les niveaux ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.