Les Emirats Arabes Unis ouvrent un consulat à Laâyoune    Volleyball: le message du roi Mohammed VI à Bouchra Hajij    Covid-19 : une étude britannique fait état d'une diminution rapide de l'immunité acquise chez les malades asymptomatiques    PLF 2021: l'opposition déplore « un manque d'audace »    Banques participatives: 7,7 MMDH de financements accordés à fin juin 2020    Un autre pays africain ouvre son consulat à Laâyoune    Prison de Tiflet: le chef de la cellule terroriste démantelée à Témara commet un meurtre    Crimes et violence au Maroc: 220.000 arrestations en 2020    FC Barcelone: Josep Maria Bartomeu démissionne    Le président de la FIFA testé positif au covid-19    Tourisme: quelle est la perception générale de la destination Maroc ? (Etude)    3988 nouveaux cas au Maroc: la répartition par régions    Aïd Al Mawlid: contrôles renforcés à Tanger    Magazine : F.C. Séville et Atalanta Bergame, deux clubs qui donnent des leçons gratuites    Ce que l'on sait sur l'assassinat d'un gardien de prison par «Moul triporteur»    Football : La Renaissance Sportive de Berkane sur le toit de l'Afrique    Le Maroc plaide à l'ONU pour un système multilatéral renouvelé et plus équitable    Habib El Malki reçoit son homologue libyen    Les fondements psychologiques de l'incorrection de Trump lors des débats présidentiels    Sektioui, brillante transition de la pelouse au banc    Bouchra Hajij élue présidente de la CAVB    Hausse de l' encours global des avoirs conservés par Maroclear en 2019    Maroc Telecom, "Top Performer RSE" pour la 7ème fois consécutive    Le Conseil supérieur des oulémas dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions    Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19    Les révélations inattendues de Lara Fabian    "Eclat d' amour et des amours confinées " , nouveau recueil de Bouchra Fadel    Coronavirus au Maroc : le bilan bimensuel du ministère de la Santé    Intox au sujet de la forêt de Bouskoura : Les précisions du département des Eaux et Forêts    US Round Up du mardi 27 octobre – Elections américaines, Wall Street, La juge ACB, le Dakota du Sud    « Finding Agnes ». Le Maroc inspire les réalisateurs étrangers    Les signatures et approbation des marchés déléguées aux directeurs régionaux    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    Port du masque : les autorités locales donnent des chiffres    Ce facteur augmenterait le risque de mourir du Covid-19    Dans un communiqué conjoint du PPS, PI et PAM    L'UEM annonce la tenue de son prochain congrès    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Chili: La troisième mort de Pinochet    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Hier, l'avenir était meilleur !    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Victoires au strict minimum du WAC et du Raja
Publié dans Libération le 19 - 12 - 2019

S éparés d'une centaine de kilomètres et à deux heures d'intervalle, Zoran Manojlovic et Jamal Sellami,respectivement coachs du Wydad et du Raja deCasablanca, ontserré le poing de la victoire au coup de sifflet final. Pas trop fort, pas trop rageur, car l'un comme l'autre savent que leurs équipes ont obtenu des victoires étriquées, certes attendues, contre leRaja deBéni Mellal pour le premier nommé (1-2) et le Hassania d'Agadir pour le second (2- 1), mais sans forcément montrer grand-chose. Si l'accumulation de la fatigue, conséquence de l'enchaînement des matches quasiment tous les trois jours, et la piètre qualité des pelouses ont œuvré dans ce sens, il n'en reste pasmoins que le niveau technique général des deux rencontres n'offrait pas une publicité flatteuse à la Botola. Pour preuve, ceux qui n'ont pu suivre les seconds actes de ces oppositions, ne vous inquiétez pas, vous n'avez rien raté.
Le WAC vainqueur dans la difficulté
Sur le coup de 15 heures, la formidable ambiance du stademunicipal d'Oued Zem nous donnait l'impression que les 90 minutes qui nous attendaient comptant pour la 8ème journée allaient être de haute volée. Mais ça c'était sans compter sur une lanterne rouge trop timide offensivement et un collectif wydadi en mal d'inspiration. Il ne s'agit pas d'accabler le Raja de Béni Mellal, Aziz El Amri son technicien, et ses joueurs, mais force est de constater qu'il existe bel et bien un facteurinhibant pourle promu qui a prouvé, par une attitude trop prudente, que défendre en nombre n'est pas forcément gage de solidité. Quand bien même les Melallis ont ouvert le score par l'entremise d'un NabilJaadi, opportuniste et prompt à envoyer au fond des filets de Taghnaouti un ballonmalrenvoyé qui trainait au point de penalty, ils n'ont pu résister plus de vingt minutes aux assauts des champions en titre. Dans l'histoire, la responsabilité des protégés d'ElAmri est engagée, car à force de reculer, ils ont fini par se faire transpercer. Normalement, l'explication aurait dû s'arrêter là. Mais malheureusement, rien de normal ne se passe dans notre championnat et notamment au niveau de l'arbitrage. En réalité, l'égalisation du WAC, qui a constitué un tournant, est entachée d'une faute flagrante d'El Kartisur le gardienmellali.Tout lemonde l'a vue. Tout le monde sauf Jamal Belbassri. Alors comment expliquer cet oubli ? En tout cas, il conforte lesrevendications des dirigeants du RBM et l'idée selon laquelle leur club serait clairement désavantagé par des décisions arbitrales controversées depuis le début de saison. Evidemment, cela n'explique pas leurincapacité chronique à conserver une victoire et la défendre, eux qui sont bon derniers et n'ont toujours pas gagné cette saison,maisleurfrustration est compréhensible etlégitime. En tout cas, le WAC, qui a inscrit le but de la victoire grâce à un tir croisé à l'entrée de la surface signé Aouk (34'), est ce matin leader du championnat.
Rahimi ajuste la mire
Il aurait pu permettre à son coéquipier Hafidi, qui n'a plus joué depuis près d'une année, de fouler la pelouse duComplexe MohammedV, un peu plus de cinq minutes. Mais on ne peut pas lui en vouloir. Evidemment, l'occasion qui aurait permis au Raja de Casablanca de marquer le 4ème but de la rencontre et donc celui du break, Rahimi l'a vendangée. Toutefois, on ne peut pas oublier qu'il a aussi permis à ses coéquipiers de recoller au score après avoir encaissé un sublime but, précoce, du Hassania, parle biais d'Abdelhafid Lirki (3'), qui a profité d'un corner mal renvoyé, plein axe pour nettoyer la lucarne de Zniti. Le gardien desVerts était aux premières loges lorsque Rahimi a égalisé un quart d'heure plus tard, évitant ainsi à ses coéquipiers de gamberger. Ce but, il le doit tant à son talent et à sa persévérance, qu'au gardien adverse, El Houassli. Contrairement au match face au RCOZ, le coup franc du feu follet rajaoui a fini au fond des filets au lieu de s'écraser sur la barre transversale. Mais pourle coup, la responsabilité du gardien du HUSA est largement engagée. Moins de dix minutes plus tard, c'est tout le back four duHassania qui est passé à côté. En cause, un alignement défensif très approximatif, qui a permis à Ahaddad d'inscrire le second but de son équipe (26'), après avoir été lancé en profondeur par Chakir. Le couteau suisse du Raja a prouvé encore une fois sa qualité en termes de relance. Au classement, le Raja de Casablanca fait une très bonne opération en remontant à la cinquième place du classement (14 points), à cinq unités du leader, le WAC, qu'il rencontrera ce week-end dans un derby chaud bouillant. L'autre bonne nouvelle est le retour de Hafidi qui va faire un bien fou à une animation offensive bancale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.