Justice: Le plan de transformation numérique pour bientôt    Fès: El Hammouchi veille sur le déroulement des opérations de contrôle    El Othmani chez les députés jeudi prochain    Samir: La capacité de stockage louée à l'Onhym    L'APD se penche sur la résilience des entreprises post-Covid    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Abderrahmane El Youssoufi: Hommages et condoléances    Crime social    Evolution de la pandémie: Les modèles prédictifs risqués    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Appel à la réalisation de la justice sociale et territoriale    Les principaux secteurs de l'économie nationale accusent le coup de la pandémie    Benzema a très envie de revenir à la compétition    Le Crédit Agricole du Maroc améliore son PNB au premier trimestre    Propagation en baisse et guérisons en hausse    Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions    Mohamed Benabdelkader : Le plan de transformation digitale de la justice sera dévoilé dans les prochains jours    André Azoulay : Essaouira prête pour le jour d'après    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    La FNM lance un appel à concurrence pour l'acquisition d'œuvres d'artistes marocains    Casablanca-Settat: Ce qu'il faut retenir de la 1ère réunion du comité régional de vigilance économique    Coronavirus: 56 nouveaux cas mercredi à 18 heures, 6866 guérisons    Retour au bercail des étudiants    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Réflexions sur quel Maroc de l'après covid-19?    ONU: les ambassadeurs de Suisse et du Maroc à New York lancent le processus    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Trois millions de personnes affiliées à la CNSS    Naples pense à Oussama Idrissi    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement
Publié dans Libération le 02 - 04 - 2020

Avec le gel de l'ensemble des activités sportives dans le monde en raison de la pandémie de coronavirus, l'inquiétude et l'angoisse se sont emparées des sportifs professionnels qui essayent, tant bien que mal, de s'adapter à cette nouvelle donne, particulièrement après le report du plus grand événement sportif de l'année, les Jeux Olympiques de Tokyo.
Après l'annulation et le report de l'ensemble des compétitions dans le monde et au vu des mesures de précaution imposées pour lutter contre la propagation du coronavirus, les sportifs se sont retrouvés confinés chez eux, incapables de poursuivre leurs entraînements au plus haut niveau, d'où la crainte et l'incertitude de maintenir leur forme physique après la fin de cette crise sanitaire.
L'anxiété, que ressentent les sportifs dans ce contexte particulier, est une arme à double tranchant, car elle peut jouer un rôle de catalyseur, amenant l'athlète à s'armer physiquement et psychologiquement pour surmonter ce sentiment, comme elle peut, dans le cas contraire, être source de frustration et avoir un impact négatif sur le mental de l'athlète qui se répercute sur leur rendement.
Afin de contrecarrer les effets destructeurs de ce sentiment qui ronge les sportifs suite à la suspension des compétitions et le confinement, de nombreux clubs à travers le monde ont adopté des mesures spéciales en maintenant une communication régulière avec leurs joueurs afin de dissiper leurs inquiétudes face à cette pandémie qui continue de se propager. Le coaching mental demeure la meilleure option adoptée par les clubs, dans cette période difficile, pour apporter un soutien psychologique aux sportifs et les accompagner tout au long du confinement, où ils poursuivent leur entraînement, chacun selon la manière imposée par sa discipline sportive.
Dans ce sens, le président de l'Académie marocaine de coaching mental et sportif, Zakaria Benomar Fares, a indiqué que la crise sanitaire que traverse le monde actuellement a non seulement chamboulé la préparation et l'entraînement des sportifs mais a également affecté leur moral et leur mental, précisant que leur priorité demeure la bonne préparation physique et tactique et le maintien de leur forme physique et mentale. Face à cette situation inattendue, M. Benomar Fares a expliqué que l'intervention du coach mental devient urgente, afin de transformer la déception en opportunité d'atteindre le succès souhaité, notant que ce genre de coaching permet à tout athlète de gérer et contrôler ses émotions et de se motiver, et de se focaliser sur ses objectifs lors des prochaines échéances sportives. Le président de l'Académie a expliqué que le mental est essentiel dans la vie en général et pour les sportifs en particulier, notant que celui-ci leur permet de garder une grande concentration, se détendre et améliorer leurs performances en évitant le stress et les pensées négatives.
Interrogé sur le coaching mental au niveau national, M. Benomar Fares a fait savoir que la pratique reste très faible au Royaume, citant à titre d'exemple quelques rares expériences notamment de la Fédération royale marocaine de football et des Fédérations de golf et de tennis qui ont donné de bons résultats.
Il a, dans ce sens, souligné que l'Académie marocaine de coaching mental et sportif, créée en mai 2019, a travaillé à élargir la base des bénéficiaires du coaching mental au niveau national en signant plusieurs accords de partenariat avec l'Amicale des entraîneurs marocains, le club de football du Racing de Casablanca et le club de tennis du Tihad sportif.
Il a conclu que la création de cette académie nationale spécialisée dans ce domaine visait à faire face aux erreurs que pourraient commettre les clubs et les équipes nationales en raison de la faiblesse ou de l'absence d'un accompagnement mental des joueurs et des entraîneurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.