Changement de modèle ?    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    Ouverture vendredi de la deuxième session de la Chambre des représentants    Le Covid-19 fait chuter la demande et les prix de l'huile à l'échelle mondiale    Intensification des opérations de contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires dans la province d'Al Haouz    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Les médecins privés de Marrakech appelés à prêter main forte à ceux du public    La guerre des masques a bel et bien lieu    Le pain farci de ma mère ! Il n'y a pas mieux pour tromper le confinement    La culture, un besoin vital en temps de crise    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    Coronavirus : 973 infractions en matière des prix et de qualité des produits alimentaires relevées du 1er mars au 5 avril    Le Maroc humaniste!    Ramédistes et salariés affiliés à la CNSS – Attijariwafa bank : Les démarches à suivre pour bénéficier des aides financières    Depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire : 8.612 personnes arrêtées et soumises aux enquêtes judiciaires    Société Générale Maroc : Un résultat net consolidé en hausse de 8,44% en 2019    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    Les agents de propreté: nos protecteurs jetés en pâture    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Les masques distribués en épicerie et en grande surface au prix de 0,8 DH l'unité    BAD: «Ce n'est pas le moment de la distanciation budgétaire»    Coronavirus : mobilisation des représentations consulaires du Maroc en France    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Algérie : un journaliste condamné à 8 mois de prison pour « contrebande »    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Post-coronavirus : les professionnels du BTP se penchent sur l'élaboration d'un plan de relance    Les sept consignes de Benchaâboun    Réunion, lundi, du conseil de gouvernement    Covid-19 : 92 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.113 au total    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales
Publié dans Libération le 21 - 02 - 2020

La Commission européenne a salué, mardi, les efforts déployés par le Maroc en matière de réformes fiscales.
«La Commission européenne apprécie beaucoup les efforts entrepris par le Maroc pour éliminer toute contradiction entre les normes internationales et le système fiscal marocain», a souligné Paolo Gentiloni, commissaire européen en charge de l'économie, notant que «notre coopération à ce sujet a été et reste très étroite».
Interrogé par la MAP sur les raisons du maintien du Maroc sur la liste dite « grise» de la fiscalité au niveau de l'UE, le Commissaire européen a tenu à préciser que si le Maroc fait encore partie de cette liste, « ce n'est pas indicatif d'un manque d'engagement ou d'ambition dans ce sens».
En particulier, relève M. Gentiloni, «nous nous félicitons des réformes introduites par le Maroc via la loi de Finances 2020, qui amendent trois régimes fiscaux préférentiels qui avaient été considérés dommageables par l'Union européenne ».
«Si le Maroc n'est pas encore sorti de la liste grise, la raison est simplement que la commission européenne attend la finalisation de l'évaluation par l'OCDE du régime fiscal de Casablanca Finance City», a-t-il insisté.
Il a expliqué que «quand l'UE et l'OCDE évaluent en parallèle les mêmes mesures, la Commission européenne attend toujours la conclusion de la procédure par l'OCDE avant de formaliser sa décision», notant que «si l'OCDE conclut sa procédure comme prévu, il est fort probable que l'Union européenne sorte le Maroc définitivement de la liste grise lors de sa prochaine mise à jour en octobre».
Pour l'Union européenne, a-t-il poursuivi, le Maroc est beaucoup plus qu'un pays voisin. «C'est un pays ami et un partenaire clé dans de nombreux domaines», se disant «très optimiste que nous pourrons bientôt clôturer définitivement ce chapitre et nous concentrer sur l'approfondissement de notre partenariat».
Le commissaire européen a, par ailleurs, rappelé les engagements pris lors du dernier Conseil d'association Maroc-UE en juin 2019 qui a posé les jalons du «partenariat euro-marocain de prospérité partagée». Il a souligné que «l'idée est de travailler à une intégration économique progressive entre le Maroc et l'UE, ainsi qu'à un développement inclusif, équitable et durable».
L'objectif est également de renforcer l'intégration des chaînes de valeur, par exemple en promouvant la compétitivité, l'esprit d'entreprise et l'innovation ainsi que l'économie verte.
Il s'agira de mieux exploiter les possibilités offertes par la relation commerciale bilatérale, de relancer les négociations en vue d'un accord de libre-échange complet et approfondi sur la base des bénéfices attendus pour les deux partenaires et de s'orienter progressivement vers une convergence réglementaire, a ajouté le commissaire européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.