La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Loi de Finances: Les doléances de la FMF    Conseil de la concurrence: 50% des décisions et avis portent sur les concentrations    Yamed Capital livre les premières villas du projet Terre Océane    Paris: Le défilé du 14 juillet tenu en format réduit    Covid19: Plus de 16.000 cas au Maroc    Covid-19: Ait Taleb prévient contre le relâchement    ENCG, ENSA, médecine... encore plus de places à prendre!    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Driss Lachguar se réunit avec les jeunesses de partis politiques    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    La Turquie et le monde arabe    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    Du sang neuf à SG Maroc    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Premier League: Manchester United cale face à Southampton    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les MRE    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Amnesty. Première gifle de Tel Aviv    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Présidentielles Polonaises: Réélection d'Andrzej Duda    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Nouvelle rencontre réussie du président de l'ANME avec le ministre Othmane El Ferdaous    Air Arabia Maroc lance son programme de vols spéciaux    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Tanger en état d'alerte    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Premières élections régionales en Espagne depuis la pandémie    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes
Publié dans Libération le 26 - 05 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/46529195-37138523.jpg?v=1590440868" alt=" Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes" title=" Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/46529195-37138523.jpg?v=1590440891" alt=" Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes" title=" Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes" /
Distinguée lors du 36ème festival "Vues d'Afrique" de Montréal, la cinéaste Sanaa Akroud répond aux questions de la MAP sur son dernier long métrage "Myopia", une coproduction maroco-canadienne qui a remporté le Prix "Regards d'ici", attribué par TV5 Québec/ Canada, le Prix spécial du jury outre la Mention spéciale pour son interprétation.
L'actrice et réalisatrice est connue pour ses rôles dans des séries télévisées comme «Douiba» et «Remana et bertal ». Elle a aussi fait ses preuves au cinéma dans des films comme « Termus des anges », « Ahmed Gassiaux » ou encore le long-métrage égyptien Femmes du Caire. En tant que réalisatrice, Sanaa Akroud, qui a immigré depuis quelques années au Canada, compte à son actif plusieurs courts-métrages et téléfilms avant de signer en 2015 Khnifist R'mad, son premier long métrage.
«Je suis très heureuse de voir le film Myopia remporter trois prix honorifiques au festival "Vues d'Afrique". C'est une manière honorable de reconnaître d'abord l'importance de ce film qui traite de l'identité, de la religion, de la patrie et surtout du droit comme fondement d'une vie décente ainsi que du rôle de premier plan que jouent l'éducation, l'enseignement et une condition sociale convenable pour forger un citoyen fort et sûr de lui-même», explique Sanaa Akroud. «Le film se distingue tout d'abord par le traitement réaliste des sujets abordés à travers un scénario qui combine humour, pour décortiquer une dure réalité, et simplicité du langage de la femme rurale Fatim, tout en incitant à la réflexion et au questionnement», ajoute-t-elle. Et de préciser : «Personnage principal du film, Fatim est cette femme du village forte, persévérante et opprimée. Elle souffre d'une horrible solitude parce qu'elle parle un "langage incompréhensible", un langage de moralité que seuls cernent ceux qui vivent dans l'ombre avec comme rêve la reconnaissance de leur droit à la vie, à la liberté et à une vie décente».
«À Myopia, j'ai donné la parole à la femme. Fatim, femme du village, est à la fois policière, acteur de la société civile et journaliste. Les hommes sont placés en arrière-plan afin de donner à Myopia la parole et une forte position pour faire entendre la voix féminine objectivement, clairement et indépendamment du mari, du père et de l'employeur, ou encore de la tribu ou la famille», souligne la cinéaste.
Concernant ses projets d'avenir, l'artiste explique qu'elle se penche d'ores et déjà sur un certain nombre de projets au Maroc comme au Canada, parmi lesquels un film canadien qu'elle prépare aux plans de l'écriture et de la réalisation. «A son tour, le long métrage "Myopia" implique toujours un travail de projection ici à Montréal, mais aussi au Maroc, et on va voir où nous mènera cette production avec la perspective des festivals et autres évènements à venir», indique l'artiste avant de conclure: «Mais à présent, tout mon espoir est de voir l'humanité se débarrasser de cette pandémie avec les moindres dégâts pour que tout le monde puisse retrouver la splendeur d'une vie meilleure».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.