«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les grossistes tablent sur une stabilité des effectifs employés au premier trimestre
Publié dans Libération le 31 - 03 - 2020

72% des patrons opérant dans le secteur du commerce de gros pensent que le volume global des ventes aurait connu une stabilité au premier trimestre de 2020, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
Selon les résultats des enquêtes de conjoncture réalisées par l'institution publique au titre des trois premiers mois de l'année en cours, seuls 17% des grossistes sondés pensent au contraire qu'il a connu une augmentation.
Dans une note, qui relate les principales appréciations des chefs d'entreprise relevant de ce secteur, le Haut-commissariat attribue cette évolution principalement, d'une part, à la stagnation des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés» et le « Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons» et, d'autre part, à la hausse des ventes dans le «Commerce de gros de biens domestiques» et le «Commerce de gros d'équipements de l'information et de la communication».
Selon cette note, rendue publique récemment, il ressort desdites enquêtes qu'une majorité des grossistes (70%) pensent que l'emploi connaîtrait une stabilité des effectifs et que les commandes prévues pour le premier trimestre 2020 seraient d'un niveau normal. A noter que 26% des chefs d'entreprise interrogés sont persuadés que celles-ci seraient d'un niveau inférieur à la normale, a relevé l'institution.
Il est à souligner qu'outre les anticipations pour le premier trimestre 2020, les appréciations des chefs d'entreprise opérant dans le secteur du commerce de gros portent également sur l'évolution de leur activité au cours du quatrième trimestre 2019.
Ainsi, il apparaît qu'au cours du dernier trimestre de l'année écoulée, « les ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local auraient connu une hausse selon 38% des grossistes et une baisse selon 26 % d'entre eux ».
A en croire le Haut-commissariat au plan, cette évolution serait principalement attribuable, d'une part, à la hausse des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés» et le « Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac» et, d'autre part, à la baisse des ventes dans le «Commerce de gros d'autres équipements industriels» et le «Commerce de gros non spécialisé».
Il est important de relever qu'à cette même période l'emploi aurait connu une stabilité selon les appréciations d'une majorité de 77% des chefs d'entreprise sondés par l'institution publique.
Soulignons également que les appréciations de 68% des grossistes montrent que les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal, tandis que celles de 19% d'entre eux estiment qu'ils étaient inférieurs à la normale.
Quant à la tendance observée des prix de vente durant les trois derniers mois de cette même année, plus de la moitié des chefs d'entreprise pensent qu'elle aurait affiché une stabilité. 24% d'entre eux sont persuadés qu'elle a connu une baisse.
A titre de rappel, un trimestre plus tôt, les anticipations de 73% des grossistes pour le dernier trimestre 2019 affichaient une stabilité du volume global des ventes et une augmentation selon 17%.
Dans une note publiée en décembre de la même année, le HCP avait indiqué que cette évolution serait principalement attribuable, d'une part, à la hausse des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés» et le « Commerce de gros d'équipements de l'information et de la communication » et, d'autre part, à la baisse des ventes dans le « Commerce de gros d'autres équipements industriels» et le «Commerce de gros de biens domestiques».
La même source relevait également que l'emploi connaîtrait une stabilité des effectifs selon 87% des grossistes, que les commandes prévues pour ce même trimestre « seraient d'un niveau normal selon 65% des chefs d'entreprise et inférieur à la normale selon 29%».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.