L'appel de Johnny Depp rejetée dans l' affaire "The Sun "    Vernissage à Salé d' une exposition collective d' art contemporain autour du patrimoine marocain    Imilchil se pare d'un manteau blanc (PHOTOS)    Consulat marocain à Valence: la société civile espagnole soutient le Maroc    Message de condoléances du roi Mohammed VI au président du Niger    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    CAF : Ahmad Ahmad se scandalise et accuse la FIFA !    Arbitrage de la finale de Ligue des Champions : L'Algérien Rharbal au centre, le Marocain Jayed à la VAR    Le Fonds Mohammed VI pour l'Investissement, c'est pour bientôt !    Respect du protocole sanitaire dans les établissements scolaires : Gare aux défaillants    Contribution sociale. La vision du patronat.    Nizar Baraka : «la politique doit reposer sur les idées»    Tennis : À l'A.C.S.A... sympathique et conviviale    Evolution du coronavirus au Maroc : 4178 nouveaux cas, 340.684 au total, jeudi 26 novembre à 18 heures    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Royal Air Maroc renforce son programme de vols internationaux sur Tanger    Conseil de gouvernement : voici les nominations à de hautes fonctions    Le Parlement européen vote une résolution d'urgence sur la détérioration des libertés en Algérie    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Belle opération de la Marine royale à Nador    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Surfacturation covid, trois cliniques privées sanctionnées    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spécial fin d'année : Terrorisme Africains et arabes, principales victimes
Publié dans Libération le 01 - 01 - 2020

L'Afrique et le monde arabe demeurent la zone la plus affectée par le terrorisme malgré la baisse du nombre des attentats. Selon Global Terrorism Index (GTI) 2019, l'Afghanistan occupe la tête du classement des pays ayant subi le plus d'actes terroristes, suivi par l'Irak (2ème ), le Nigeria (3ème ) et la Syrie (4ème ). La Somalie occupe la sixième place et le Yémen (8e). Même la République démocratique du Congo (10e) a intégré cette année ce triste club.
Le Maroc (+ 40 places), le Ghana (+ 36 places), le Zimbabwe (+18 places), le Burkina Faso et le Rwanda (+ 10) sont les pays africains qui ont le plus « progressé » dans l'Index par rapport à l'an dernier. Des chiffres à relativiser, notamment pour le Maroc. «Le Royaume a subi une attaque terroriste l'année dernière. Deux touristes ont été tuées par des extrémistes inspirés du jihadisme et qui ont prêté allégeance à Daech dans une vidéo», justifie ainsi le rapport.
Avec l'Iran, le Maroc est le seul pays de la zone Maghreb-Moyen-Orient à avoir connu une hausse des actes terroristes. Le Royaume reste toutefois l'un des Etats arabo-musulmans les moins touchés par les actes terroristes, derrière Oman, le Qatar et les Emirats arabes unis.
Le continent africain et le monde arabe, suivant une tendance mondiale, connaissent dans le même temps les plus fortes baisses du nombre de morts liés au terrorisme : Irak (- 3 217), Somalie (- 824), Egypte (- 592), Syrie (- 434), Soudan du Sud (- 231), République centrafricaine (- 221) et RDC (- 84) en ont ainsi enregistré moins que l'an dernier. Ce qui ne signifie pas que le nombre d'attentats soit lui-même en baisse dans ces pays.
A contrario, cinq nations africaines font partie du top 10 de celles ayant connu la plus forte hausse de décès liés au terrorisme : le Nigeria (+ 508), le Mali (+ 286), le Mozambique (+ 110), le Burkina Faso (+ 40) et le Tchad (+ 34). Entre 2002 et 2018, dix pays ont concentré 87 % des morts. C'est la zone Maghreb-Moyen-Orient qui en compte le plus, avec près de 93.000 victimes sur la même période – contre 45.000 en Afrique subsaharienne.
Pour la première fois depuis 2014, Daech n'est plus le groupe terroriste le plus meurtrier au monde (-69% d'attaques), supplanté par le regain d'activité des Talibans en Afghanistan (premier du classement en termes de victimes). Quant à Boko Haram, elle est toujours l'organisation terroriste africaine la plus active, malgré les divisions.
Enfin, parmi les Etats qui souffrent le plus du terrorisme sur le plan économique, seul un pays n'est ni arabe ni africain : l'Afghanistan. Ceux qui entrent dans cette catégorie ne sont d'ailleurs pas forcément les plus touchés par la violence de cet ordre. Ainsi, la Libye, « seulement » 12e mondial en nombre d'attentats, est le 7e plus touché économiquement.
Encore une fois, à l'exception de l'Afghanistan, les dix pays dont l'économie pâtit le plus du terrorisme sont tous africains et arabes : dans l'ordre, Irak, Nigeria, République centrafricaine, Syrie, Mali, Libye, Somalie, Soudan du Sud et Yémen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.