Rapatriement des Marocains venus d'Algérie : voici leurs témoignages !    Une nouvelle ferme aquacole dans la région d'El Jadida    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h    La crise du Covid-19 incite les opérateurs de produits d'hygiène à investir davantage    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    L'homme de l'alternance n'est plus    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Bientôt un café. Expresso SVP !    OCP profite de l'export au premier trimestre    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action
Publié dans Libération le 04 - 04 - 2020

Dans un climat de ferveur patriotique et de mobilisation sincère, qui ne sont guère étrangères aux Forces Armées Royales (FAR), les équipes du 2ème Hôpital militaire de campagne Covid-19 de Benslimane se tiennent prêtes à entrer en action à tout moment pour épauler la médecine civile dans le combat contre la pandémie du nouveau coronavirus.
En un temps record ne dépassant pas une semaine, les éléments des FAR ont réussi à mettre sur pied un hôpital militaire. Six jours ont été suffisants pour ces équipes rodées à ce genre de situations pour équiper un bâtiment sur deux niveaux et un ensemble de 16 tentes sanitaires d'une capacité de 160 lits.
Sous le dur se trouve une zone de tri des malades atteints du Covid-19. Au total 140 lits sont dédiés aux cas légers, 40 lits aux soins intensifs et 20 lits aux cas admis en réanimation. Cet hôpital dispose, en plus, de zones de désinfection.
Cette structure, dotée d'équipements de pointe et de quantités suffisantes de médicaments nécessaires, peut, donc, accueillir jusqu'à 360 malades dans des conditions optimales de prise en charge, avec une attention spéciale à l'aspect de la réanimation, du fait que le Covid-19 entraîne des problèmes respiratoires pour les cas graves.
Dans ce site installé à l'entrée de Benslimane, non loin de la ville de Casablanca qui enregistre le plus grand nombre de contaminations, les militaires mobilisés pour cette opération, qu'ils soient officiers ou sous-officiers, femmes ou hommes, se sentent investis d'une mission nationale qu'ils comptent accomplir en toute abnégation. En privé, chacun d'entre eux a demandé à la hiérarchie d'être en première ligne de la lutte contre le terrible virus.
"Sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, chef suprême et chef d'état-major général des Forces Armées Royales, les Forces Armées Royales dans leurs composantes ont procédé à la mise en oeuvre de cet hôpital militaire dans la région de Benslimane pour recevoir les cas du Covid-19, en soutien aux établissements hospitaliers nationaux", a souligné à la MAP le lieutenant-colonel Hicham Qachna, médecin chef de la structure.
Aucun aspect logistique n'a été négligé, puisque l'hôpital de campagne est également doté d'un laboratoire pour effectuer des analyses in situ, d'une pharmacie bien fournie et d'un groupe électrogène pour parer à toute coupure du courant.
Dans une sorte de répétition générale en prévision du jour J, on passe au crible l'ensemble du dispositif, on vérifie minutieusement les équipements et chacun prend ses repères pour s'adapter au mieux à la tâche qui lui a été confiée. Sur place, on confie fièrement que, si besoin est, l'hôpital est capable de prendre en charge 200 malades en un claquement de doigts.
En ces temps de crise sanitaire, les mesures d'hygiène et les réflexes de prévention sont scrupuleusement respectés par le personnel de l'hôpital, doté d'équipements appropriés pour ce genre de situation, tels les masques, les gants et les blouses de protection.
L'équipe médicale du 2ème Hôpital militaire de campane Covid-19 est composée de 13 médecins: 3 réanimateurs, 2 urgentistes, un biologiste, un pharmacien et 6 généralistes formés pour ces situations.
La personnel paramédical englobe 69 infirmiers et leurs assistants, auxquels s'ajoutent 39 soldats de soutien, dont deux cadres administratifs, et des éléments représentant les différentes inspections des Forces Armées Royales.
"Ils sont tous conscients de la responsabilité qui leur incombe et mobilisés pour accomplir leur devoir national, fidèles en cela à notre devise éternelle: Dieu, la Patrie, le Roi", a assuré le lieutenant-colonel Hicham Qachna.
En illustration de cet état d'esprit dans les faits, des femmes militaires, postées initialement dans des postes moins exposés, ont insisté pour qu'elles soient affectées aux premières lignes pour porter le fardeau à pied d'égalité avec leurs camarades masculins.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.