Registre social unifié : Nouveau calendrier    Babioles à 5 milliards DH    Casablanca : Lydec reprend la distribution des factures d'eau et d'électricité    France: la composition du nouveau gouvernement attendue ce lundi    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    Des ministres gaffeurs!    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    PJD: le communiqué de la honte    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En totale déliquescence, le Polisario s'en prend à l'ONU
Publié dans Libération le 06 - 01 - 2020

Soutenu, hébergé et armé par l'Algérie, le Polisario maintient des milliers de Sahraouis dans la misère du désert de la Hamada aux environs de Tindouf pour continuer à enrichir les membres de sa direction.
Honnie et dénoncée par la plupart de ses victimes, cette dernière a toujours usé de tous les stratagèmes pour détourner les regards des Sahraouis et les aides internationales que ses chefs collectent en leurs noms.
Pour faire croire aux populations qu'il œuvre pour trouver une solution au problème, leur patron, Brahim Ghali, a adressé une missive au Secrétaire général de l'ONU le menaçant de se retirer du processus de paix conduit par l'organisation internationale.
Une semaine après les discours enflammés qu'il a prononcés devant les congressistes de Tifarity annonçant que la reprise de la guerre était indispensable, Brahim Ghali semble avoir reçu pour instruction de mettre des bâtons dans les roues du processus onusien.
En général, quand on veut revenir aux processus des tables rondes, on ne pose pas de conditions. Or les marionnettes d'Alger ont soumis leur reprise à cinq conditions.
Dans sa lettre au Secrétaire général de l'ONU, Brahim Ghali exige, en effet, la tenue de négociations directes avec le Maroc, sous l'égide de l'ONU et demande à Antonio Guterres de désigner, dans les meilleurs délais, un envoyé spécial, en remplacement de l'Allemand Horst Köhler, qui a présenté sa démission de ce poste.
Il s'est, par ailleurs, plaint de l'ouverture, il y a une semaine, d'un consulat général de la République des Comores à Laâyoune et a pousuivi sa série de menaces.
Mais nul n'ignore que, décrié à l'intérieur des camps de Tindouf et ayant subi durant l'année dernière des revers successifs, le Polisario n'a plus d'autre objectif que de brouiller les pistes. Ceci d'autant plus que la situation dans les camps ne cesse de se détériorer.
Selon des témoins oculaires, le siège du Polisario a, en effet, connu des rassemblements regroupant un grand nombre de commerçants qui protestent contre la saisie de leurs marchandises et l'interpellation de l'un des leurs.
Une autre source des camps fait état de la multiplication des protestations et des sit-in depuis la clôture des travaux dudit congrès qui a consolidé la mainmise de ce que les populations appellent la « bande imposée », sous entendu imposée par les généraux algériens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.