«Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    Tourisme: Tanger consolide sa croissance grâce au TGV    Volkswagen offre 830 millions d'euros au profit de 400.000 clients    Bourse de Casa: la performance hebdomadaire (10-14 janvier) dans le vert    Botola Pro : classement et résultats de la 16ème journée    Fédération royale marocaine de basket-ball : une étape cruciale du plan d'urgence    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    France: la ministre de la Santé a démissionné    Voici les prévisions météo pour la journée du lundi 17 février 2020    Coupe Mohammed VI : Al Ismaily bat le Raja    Safi : 12 individus arrêtés pour hooliganisme en marge du match OCS-Ittihad Jeddah    Les Tangérois Next Kids remportent la compétition nationale de robotique "First Lego League"    SIEL 2020 : le CNDH discute de la situation carcérale au Maroc    Le RCA affronte l'égyptien Al Ismaïli pour la demi-finale de la Coupe arabe Mohammed VI    Mohammed VI félicite le président lituanien    Le Roi Mohammed VI félicite le président lituanien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Japon : le nombre de cas atteints de coronavirus sur le paquebot Diamond Princess grimpe à 355    Des roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad    De rupture en échec    On n'arrête plus Youssef El Arabi (vidéo)    Marché des changes (février): le dirham s'apprécie face à l'euro    Raviver le potentiel du Souss Massa!    Pourquoi Ziyech est parfait pour Chelsea?    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'Olympic de Safi quitte la compétition    Investissements : une mission d'affaires de Valence en prospection au Maroc, du 16 au 19 février    SM le Roi lance la nouvelle stratégie de développement agricole et forestier    Italie: le Sénat autorise le renvoi de Salvini devant la justice…    Algérie : une mobilisation populaire massive se prépare avant le 1er anniversaire du « Hirak »    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Météo: les températures prévues au Maroc ce dimanche (villes)    Rabat nommée capitale africaine de la culture    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Tunisie: Ennahdha a pris une décision    Afrique : Rabat désignée capitale africaine de la culture    Coronavirus: premier décès en France    Le Lac des Cygnes, un monument de danse classique à Rabat    La Cour européenne des droits de l'Homme disculpe Madrid    Fès intègre le réseau mondial des villes les plus engagées contre le sida    Divers    Mohamed Benabdelkader : La communication publique, une exigence démocratique et un impératif de bonne gestion    Driss Lachguar en visite au SIEL    Jennifer Lopez: La renaissance d'une icône    Sharon Stone évoque son expérience avec les sites de rencontres    Britney Spears en danger ?    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    L'IRCAM et l'Académie de la langue arabe absorbée par le CNLCM    SIEL 2020 : Le CESE présente son rapport sur la promotion de la lecture au Maroc    Salvini, le chef de l'extrême droite italienne, touché mais pas coulé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RBM joue ses dernières cartes pour éviter le naufrage
Publié dans Libération le 16 - 01 - 2020

Sans victoire depuis le début de la saison, le Raja de Béni Mellal (RBM), lanterne rouge de la Botola Pro 1, se trouve bel et bien dans une "crise sans précédent".
En effet, avec deux points seulement en douze journées (deux matches nuls), la situation du club mellali risque de s'aggraver surtout, avec le départ de son entraîneur Aziz Al Amri, deux jours seulement avant le match nul concédé à domicile par le RBM face à l'Olympique de Khouribga (0-0) sur la pelouse du stade municipal d'Oued Zem dans le cadre de la 12è journée de la Botola Pro 1. Ainsi, avec cette crise qui semble aller en s'aggravant, ce club à la riche histoire, s'achemine tout droit vers un retour à l'étage inférieur, à moins d'un miracle qui parait loin de se produire.
De l'avis de plusieurs observateurs de la scène footballistique locale, les origines de cette crise remontent à l'année dernière, bien que l'équipe ait réussi l'exploit de la montée en première division. Toutefois, il semble que les difficultés se sont accumulées en raison de "plusieurs facteurs structurels qui concernent la gestion, la gouvernance, l'absence d'un comité directeur harmonieux et d'un projet sportif prometteur et organisé".
Selon d'autres spécialistes, ladite crise n'est pas liée à un problème de résultats, mais plutôt à une "pression psychologique" qui ne cesse de croître chez les joueurs qui n'ont toujours pas goûté à la victoire, ô combien indispensable pour leur bien-être psychologique et leur performance, lesquels sont actuellement au plus bas.
Pour les supporters, l'origine de la crise est bien loin d'une simple mauvaise gestion où de problèmes financiers, mais résulte des mauvais choix portés sur certains joueurs qui n'ont apporté aucune valeur ajoutée à l'équipe, et du départ de joueurs expérimentés, ce qui n'a fait que replonger le club dans le doute et partant, dans une crise de résultats pour se retrouver dans les méandres du classement.
Le club, champion du Maroc en 1973, a réussi son retour spectaculaire dans l'élite après 7 ans d'absence suscitant de l'intérêt et de la joie auprès de ses supporters qui ont vécu une nuit blanche inoubliable dans les différents quartiers de Béni Mellal suite à la montée du RBM en première division.
Toutefois, les défaites se sont enchaînées depuis l'entame de la saison et le club demeure toujours sans victoire pour se retrouver dans "une crise interne des plus complexes de son histoire". Approchés par la MAP, de nombreux journalistes sportifs et supporters de l'équipe ont fait observer que les facteurs de cette crise sont multiples et étroitement liés, notamment au "niveau faible" de certains joueurs recrutés en début de saison, à la non- homogénéité du bureau dirigeant actuel qui fonctionne de manière improvisée, en l'absence d'une stratégie intégrée et d'une vision d'avenir avec à la clé, plusieurs dysfonctionnements relatifs aux modes de gouvernance, à la formation et à la gestion des ressources financières et administratives.
Au demeurant, le RBM ne dispose pas encore d'un stade et dispute ses matches "à domicile" loin de ses bases et de ses supporters, sachant que l'équipe est contrainte à se déplacer chaque semaine notamment, à Oued Zem où, le club reçoit depuis le début de cette saison, ce qui a affecté aussi ses résultats et performances. Face à cette crise, les supporters de l'équipe réclament encore plus d'efforts de la part des différentes composantes du club pour un nouveau départ à même de remotiver "les chevaliers de Ain Asserdoun" pour la réalisation de l'exploit, et d'oeuvrer de concert en vue de préserver la place du club dans le cercle des grands.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.