Des directives pour protéger l'ordre public économique    Centres d'appels: «Nous contribuons à relever les minima sociaux du pays»    Réalité virtuelle: La technologie du vidéo gaming s'invite dans la formation    Irrigation: Une solution pour économiser l'eau    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Météo: le temps qu'il fera ce jeudi au Maroc    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Affaire "Hamza mon bb": le hacker condamné n'en a pas fini avec les ennuis    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Le Maroc tance de nouveau Amnesty International    Nasser Bourita : les relations maroco-mauritaniennes sont à leur meilleur niveau    Examen des relations entre le Maroc et la région de Valence    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Ligue des champions : Dortmund et Atlético s'en tirent à bon compte    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Le Maroc se porte candidat pour organiser la finale de la Ligue des Champions africaine 2020    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    OMS : la pneumonie Covid-19 s'avère bénigne dans quatre cas sur cinq    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Bourita : Le Sahara marocain est un « pôle de coopération Sud-Sud »    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020
Publié dans Libération le 25 - 01 - 2020

Le champion marocain de surf, Ramzi Boukhiam, s'est dit fier et honoré de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique dans les compétitions de surf, l'une des nouvelles disciplines des Jeux olympiques (JO) de Tokyo en 2020.
Dans une déclaration à la MAP, Boukhiam a exprimé sa joie à cette occasion ajoutant que sa plus grande ambition est "d'honorer le Maroc, le monde arabe et l'Afrique à travers une représentation distinguée à cette grande manifestation sportive mondiale".
Agé de 26 ans, ce natif d'Agadir a marqué l'histoire en devenant le premier sportif marocain et arabe à décrocher un ticket de qualification pour les JO de Tokyo prévus l'été prochain (du 26 juillet au 9 août), après avoir occupé la première place du cinquième tour avec 14,50 points lors de la compétition qualificative pour les JO de Tokyo qui s'est tenue sur la plage de Miyazaki au Japon du 7 au 15 septembre dernier.
Au cours de cette épreuve, à l'issue de laquelle huit cartes de qualification ont été attribuées, (4 pour les hommes et 4 pour les femmes) à raison d'une place pour chaque continent (Europe, Asie, Afrique et Australie, l'Amérique n'est pas concernée), Boukhiam a réussi à assurer une place pour le continent africain. Ce jeune surfeur s'est distingué à l'ISA World Surfing Games au Japon en affrontant de grands noms, tels que l'Américain Kolohe Andino (5è mondialement) et les "requins" brésiliens, Italo Ferreira (1è) et Gabriel Medina (2è), tandis que le Sud-Africain Michael February, considéré comme "le seul africain à pouvoir contester la domination du surfeur marocain sur le continent", est sorti de la compétition, ce qui a permis à Boukhiam d'obtenir la seule carte de qualification attribuée au continent africain et d'occuper la 6ème place.
Aux côtés de Ramzi Boukhiam, le continent africain sera représenté dans la compétition de surf aux JO par le Sud-Africain, Jordy Smith (3è mondialement). "Je suis venu à Miyazaki , car je savais que j'avais une vraie chance de décrocher cette place. Je devais faire mieux que les autres participants africains. Je les avais déjà battus, donc je savais que c'était faisable", a-t-il confié. Outre sa passion pour le surf, Boukhiam prend plaisir à surmonter toutes les difficultés et obstacles qui peuvent lui faire face, ce qui ne fera "qu'augmenter sa détermination pour réaliser son rêve", ajoute-il. Ramzi Boukhiam ambitionne d'offrir une médaille olympique au Royaume, en espérant qu'il sera le premier athlète marocain à remporter une médaille dans cette discipline aux JO. Sur le chemin des JO-Tokyo 2020, les préparatifs commenceront dans sa ville natale, où Boukhiam participera à la première compétition professionnelle de la "Pro Taghazout Bay" entre le 25 janvier et le 1er février prochain et qui sera marquée par l'organisation d'une série de compétitions qualificatives pour la Coupe du monde de surf 2020 en présence des plus grands noms internationaux.
Cet événement exceptionnel est une étape importante dans le parcours des participants à cette manifestation professionnelle, qui disputeront cette compétition pour se qualifier à la prochaine manche du Championnat du monde.
Boukhiam a déclaré que son entraîneur et sélectionneur national, Aziz Bouchgua, lui a préparé un programme de février à juillet, pour être prêt pour l'événement olympique.
En plus des entraînements intenses, Boukhiam prendra part à de grandes manifestations internationales incluses dans la compétition "World Surf League", en particulier au Brésil, en Australie (quatre compétitions), en Nouvelle-Zélande, au Portugal (trois compétitions) et au Chili. Les champions ayant réservé un billet pour les JO jusqu'au 20 décembre dernier, représenteront, en plus du Maroc, l'Afrique du Sud (Jordy Smith), la France, l'Australie, le Brésil, le Costa Rica, les Etats-Unis, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Pérou et le Portugal. L'une des réalisations les plus marquantes de Ramzi Boukhiam est le titre de champion d'Europe des cadets en 2012 et de vice-champion du monde dans la même catégorie en 2013 derrière le Brésilien Gabriel Medina, actuellement classé deuxième au monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.