Maroc: report des festivités de la fête du Trône    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Algérie: un journaliste condamné à 15 mois de prison pour des publications Facebook    Coronavirus : recul du nombre de salariés en arrêt temporaire du travail    PLF rectificative : la Fédération Marocaine de la Franchise se plaint de son exclusion    Du sang neuf à SG Maroc    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Ait Taleb met en garde contre tout relâchement    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Alger au pied du mur    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Premier League: Manchester United cale face à Southampton    Les amendements proposés par le PPS    2020, année de la promotion de la culture de la concurrence    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    France: une cérémonie du 14 juillet version Covid    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Amnesty. Première gifle de Tel Aviv    Tanger reconfiné : Les commerçants voient rouge    Enseignement supérieur : Examens exceptionnels au profit des étudiants bloqués à l'étranger    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Présidentielles Polonaises: Réélection d'Andrzej Duda    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Nouvelle rencontre réussie du président de l'ANME avec le ministre Othmane El Ferdaous    Remaniement ministériel en Tunisie    Air Arabia Maroc lance son programme de vols spéciaux    Casablanca: la mosquée Hassan II se prépare pour la réouverture (VIDEO)    Coronavirus : 111 nouveaux cas, 16.047 cas au total, mardi 14 juillet à 10h    Le roi Mohammed VI a écrit à Emmanuel Macron    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Covid 19 : 111 nouveaux cas et 469 nouvelles guérisons ce mardi à 10h    Foot. Le Real se rapproche du titre    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Pêche au poulpe à Dakhla : Le quota global est fixé à 15.000 tonnes    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Premières élections régionales en Espagne depuis la pandémie    Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes    Feddal débarque au Sporting Lisbonne    Devant du public, la rentrée tonitruante des "Quatre fantastiques" du PSG    Premier League : Leicester surpris, Arsenal doublé    La reprise de la demande intérieure pourrait faire rebondir l'économie marocaine en 20214    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages ?    Le CCM dévoile les projets de films admis à l'avance sur recettes    Mauvaises langues    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour une meilleure place du monde rural dans le nouveau modèle de développement
Publié dans Libération le 27 - 05 - 2020

Les intervenants d'une visioconférence ont souligné l'importance d'accorder une place de choix au monde rural dans le modèle de développement escompté, en tant que condition sine qua non pour atteindre les objectifs de développement durable et dépasser les défaillances enregistrées en la matière.
Le nouveau modèle de développement doit apporter des solutions efficaces, efficientes et innovantes, basées sur les bonnes pratiques internationales, en vue de garantir à la population rurale le droit d'accès aux services publics, notamment la santé et l'éducation, ont relevé les participants à cette rencontre tenue récemment sous le thème "La place du monde rural dans les politiques publiques d'urgence".
Organisée à l'initiative des étudiants de la licence professionnelle en gestion publique et développement territorial, à la faculté de droit relevant de l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, cette visioconférence a été l'occasion pour les participants de souligner, à l'unisson, que la question des ressources humaines revêt une importance particulière en ce sens qu'elle se trouve placée au cœur du nouveau modèle de développement. Ils ont préconisé d'encourager les enseignants et les médecins à s'installer dans le monde rural, et de s'attaquer aux déséquilibres environnementaux, tout en en assurant une bonne gouvernance.
Dans ce sens, le chef de département de droit public à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, Mohamed El Ghali, a indiqué que la pandémie du coronavirus a mis en relief l'importance des politiques publiques et leur capacité d'accompagner les transformations sociétales, notamment en milieu rural.
Ces politiques ont démontré l'existence d'un déphasage entre le milieu urbain et celui rural, en l'occurrence en matière de lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité, le développement des réseaux routiers, l'approvisionnement en eau potable et en électricité et l'accès aux services de base, dont la santé et l'éducation, a-t-il relevé.
Il a également évoqué la nécessité d'"humaniser" les politiques publiques et d'assurer un accès équitable pour toutes les franges de la société sur le même pied d'égalité, rappelant que la Constitution a consacré les principes d'équité et d'égalité.
De son côté, le professeur de droit public à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, Hicham Berjaoui, a passé en revue certaines données relatives à la situation de développement en milieu rural, notamment sur le plan socioéconomique, notant que ces chiffres démontrent l'importance du monde rural, qui contribue à la création de la richesse nationale à hauteur de 20% du PIB.
Eu égard à son importance démographique, sociale et économique, le développement du monde rural exige la synergie des efforts de l'ensemble des intervenants, à savoir l'Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics, pour relever les défis et atteindre les objectifs tracés, a-t-il estimé.
Les différents programmes adoptés par l'Etat ont contribué largement à réduire le déficit enregistré au niveau de certains services en milieu rural, sans pour autant pouvoir lutter contre la pauvreté, a-t-il déploré.
Pour sa part, le professeur en aménagement et développement territorial, Nabil Abou El Khayr, a indiqué que le Maroc comprend 1503 collectivités territoriales, dont 1282 communes rurales, notant que 12 millions de personnes issues de 29.000 douars ont bénéficié des programmes de lutte contre les disparités spatiales et sociétales en milieu rural, avec une enveloppe budgétaire de plus de 50 MMDH.
Il a, par ailleurs, mis l'accent sur l'ensemble des problèmes dont souffre le monde rural, notamment l'explosion démographique, la raréfaction des ressources en eau, la scolarisation de la fille rurale et la modernisation de l'agriculture, insistant sur la nécessité de conjuguer les efforts pour construire un monde rural durable et cohérent sur les plans social et économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.