Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Météo Maroc: Temps relativement froid ce samedi matin    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Résultats financiers: CIH Bank tire son épingle du jeu en 2019    DGSN: un retraité soupçonné d'avoir violé deux mineurs à Larache    Agadir: mise en échec d'un trafic de contrebande de tabac    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Heureuse nouvelle pour Hamza Mendyl! (PHOTO)    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    La municipalité d'Agadir veut attribuer le nom de feu le dirigeant pjdiste Abdellah Baha à une rue de la ville    Coronavirus : nouveaux foyers en Asie, morts en Iran, l'inquiétude remonte    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Des rafales de vent attendues au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    La déconstruction d'un mythe    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    L'Atalanta Bergame séduit l'Europe    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Lancement à Hay Hassani d'une plateforme d'intégration économique dédiée aux jeunes    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les drones pourraient bientôt voler comme des oiseaux
Publié dans Libération le 22 - 01 - 2020

Depuis les débuts de l'aviation, les inventeurs se creusent la tête pour créer des machines qui voleraient aussi agilement, rapidement et gracieusement que des oiseaux.
Ce rêve s'est un peu plus rapproché de la réalité jeudi. Des chercheurs de l'université de Stanford ont annoncé avoir étudié minutieusement les ailes de cadavres de pigeons pour créer le "PigeonBot", une sorte de drone avec des ailes formées de 40 vraies plumes.
"Les ingénieurs en aérospatiale et en matériaux peuvent désormais commencer à repenser comment concevoir et confectionner des ailes et matériaux qui se transforment aussi habilement que le font les oiseaux", a décrit David Lentink, un professeur en génie mécanique à Stanford et auteur de deux articles décrivant les résultats de cette étude dans Science et Science Robotics.
Tous les animaux à quatre membres, y compris les dinosaures, proviennent d'un ancêtre qui avait cinq doigts au bout de ses membres qui sont devenus avec le temps des mains, des pattes, des nageoires ou des ailes.
Les oiseaux d'aujourd'hui, comme les pigeons, ont gardé trois doigts. En étudiant leurs ailes dans une soufflerie, les chercheurs ont remarqué que leurs poignets et leurs doigts permettaient de contrôler avec précision la position de leurs plumes et l'envergure de leurs ailes.
Lors d'essais en vol, la manipulation du poignet et des doigts a déclenché des virages serrés et précis, la preuve selon les chercheurs que les oiseaux utilisent principalement ces doigts pour se diriger en vol.
Les équipes ont aussi découvert comment les oiseaux adaptent leurs ailes en vol : les plumes adjacentes peuvent se coller ensemble avec une micro-structure fonctionnant comme du Velcro pour rendre le voyage plus fluide.
Ces plumes s'accrochent entre elles quand l'aile s'étend et se détachent à nouveau lorsqu'elle se contracte, la rendant plus résistante aux turbulences.
Les chercheurs ont remarqué que des structures similaires existaient chez de nombreuses espèces d'oiseaux, mis à part les chouettes qui peuvent ainsi voler plus silencieusement. Ces structures qui imitent le Velcro, connues sous le nom de "lobate cilia" pourraient avoir une large gamme d'utilisation, du domaine médical à l'aérospatial, ce qui représente pour M. Lentink et ses collègues de nombreuses sources d'inspiration pour de futures recherches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.