Des agents de voyage et des professionnels examinent les moyens de promouvoir la destination Dakhla    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Tel-Aviv accueille le premier incubateur israélo-marocain    La CCIS de Dakhla-Oued Eddahab et Attijariwafa Bank scellent un partenariat pour soutenir les commerçants et lesTPE    Mobilité propre : Volvo capitalisera désormais sur l'électrique cette année    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Matteo Renzi, le ténor toscan devenu inaudible    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    La Juventus s ' adjuge la Supercoupe d'Italie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1164 nouveaux cas, 4 63. 706 au total, jeudi 21 janvier 2021 à 18 heures    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    Ecrivain le plus lu de France, Guillaume Musso a écrasé ses concurrents en 2020    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Faculté de droit de Rabat : Des partenariats pour l'inclusion professionnelle    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Coupe du Roi : le Real éliminé par un club de D3 espagnole    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Renault Maroc maintient son leadership    Gestion de la Covid-19 : le Maroc, modèle en Afrique et dans la région Mena    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    CHAN 2020 / Groupe A: Une journée à l'avantage du Burkina Faso    Le poison de « la vérité alternative »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune
Publié dans Libération le 20 - 02 - 2020

Ally Coulibaly : Un acte souverain qui va dans le sens de l'histoire
Nasser Bourita : Une décision qui traduit l'attachement de Yamoussoukro à sa position sur la question du Sahara
La Côte d'Ivoire a inauguré mardi un consulat général à Laâyoune.
La cérémonie d'ouverture de ce consulat a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et le ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, Ally Coulibaly.
Il s'agit de la cinquième représentation diplomatique inaugurée à Laâyoune, après le consulat général de l'Union des Comores, ouvert en décembre, ainsi que les consulats généraux du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République centrafricaine, inaugurés en janvier.
La décision d'ouvrir une représentation diplomatique dans les provinces du Sud du Royaume «va dans le sens de l'histoire» et «s'inscrit dans le cadre de la politique audacieuse et pragmatique que nous avons toujours défendue, partout dans les cénacles internationaux, à savoir la marocanité du Sahara. Ainsi, nous pensons aller dans le sens de l'histoire», a indiqué le ministre ivoirien lors d'un point de presse conjoint organisé en l'occasion avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.
«Par ricochet, il va sans dire que la Côte d'Ivoire soutient le Plan d'autonomie proposé par le Maroc, plan qu'elle trouve sérieux et crédible», a-t-il dit.
Il a fait remarquer que l'inauguration de cette représentation diplomatique à Laâyoune, «la ville la plus importante du Sahara marocain», à la porte de l'Afrique, «c'est incontestablement une nouvelle pierre blanche dans les relations exceptionnelles qu'entretiennent depuis plusieurs décennies deux pays frères qui s'apprécient et se respectent», précisant que cet acte traduit le caractère «exemplaire et privilégié» des liens entre les deux pays.
Pour le ministre ivoirien, cette décision est «la preuve de l'indéfectible amitié» du peuple ivoirien à l'endroit du peuple marocain et du «sentiment d'affection personnelle qu'il porte à Sa Majesté le Roi Mohammed VI».
Cette cérémonie «magnifie» la coopération bilatérale entre les deux pays «hissée à un niveau jamais atteint par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son Excellence le Président Alassane Ouattara», a-t-il dit soulignant que grâce à la vision et au leadership des deux chefs d'Etat, «l'axe Rabat-Yamoussoukro est devenu un modèle de coopération Sud-Sud au grand bénéficie de nos opérateurs économiques et de nos peuples respectifs».
«Quoi donc de plus normal que d'associer Laâyoune et le consulat général qu'elle va abriter à cette dynamique pour être à la dimension des relations multiformes qu'entretiennent depuis plus d'un demi-siècle nos deux pays», a-t-il déclaré.
Après avoir salué la décision du Maroc d'octroyer 30 bourses supplémentaires aux étudiants ivoiriens pour suivre leur formation à Laâyoune, le ministre a relevé que ce consulat va assurer une «plus grande représentativité» de la Côte d'Ivoire dans les trois régions du Sud marocain, à savoir Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla Oued Eddahab.
En prenant une telle décision, a-t-il expliqué, la «noble» ambition du gouvernement ivoirien est de rapprocher davantage l'administration consulaire des ressortissants ivoiriens vivant dans ces trois régions et de renforcer leur protection consulaire.
Ally Coulibaly a fait observer que l'initiative prise par la Côte d'Ivoire d'ouvrir un consulat dans les provinces du Sahara marocain «lui permet d'adapter ses approches aux évolutions de l'environnement économique et financier du Maroc».
La Côte d'Ivoire n'accepte pas qu'on lui dicte sa conduite dans les relations internationales et sa décision d'ouvrir un consulat général à Laâyoune est un acte «souverain» et «conforme à ses intérêts et ses valeurs», a poursuivi le ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur.
«En matière de politique étrangère, comme dans d'autres domaines, nous nous gardons de donner des leçons de morale, de même nous n'entendons pas qu'on nous dicte ce que nous devons faire ou ne pas faire. C'est un principe cardinal auquel nous tenons», a-t-il ajouté.
La décision d'ouvrir un consulat général à Laâyoune «est une décision que nous assumons pleinement parce qu'elle relève de notre souveraineté (et) parce qu'elle est conforme à nos intérêts et nos valeurs», a-t-il noté.
Le ministre ivoirien a fait remarquer que cet acte «ne doit donner lieu à une polémique», puisque la Côte d'Ivoire «n'a jamais fait de mystère» de son soutien à la marocanité du Sahara.
«Ouvrir un consulat général dans cette région stratégique à vocation internationale indéniable s'inscrit donc dans l'ordre normal des choses», a-t-il précisé.
Pour sa part, Nasser Bourita a rappelé que le Sahara marocain, «un carrefour commercial important» entre le Maroc et sa profondeur africaine, s'érigera en un pôle de coopération Sud-Sud par excellence.
Cette réalité s'est concrétisée par l'ouverture de plusieurs représentations diplomatiques des pays africains frères et amis, a ajouté le ministre en notant que la diplomatie des deux pays a toujours travaillé dans le cadre d'une solidarité agissante par rapport aux intérêts suprêmes des deux Etats amis, soulignant que l'ouverture de ce consulat traduit l'attachement de la Côté d'Ivoire à sa position concernant la question du Sahara.
«C'est un acte symbolique très important. La Côte d'Ivoire a toujours été aux côtés du Maroc dans tous les combats pour la préservation de l'intégrité territoriale du Royaume par les positions, la mobilisation et les actes», a-t-il insisté.
Le ministre a fait observer que l'ouverture du consulat général ivoirien est non seulement l'expression de cette position politique claire, mais aussi un instrument pour le renforcement de la coopération bilatérale, rappelant les multiples visites effectuées par S.M le Roi Mohammed VI dans ce pays africain frère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.