Météo: le temps qu'il fera ce mercredi au Maroc    Vie privée: Un outil de veille pour mars prochain    FMI: «Pour être riche, il faut investir dans les gens»    Fès: Le stade Hassan II rouvre ses portes, mais…    Droit d'accès à l'information: Attention au délai du 12 mars 2020    Cinéma: Les maux du pays auscultés dans un hôpital    Coronavirus: l'Algérie enregistre son premier cas (VIDEO)    Cap sur la production décarbonée    Lydec affiche une baisse de 17% de son résultat net    Divers    Un Américain meurt en voulant prouver que la Terre est plate    Maintenir ou non le carnaval en Haïti    Vers l'institutionnalisation des relations entre la Chambre des représentants et le Conseil saoudien de la Choura    Eden Hazard Fissure de la cheville et gouffre d'inquiétudes    Garrido, nouvel entraîneur du Wydad    Botola Pro D2 : Aucune visibilité avant le dernier tiers de l'exercice    DGSN: la police de Safi s'attaque aux fumigènes    Rencontre sur la réforme du système judiciaire    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    Insolite : Pour sauver sa main    Psychose de par le monde Le Coronavirus tend vers la pandémie    Une très grosse menace pèse sur l'Afrique    Le Crédit Agricole du Maroc booste son soutien aux TPE et aux petites entreprises    Les groupes "Meriem & Band" et "Khmissa" en concert à Casablanca et Rabat    Philippe Garrel revient à ses premières amours    Saad Lamjarred et Fnaire ont-ils plagié une chanson de Hamid Zaher ? (VIDEO)    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    Modèle de développement: Le forum des jeunes d'Al Akhawayn formule une série de recommandations    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    HCP : les secteurs « des services » et « de l'agriculture, des forêts et de la pêche » demeurent les premiers pourvoyeurs d'emploi    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak n'est plus    Quand la fédération cautionne le hooliganisme!    3e édition de l'Afrique du Rire    Charles Berling lit Nuit d'épine de Christine Toubira    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    Enseignement supérieur : clôture du projet de jumelage institutionnel Maroc-UE    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    En Allemagne, une voiture fonce dans la foule d'un carnaval à Volkmarsen, et blesse une trentaine de personnes    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Pétitions, le Parlement fait le point    Le Wydad remercie Desabre et trouve son remplaçant (PHOTO)    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Eliminatoires africaines de para-taekwondo: Rajaa Akermach et Soukaina Sebbar qualifiés aux Jeux de 2020    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le premier cas de contamination hors Asie, la Chine redoute la mutation du nouveau coronavirus
Publié dans Libération le 23 - 01 - 2020

Le nouveau coronavirus, qui a fait neuf morts et contaminé des centaines de personnes en Chine, pourrait muter et se propager plus facilement, ont averti mercredi les autorités, exacerbant une inquiétude mondiale déjà renforcée par le signalement d'un premier cas aux Etats-Unis.
Ce premier cas de contamination hors Asie intervient au moment où un comité ad hoc de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) devait se réunir hier à Genève pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale".
Lors d'une conférence de presse à Pékin, le vice-ministre de la commission nationale de la Santé, Li Bin, a précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients. Le précédent décompte faisait état de six morts et d'environ 300 cas recensés. Le virus, qui se transmet par les voies respiratoires, "pourrait muter et se propager plus facilement", a-t-il expliqué au moment où des centaines de millions de Chinois voyagent à travers le pays pour se retrouver en famille à l'occasion des congés du Nouvel an lunaire, qui débutent vendredi.
Après avoir largement semblé ignorer l'épidémie apparue le mois dernier, les Chinois paraissaient prendre conscience du risque dans les grandes villes du pays, où beaucoup d'habitants revêtaient des masques respiratoires.
Dans une pharmacie de Pékin, une employée était obligée d'expliquer aux clients qu'elle n'avait plus de masques ni de produits désinfectants à vendre.
"Les stocks sont à zéro à cause de ce qui se passe à Wuhan. Quand le nombre de cas s'est rapproché des 300, les gens ont réalisé que c'était grave", dit-elle.
Près de la moitié des provinces du pays sont touchées, y compris des mégapoles comme Shanghai et Pékin, où le lycée français a diffusé des consignes de prévention et distribué du gel antibactérien aux élèves, dont certains portaient des masques mercredi. Un cas a également été décelé à Macao, capitale mondiale des jeux d'argent, où les employés de casinos devront porter des masques.
Relayant un appel du président Xi Jinping à "enrayer" l'épidémie, M. Li a annoncé des mesures de prévention telles que ventilation et désinfection dans les aéroports, les gares et les centres commerciaux.
Des détecteurs de température corporelle pourront également être installés dans les sites les plus fréquentés, a-t-il annoncé.
Nombre de pays ayant des liaisons aériennes directes ou indirectes avec Wuhan, la ville à l'épicentre de la maladie, ont renforcé les contrôles des passagers à l'arrivée, puisant dans leur expérience de l'épidémie du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, un virus de la même famille.
Après le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et Taïwan, les Etats-Unis ont annoncé mardi un premier cas de maladie.
Il s'agit d'un homme d'une trentaine d'années, originaire de Wuhan et résidant près de Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Arrivé le 15 janvier sans fièvre à l'aéroport de Seattle, il a lui-même contacté dimanche les services de santé locaux après avoir constaté des symptômes.
Il a été hospitalisé par précaution et restera à l'isolement pendant encore au moins 48 heures, selon les autorités sanitaires.
L'OMS n'a jusqu'ici utilisé ce terme que pour de rares cas d'épidémies nécessitant une réaction internationale vigoureuse, dont la grippe porcine H1N1 en 2009, le virus Zika en 2016 et la fièvre Ebola, qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016 et la RDC depuis 2018.
Le virus a été repéré en décembre à Wuhan, mégapole de 11 millions d'habitants, dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons. On ignore encore son origine exacte ou la période d'incubation.
Des ventes illégales d'animaux sauvages avaient lieu dans ce marché, a déclaré mercredi devant la presse le directeur du Centre national de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, sans pouvoir affirmer avec certitude si du gibier était à l'origine de l'épidémie. Le maire de la ville a suggéré de ne pas se rendre à Wuhan si cela n'est pas nécessaire et aux habitants de ne pas quitter les lieux.
La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras.
L'organisation internationale avait à l'époque vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de l'épidémie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.