Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Hydroxychloroquine: 3 des auteurs de l'étude du Lancet se rétractent    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 8.030 au total, vendredi 5 juin à 10h    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Contributions supplémentaires au Fonds spécial de gestion de la pandémie
Publié dans Libération le 24 - 03 - 2020

Les directeurs des Agences urbaines du Maroc, les responsables du Groupe Al Omrane, l'ensemble des collaborateurs du Groupe CDG, les directeurs centraux du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique et "la Rabita des écrivaines du Maroc" ont annoncé leur contribution au Fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19), et ce dans le cadre de l'élan national de solidarité voulu et initié par SM le Roi Mohammed VI.
Ainsi, les directeurs des Agences urbaines du Maroc ont annoncé une contribution au Fonds spécial par l'équivalent d'un mois de salaire, a indiqué la Fédération des Agences urbaines du Maroc (MAJAL) dans un communiqué.
Il s'agit d'une affirmation de l'engagement des Agences urbaines dans le devoir de solidarité nationale pour affronter cette épidémie et atténuer ses effets sur l'économie nationale, dit la fédération, dont les membres ont mobilisé "toutes leurs ressources humaines et financières" dans le but de continuer à effectuer leurs activités et fournir leurs services au profit des investisseurs et de l'ensemble des usagers.
De leur côté, les cadres dirigeants du Groupe CDG feront don de l'équivalent d'un mois de salaire au Fonds, a annoncé le Groupe, précisant que les directeurs du groupe contribueront avec 50% de leur salaire mensuel tandis que les autres catégories du personnel mettront 10% de leur salaire au profit du Fonds.
Le Groupe CDG a, en outre, réitéré son engagement à mettre à contribution l'ensemble de ses moyens humains, financiers et techniques pour continuer à assurer ses missions au service de l'intérêt général, contribuant ainsi à la stabilisation et à la protection de l'économie nationale.
Dans ce même élan, le Groupe Al Omrane a fait savoir que le président, les membres du directoire, les directeurs centraux et directeurs du Holding, les directeurs généraux des filiales, les directeurs généraux adjoints, et leurs directeurs ont fait don d'un mois de salaire audit Fonds.
Le groupe dit adhérer à la mobilisation nationale et à la consécration des valeurs de solidarité dont font preuve les Marocains lors des crises et des moments exceptionnels. Il relève que cette contribution, qui vient s'ajouter au don de 50 millions débloqué par le Groupe, s'inscrit dans les principes de solidarité et de responsabilité nationale, conformément à la vision et à la volonté de SM le Roi Mohammed VI.
Le président du Groupe Al Omrane a appelé, à cet égard, l'ensemble des collaborateurs à apporter leurs contributions, afin de perpétuer ces valeurs de citoyenneté et de solidarité.
Au niveau du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, les directeurs centraux ont fait don d'un mois de salaire à ce Fonds. Il s'agit d'un concours aux efforts de mobilisation nationale globale, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI pour lutter contre la propagation de cette épidémie.
La Rabita des écrivaines du Maroc a, quant à elle, annoncé son adhésion active à la contribution à ce Fonds à travers sa participation au service des SMS vers le numéro "1919", mis en place par le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration depuis samedi.
L'adhésion à "cet acte national et humanitaire" s'inscrit dans le cadre des efforts nationaux déployés pour lutter contre cette dangereuse pandémie et limiter ses conséquences, indique la Rabita, relevant qu'il s'agit, en outre, d'une incarnation des valeurs et de l'esprit de solidarité et d'entraide sociales.
A cette occasion, la Rabita a appelé le Conseil des sages, le bureau exécutif, le conseil d'administration et tous les adhérents dans ses annexes réparties dans les diverses régions du Royaume, à participer largement, conformément aux exigences du devoir national et humanitaire, à soutenir ce Fonds, par le biais du service susmentionné, et ce selon la capacité de chaque adhérente.
Par ailleurs, les directeurs de l'éducation nationale des provinces de Béni Mellal, Khouribga, Khénifra, Azilal et Fqih Ben Salah ont décidé de verser la moitié de leur salaire du mois de mars au profit de ce Fonds créé sur Hautes instructions du Souverain.
Ils ont également salué les efforts de l'ensemble des cadres administratifs et pédagogiques pour leur contribution à assurer la continuité de l'école marocaine à travers la production numérique des cours à distance et la mise en œuvre optimale des mesures visant à juguler la propagation du Covid-19.
Pour sa part, l'Ordre des avocats d'Oujda a annoncé sa contribution au Fonds à travers un don de 200.000 DH, appelant les avocats et les avocates qui disposent de plus de moyens à contribuer à ce Fonds et à l'effort national au service du pays et des citoyens. Cette contribution s'inscrit en droit ligne de l'adhésion positive de l'Ordre des avocats d'Oujda aux différentes initiatives qui servent l'intérêt du pays, ainsi que dans le cadre des principes qui fondent le métier d'avocat et de l'attachement des avocats aux principes de solidarité, d'entraide et de cohésion, ainsi que leur mobilisation pour servir l'intérêt du pays et des citoyens.
Le conseil provincial de Youssoufia a annoncé, de son côté, que l'ensemble de ses membres feront don d'un mois de salaire comme contribution au Fonds, dans le cadre de la mobilisation nationale pour faire face à la propagation de cette pandémie et de la contribution aux efforts consentis visant à limiter les répercussions de la crise du Covid-19.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.