Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    CAN U20: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    El Mouloudi Benhammane, président de la FNBTP    L'Europe doit devenir une puissance climatique mondiale    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Scolarité des enfants : les conséquences de la pandémie relevées par la Fondation IPSOS    Hassan Baraka réalise une nage de 1.600 mètres en eau glacée    Le silence, quels bénéfices pour la santé ?    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Compteur coronavirus : 520 cas testés positifs et 22 décès en 24H    Une Marocaine tente de voyager avec un test falsifié    Calcio : L'AC Milan, championne d'hiver    Communication de marque : ce que cache le changement de logo des constructeurs    Mohamed Ayouch, le chanteur qui détricote les mensonges du Polisario    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    L'AMMC dévoile ses actions prioritaires pour 2021    Le Maroc se contente du nul face au Rwanda    L'UFC vire Azaitar!    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    Céréaculture: Le baromètre de la réussite de la saison agricole    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au Maroc, les sans-abri dans l'inconnu
Publié dans Libération le 20 - 03 - 2020

Que va-t-il advenir des personnes sans-abri ? C'est une question qui n'a que très rarement été posée mais qui s'impose. Le gouvernement a pris des mesures dont l'isolement volontaire pour l'ensemble de la population, sauf motif urgent ou professionnel afin de limiter la propagation du Covid-19 qui a déjà fait deux morts dans le pays et contaminé 61 personnes (Jeudi à 14h).
Mais alors que de nombreux citoyens ont fait le choix de braver les directives de l'Exécutif et sont sortis déambuler dans les artères de leurs villes, il y a les démunis, sans domicile fixe, qui n'ont d'autre choix que de rester dans la rue. Selon les chiffres officiels publiés en 2017 par le Haut-commissariat au plan (HCP), il y aurait 7.226 personnes sans-abri au Maroc. Des chiffres basés sur le recensement général de la population de l'habitat de 2014 et contestés par plusieurs associations car un grand nombre de sans-abri seraient dépourvus de papiers d'identité et donc impossibles à identifier. Conséquence, on ignore le nombre réel de SDF dans le pays. Mais il va bien falloir s'enquérir de leur sort et trouver une solution en ces temps d'urgence sanitaire.
«Nous sommes en arrêt d'activité depuis vendredi dans les cinq villes où nous avons des antennes. C'était le mieux à faire pour éviter de contaminer les « joodeurs » ainsi que nos bénéficiaires. Sauf qu'entre-temps, nous avons reçu des messages d'appel à l'aide et on ne trouve pour l'instant aucune solution», nous a confié, avec regret, Hind Laidi, présidente de l'Association Jood tout en exprimant une inquiétude extrême : « Ils ont faim depuis la fermeture des cafés et restaurants. Même l'eau devient inaccessible. Et surtout, ils sont exposés à 100% au virus dehors sans aucune protection. On espère que les autorités penseront à eux au milieu de tout ce stress».
La situation est inextricable puisque la volonté ne manque pas contrairement aux possibilités. Mais l'Association Jood, active dans le soutien des personnes vivant dans la précarité, souvent sans aucun toit, n'entend pas baisser les bras. Car si le sentiment d'impuissance prédomine, « nous n'avons aucun pouvoir actuellement face à cette situation », déplore Hind Laidi. Elle apporte une lueur d'espoir dans ce sombre océan de désolations dans lequel vivent les sans-abri en ces moments. « Les joodeurs mettent en place un lien Google Maps pour géo-localiser les sans-abri sur Casablanca, Rabat, Marrakech, El Jadida et Tanger», nous explique-t-elle. Et de préciser : « Nous posterons ce lien en priant les citoyens de donner de la nourriture et l'eau aux sans-abri qui se trouvent à proximité d'eux. Et on demandera aux médias aussi d'appuyer notre demande ». Une initiative qui sera sans aucun doute cruciale pour ne pas faire des sans-abri les grands oubliés de cette crise sanitaire.
Dans ce sens, l'Etat français a décidé le maintien des 14.000 places d'hébergement d'urgence ouvertes pour la période hivernale pour deux mois supplémentaires afin d'éviter toute remise à la rue des personnes hébergées. En sus, le ministère de la Solidarité français a demandé d'identifier a minima un site par région dit de "desserrement" qui permettra d'accueillir et d'isoler en chambre individuelle ou en zones confinées les personnes sans domicile diagnostiquées mais ne nécessitant pas une hospitalisation. A cela, s'ajouteront deux centres de ce type, destinés aux «malades non graves du Covid-19», pour un total de «150 places». A terme, 80 centres de desserrement (dotés de près de 3.000 places) doivent voir le jour. Au Maroc, jusqu'à présent, aucune mesure n'a été prise ou du moins annoncée. Il va falloir s'y atteler et trouver une solution avant qu'il ne soit trop tard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.