Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Hydroxychloroquine: 3 des auteurs de l'étude du Lancet se rétractent    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 8.030 au total, vendredi 5 juin à 10h    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le CAD sonde les nouvelles opportunités d'investissement en Mauritanie
Publié dans Libération le 28 - 01 - 2020

Plus de 200 chefs d'entreprise et institutionnels, dont des délégations en provenance d'Egypte, du Mali, du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie, ont pris part à une mission multisectorielle qui s'est déroulée les 22 et 23 janvier à Nouakchott en Mauritanie.
Les nouvelles opportunités d'investissement offertes par le secteur des mines et industries extractives aux entreprises en Mauritanie ont été au cœur de cette mission multisectorielle organisée par le Club Afrique Développement (CAD) du Groupe Attijariwafa bank et Attijari bank Mauritanie.
Placée sous le signe «Mines et industries extractives : nouvelles opportunités d'investissement», cette mission est la 20ème du genre organisée par le groupe bancaire marocain sur le continent depuis la création du CAD en 2016.
Une rencontre « organisée à un moment crucial dans le développement du pays, qui présente actuellement des perspectives très prometteuses», a souligné le directeur général d'Attijari bank Mauritanie, Mohamed Boubrik, alors qu'il rappelait l'engagement structurel d'Attijari bank Mauritanie dans le développement des différents secteurs d'activités en Mauritanie.
Il est à souligner qu'il s'agit, par ailleurs, du premier grand rendez-vous de l'année 2020, après les récentes missions organisées par le CAD du Groupe Attijariwafa bank au Cameroun et en Côte d'Ivoire respectivement en octobre et en juillet derniers.
Cette importante mission a connu la participation du président de l'Union nationale du patronat mauritanien, Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed et du président de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Mauritanie, Ahmed Baba Eleya.
Elle a été ponctuée par des rendez-vous d'affaires particulièrement demandés qui « ont permis aux participants de générer des opportunités notamment dans les BTP, les énergies, les télécoms, les emballages et l'agro-industrie », ont relevé les organisateurs dans un communiqué rendu public récemment.
Soulignons également de même source qu'un panel dédié au développement d'un écosystème performant des industries extractives a été animé par le directeur général de la promotion des investissements et du développement industriel, Mohamed Habiboullah Mohamed Ahmed; le secrétaire général de la Chambre des mines et du pétrole, Dr. Mohamed Die; le Mining Manager d'Erevna, Aboubacar Soumare et Mohamed El Mamoune Ould Dide, consultant international oil & gaz.
Tout en dressant le bilan de la dynamique «Afrique Développement » sur ces dix dernières années, la directrice du Club Afrique Développement du Groupe Attijariwafa bank, Mouna Kadiri, a fait remarquer que «l'appétit des entreprises africaines pour s'engager dans le continent, en dépit d'obstacles, parfois immenses, n'est plus à démontrer ». Avant de s'interroger sur ce que seraient les possibilités d'investissement sans ces obstacles .
Selon elle, « à la veille de l'entrée en vigueur de la ZLECA (Zone de libre-échange continentale africaine) prévue pour juillet, la réalité pourrait rapidement nous le dire ».
Le Club Afrique Développement, créé par le Groupe Attijariwafa bank, se donne comme ambition de fédérer la communauté des affaires, les dirigeants, les représentants publics afin de dynamiser de manière pragmatique les investissements à l'échelle du continent.
Ainsi, il est un espace de mise en relation et d'échange dédié aux opérateurs économiques désireux de prospérer dans le continent, par le développement de courants d'affaires ou/et des investissements dans cette région du monde. C'est aussi une plateforme donnant accès à des informations, formations, services et expertises à dessein de favoriser la concrétisation des projets d'entrepreneurs, des grands projets structurants des Etats, ainsi que la coopération Sud-Sud et Nord-Sud.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.