Marché de capitaux : Près de 77 MMDH de levées en 2020    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    CHAN / Namibie-Tanzanie : Une première... les 3 arbitres étaient des femmes !    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Orange Maroc se prépare à la 5G    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées
Publié dans Libération le 20 - 01 - 2020

S.M le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a procédé, après la prière du vendredi à la mosquée "Lalla Amina" à Essaouira, à la remise du Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2018-2019.
Il s'agit, dans la catégorie féminine, de Naima Amine (Béni Mellal), Nabila El Khabchi (M'Diq-Fnideq) et Khadija Id Abdellah (Agadir), et dans la catégorie masculine, de Mbarek Id El Mehdi (Boujdour), Abdelmalek Al Merdi (Errachidia), Abdelkarim Kaaouas (Taza).
Le Programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées a été lancé conformément aux Hautes Instructions Royales contenues dans le discours du Souverain à l'occasion du 47è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple (20 août 2000), dans lequel S.M le Roi avait ordonné à ce que "les mosquées demeurent ouvertes pour dispenser des cours d'alphabétisation et d'éducation religieuse, civique et sanitaire, selon un programme bien élaboré".
Ce programme, qui reflète l'intérêt particulier que le Souverain, Amir Al-Mouminine, ne cesse d'accorder au développement de l'élément humain, a également permis aux mosquées, ces lieux de culte et d'invocation de Dieu, de retrouver leur place d'avant-garde en matière de guidance, d'orientation spirituelle et d'alphabétisation, ainsi que leur rôle dans l'édification d'une société démocratique, moderne, ouverte et basée sur le rejet de l'exclusion et de la marginalisation, la lutte contre la pauvreté et l'ignorance.
Le programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, dont la mise en œuvre est assurée par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, a pu, grâce à la Haute Sollicitude Royale, enregistrer des résultats très positifs qui dépassent de loin les objectifs fixés initialement, à la faveur, notamment, d'une augmentation du nombre des mosquées qui y participent, d'une hausse du nombre des encadrants, des coordinateurs et des conseillers pédagogiques.
Ainsi, depuis son lancement en l'an 2000, ce programme a bénéficié à plus de 3.300.000 personnes, avec 314.854 inscrits pour la seule année scolaire 2018-2019, dont 236.286 au premier niveau et 78.568 au second.
Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a mobilisé au titre de cette année scolaire quelque 7.077 mosquées, et a chargé quelque 8.032 encadrants, 1.164 coordinateurs et conseillers pédagogiques et 400 formateurs pédagogiques pour assurer la mise en œuvre dudit programme.
A noter que parallèlement au programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, le ministère veille également à la mise en œuvre du programme de lutte contre l'analphabétisme à travers la télévision et Internet.
Pour assurer plein succès à ces programmes et pérenniser leurs acquis, le ministère des Habous et des Affaires islamiques s'engage, au titre de l'année 2019-2020 à poursuivre la mise en œuvre des recommandations du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique concernant l'alphabétisation, et ce conformément à la vision stratégique pour la réforme du système de l'éducation et de la formation 2015-2030.
Il oeuvrera également en faveur de l'amélioration du taux de couverture du programme dans le monde rural, de la hausse du nombre de personnes bénéficiaires, de la promotion et de la diversification des moyens et des méthodes d'éducation et d'enseignement, en investissant davantage dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication, outre la mise en place d'un système de diplomation permettant aux bénéficiaires d'accéder à des passerelles entre le programme et différents systèmes nationaux de formation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.