Coronavirus : le ministère des Finances met fin à la guerre des masques    Plusieurs clusters familiaux de contamination ont été constatés.    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Fadel Sekkat tire sa révérence    Kenzi Hotels héberge le personnel médical    Coronavirus : selon le prix Nobel d'économie 2019, il ne faut pas s'inquiéter de la facture de la crise sanitaire    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Coronavirus : les autorités marocaines prennent en charge les Marocains bloqués en Turquie    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Marrakech: Environ 1400 chambres d'hôtels mises à disposition du corps médical    Fonds Covid-19 : L'ANAM fait don de 10 MDH    Coronavirus : le port du masque sera-t-il obligatoire même après le confinement ?    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie Covid19    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Allégement du déficit du compte courant    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Mobilisation générale contre le coronavirus dans la région de Marrakech-Safi    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adieu Abdeslam Alla
Publié dans Libération le 22 - 02 - 2020

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. En ce jour triste, nulle épitaphe ne siérait mieux à cet épris des belles lettres que fut notre confrère Abdeslam Alla rappelé à Dieu à la force de l'âge après avoir marqué de son empreinte indélébile la mémoire de tous ceux qui ont, peu ou prou, contribué à la parution de «Libération» depuis l'aube des années 70.
Non seulement cet homme affable et cultivé maîtrisait mieux que quiconque les arcanes de la langue française, mais il avait cette élégance du port et du geste et cet indicible recul qui le différenciaient des autres soutiers de l'histoire.
Correcteur, il fut, journaliste il a été sa vie durant sans avoir eu jamais besoin d'une carte de presse ou d'un quelconque sésame pour en attester. De fait, il avait toujours occupé, à son corps défendant, cette ingrate fonction du secrétariat de rédaction qui impose à ses tenants de réécrire la matière publiable du journal.
L'humilité aidant, il arpentait allégrement toutes les techniques de l'écriture journalistique et de l'éditing d'une presse papier dont il avait fait vœu de maintenir la qualité et la bonne tenue malgré les contingences et les difficultés auxquelles cet exercice se heurte souvent et sans jamais sacrifier à la facilité à laquelle sa longue pratique l'invitait.
En militant convaincu d'une profession sans laquelle la démocratie et les droits de l'Homme tiendraient du vœu pieux, il avait passé le plus clair de son temps à aider à ce que le décryptage des évènements par «Libération» se fasse de manière simple, élégante et compréhensible par tous.
Dans la vie, il n'avait que deux passions dévorantes, la belle ouvrage tous les matins et la lecture des bonnes œuvres les après-midis. Il le faisait si assidûment qu'il n'a ni vu le temps passer, ni fait attention à sa santé lorsque les signes avant-coureurs de la maladie avaient commencé à la grignoter.
Terrassé par elle en ce jour de Jupiter, Abdeslam Alla a laissé derrière lui une famille éplorée et une rédaction qui n'oubliera jamais son professionnalisme, sa constante disponibilité et sa profonde gentillesse.
Adieu maître et cher ami.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.