Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Naïf Aguerd proche d'un accord avec l'OGC Nice ?    Mohamed Taabouni, le plus performant d'une génération dorée    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 7433 au total, dimanche 24 mai à 16h    Le derby Sévillan pour démarrer la reprise de LaLiga    Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc    Roumanie : Le président de l'EMSI Kamal Dissaoui distingué    Coronavirus : 74 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7.406 cumulés, samedi à 16h    Vidéo. Pakistan : 97 morts dans un crash d'avion    David Keene… Comment l'Algérie finance la propagande de sécession aux Etats-Unis    Coronavirus : 43 nouveaux cas, 7375 au total, samedi 23 mai à 10h    Rediffusion des cours à distance pendant les vacances de l'Aïd    L'AREP supervise 166 projets d'un milliard de DH    L'ENSP se dote de la première plateforme virtuelle de santé au Maroc    Achraf Bencharki plus près que jamais de Trabzonspor    En Bundesliga, 90 minutes de silence... plus une pour les victimes    Les résultats de Manchester United affectés par le Covid-19    Habib El Malki : Les efforts consentis par les membres de la Chambre des représentants se sont traduits par l'adoption des lois avec efficacité et rapidité    Mohamed Benabdelkader : Elaboration d'une vision assortie d'un plan opérationnel pour l'après confinement    Nos voeux    Plan de lutte contre le coronavirus dans les prisons La DGAPR dresse le bilan des mesures prises    Près de 3 MDH pour atténuer l'impact du Covid-19 à Ain Chock    Vaccin contre le coronavirus : L'université d'Oxford recrute plus de 10.000 volontaires    Au temps du confinement, l'expression artistique se réinvente    "Graines de Corona", nouveau recueil du suisse Bruno Mercier aux éditions marocaines "Les Infréquentables"    Vrai faux entretien avec Jean d'Ormesson    Nos Vœux    L'ONU lance une initiative mondiale contre la désinformation    Un club chinois s'intéresse à Younès Belhanda    La CAN 2021 toujours sans visibilité…    Nizar Baraka: il est temps de redéfinir les priorités nationales    «REC» de Paco Plaza et Jaume Balaguero: un thriller viral!    La crise et après…    Le porteur de feu (L'Igniphore)    Lire Evelyne ou le djihad?    Israël…Gaza… Les Palestiniens    «Le législateur devrait insérer le télétravail pour une application claire et sans ambiguïtés»    508 mesures proposées par la CGEM et ses fédérations    A quoi sert une frontière?    Déconfinement: Les députés pointent l'absence de vision    S.M le Roi, Amir Al-Mouminine, commémore Laylat Al-Qadr    Réunion de Habib El Malki avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Kamal Moummad, «The Man Behind the Scene»    Venezuela: Trump perd la partie…    L'après-Covid-19: Ce que propose le couple franco-allemand    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    DOC-Covid19 : Les principaux textes législatifs en un seul clic!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'engouement culturel à l'ère du confinement
Publié dans Libération le 07 - 04 - 2020


I nfluencé par le confinement, l'accès à la culture connaît une mutation. A travers une nouvelle forme de consommation et un nouvel attrait, l'engouement pour la culture se décline telle une renaissance intellectuelle à l'ère d'un numérique, salutaire des esprits durant cette quarantaine. En effet, parmi l'impact mesurable de la distanciation sociale au niveau mondial, le contenu culturel mis à disposition du grand public a joui d'un essor et d'une opulence de propositions. Du musée Van Gogh à Amsterdam, au National Gallery de Londres en passant par le National Museum of Modern and Contemporary Art de Séoul, les plus vastes collections et chefs-d'œuvre sont à la portée de quelques clics. Des visites virtuelles proposées pour libérer son esprit et admirer l'art sans sortir de chez soi. Pour les amateurs des grands classiqueslittéraires et des expressions populaires revisitées, l'acteur français Fabrice Luchini s'est joint à une initiative mondiale qui invite à renouer avec la culture livresque pour outrepasser le confinement physique. "Tous les 3 à 4 jours, j'essaie de poster une vidéo sur ce génie (la Fontaine)", a commenté Luchini sur son compte Instagram. "On parle beaucoup du confinement qui est manifestement la seule attitude raisonnable et civique, ce qui me rappel une fable de la Fontaine, « L'ours et l'amateur des jardins »", a réagi l'acteur français dans une de ses publications. Décrivant le nouveau coronavirus (Covid-19) comme une "chose épouvantable", l'artiste ajoute que "la raison d'ordinaire n'habite pas longtemps chez les gens séquestrés". L'institut Cervantes s'est aussi adapté à cette mutation culturelle, à travers une mise à disposition, gratuite, des ressources de la bibliothèque en ligne, avec plus de 14.000 titres d'auteurs espagnols et latino-américains. En ces moments exceptionnelles, devant une épidémie qui a bouleversé le monde, "la générosité est la plus grande vertu qui puisse être exercée", a expliqué à la MAP, le directeur de l'Institut Cervantes de Rabat, José María Martínez. En outre, les utilisateurs Marocains peuvent profiter de ce confinement grâce à un libre accès à la bibliothèque électronique de l'Institut Cervantes, a détaillé M. Martinez. De même, la Bibliothèque numérique mondiale propose sur Internet, "gratuitement et en plusieurs langues", une documentation considérable en provenance des pays et des cultures du monde entier. Ainsi, le visiteur peut s'extasier, depuis son ordinateur, devant une impression photomécanique montrant le Palais de Justice, à l'intérieur de la Kasbah de Tanger, datant du 19ème siècle, des extraits du livre des voyages d'Ibn Battuta "Rihla d'Ibn Battûta" ou une aquarelle représentant le costume porté par les médecins traitant des patients atteints par la peste au 17ème siècle. En ces temps de confinement, beaucoup de gens parlent sur les réseaux sociaux parlent de livres alors que d'habitude ils parlent de leurs chats, s'est réjoui l'écrivain belge, Patrick Lowie. Pour cet auteur des "202 portraits oniriques", gratuitement accessible sur Internet, le confinement n'a pas été une raison de l'empêcher de travailler sur les livres des éditions ONZE. "Je n'ai rien écrit depuisle début du confinement", dit-il, "pour moi, le livre à toujours été présent, tout le temps, même en période de quarantaine". Dans la même lignée, les cinéphiles peuvent savourer le 7ème art grâce une initiative singulière du Centre cinématographique marocain (CCM) qui propose, en cette période de confinement, une série de longs métrages marocains. Cette action se base sur une liste de film qui "se veut éclectique et multi-publics", avec 25 films, "plus ou moins récents, déjà en format numérique et dont la carrière commerciale est achevée", peut-on lire dans un communiqué du CCM. Cette mutation culturelle, sous l'emprise de mesures restrictives en vue d'arrêter la propagation du Covid-19, a permis une meilleure découverte et redécouverte artistique, issue d'une philanthropie humaine pour consoler les maux des "confinés" du monde et adoucir les âmes les plus censurés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.