Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Hydroxychloroquine: 3 des auteurs de l'étude du Lancet se rétractent    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 8.030 au total, vendredi 5 juin à 10h    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La désinfection, une bataille quotidienne contre le coronavirus
Publié dans Libération le 10 - 04 - 2020

Des rues, bâtiments et espaces publics et jusqu'à l'intérieur même des foyers, les gestes et opérations de désinfection et de stérilisation se sont imposés en ces temps de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, faisant désormais partie du quotidien des citoyens.
Si le confinement et la distanciation sociale sont aujourd'hui la première arme dans la bataille menée au niveau mondial pour essayer d'endiguer la pandémie du Covid-19, la désinfection et la stérilisation des lieux et objets susceptibles de constituer des vecteurs de propagation de la pandémie sont également de mise pour limiter au maximum le risque d'exposition et de transmission de ce virus très contagieux.
Dans la région de l'Oriental, comme ailleurs au Maroc, les opérations de désinfection se multiplient à la faveur d'initiatives menées aussi bien par les autorités publiques et sanitaires et les conseils élus que par les acteurs de la société civile.
Parallèlement, la «culture de stérilisation» et les comportements d'hygiène gagnent en importance auprès des citoyens, qui accordent désormais davantage d'intérêt à des gestes basiques comme se laver les mains fréquemment et stériliser les produits achetés avant utilisation.
En ce qui concerne les efforts de désinfection des espaces publics, la région de l'Oriental vit, depuis l'apparition du virus au Maroc, au rythme d'opérations quotidiennes de désinfection et de stérilisation dans l'ensemble des centres urbains et ruraux, menées par les autorités locales et les services de santé et d'hygiène, avec le concours des institutions concernées, des sociétés délégataires de la gestion des déchets et des acteurs de la société civile.
A titre d'exemple, la campagne de désinfection menée dans la province de Taourirt, faisant partie d'un ensemble de mesures et actions déployées par les autorités locales sous la supervision du gouverneur de la province, en vue de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.
Dans une déclaration à la MAP, Abdellah El Harti, chef de la division des collectivités territoriales à la préfecture de la province de Taourirt, a noté que la campagne de désinfection complète de l'ensemble des espaces publics et établissements de la province est menée de manière quotidienne dans tous les espaces enregistrant une affluence de la population.
Cette campagne, qui touche l'ensemble du territoire de la province, conformément au principe de l'administration de proximité, fait partie d'une série d'actions de prévention et de lutte contre la pandémie, coordonnées par une commission provinciale sous la présidence du gouverneur, et mises en œuvre par des équipes thématiques, avec le concours des autorités administratives et des différents services de sécurité.
Ces équipes sont chargées, entre autres, de la mobilisation des ressources, de la sensibilisation des habitants, du soutien au personnel hospitalier, de l'approvisionnement et du contrôle des prix dans les marchés et de l'accompagnement social au profit des familles nécessiteuses, a-t-il expliqué.
Autre exemple de la mobilisation au niveau local, le programme de désinfection et de stérilisation mis en œuvre à Oujda par la commune urbaine en coordination avec la société de gestion de l'assainissement solide Sita Al Beida et en collaboration avec les autorités locales.
Après une première phase ayant concerné les principales avenues de la capitale de l'Oriental et les marchés, ce programme a porté lors d'une deuxième phase sur les quartiers des quatre zones urbaines de la ville, à savoir Sidi Yahia, Oued Nachef-Sidi Maâfa, Sidi Driss El Qadi et Sidi Ziyan.
Tout en remerciant l'ensemble des parties mobilisées dans cet effort de protection de la santé publique, la commune d'Oujda a rappelé, à cette occasion, la nécessité de respecter les mesures préventives prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, exhortant les habitants à rester chez eux et ne sortir qu'en cas de besoin urgent.
A une échelle plus large, le Conseil de la région de l'Oriental (CRO) a lancé récemment une opération de désinfection et de stérilisation qui concerne l'ensemble des villes de la préfecture et des provinces relevant de la région, en vue de contribuer aux efforts de lutte contre la propagation du Covid-19.
Cette opération mobilise les équipements et véhicules du Centre régional de secours et de prévention des catastrophes naturelles, relevant du CRO, en vue de désinfecter les différentes administrations, établissements et espaces publics qui connaissent une affluence quotidienne des citoyens, notamment les hôpitaux et autres lieux publics.
Intervenant lors du lancement de cette initiative, le président du CRO, Abdenbi Bioui, a souligné que cette opération concernera toutes les provinces de la région de l'Oriental et s'appuiera sur les moyens humains et matériels du CRO qui permettent une intervention à l'échelle de l'ensemble de la région.
L'ensemble des responsables et acteurs concernés approchés par la MAP affirment que ces campagnes se poursuivront tant que la situation épidémiologique l'impose, en vue de préserver la santé des citoyens et limiter au maximum le risque d'infection au Covid-19.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.