Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne    ONCF: un homme se jette sur les rails entre Témara et Rabat-Agdal    Transport aérien – hécatombe mondiale : 84 milliards de dollars de pertes et 1,2 milliards de passagers en moins    Covid-19 / Maroc : Quelques infos au sujet du foyer industriel de Safi    Soupçonné d'escroquerie, un officier principal déféré devant le parquet    Le Maroc attend toujours la réponse d'Amnesty international (responsable)    Rapatriement des Marocains bloqués: arrivée d'un vol en provenance de Montréal    Coronavirus au Maroc : 534 cas en 24h, 13.822 au total    Accès à l'information : Le Parlement partage son fonds documentaire et ses archives avec le HCP    L'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie reprennent les pourparlers sur un barrage contesté    Le Souverain félicite le Président américain à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Temps chaud avec chergui du samedi au mardi dans plusieurs régions du Royaume    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Le youtubeur marocain Taha Essou applaudi par la Toile (VIDEO)    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    Coronavirus : 146 nouveaux cas, 13.434 au total, samedi 4 juillet à 10h    Des rapatriés victimes d'une intoxication à Agadir: ce que l'on sait    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure
Publié dans Libération le 30 - 05 - 2020

Comment ne pas y voir un clin d'œil du destin ? Un peu plus d'un an avant le décès d'Abderrahmane El Youssoufi à l'âge de 95 ans, le TihadAthletic Sport (TAS), club qu'il chérissait tant, lui a offert une victoire inespérée en Coupe du Trône. L'un des plus beaux cadeaux jamais faits par une équipe à l'un de ses glorieux fondateurs. Feu Abderrahmane El Youssoufi aimait profondément le football et encore plus le TAS. Pour s'en persuader, il suffit de se remémorer l'éclatant sourire qu'il arborait lorsquel'un des clubs les plus populaires de Casablanca a été promu en seconde division après avoir végété beaucoup trop longtemps à l'étage Inférieur.
Nous sommes au printemps 2017, et malgré un état de santé fragile, Abderrahmane El Youssoufi, maillot du TAS floqué à son nom, a tenu coûte que coûte à marquer de sa présence ce jour où ses regrets se sont transformés en bonheur infini, participant à une indescriptible liesse populaire, là où tout a commencé à Hay Mohammadi. C'est dans ce quartier mythique qu'est né le TAS en 1946 .« Nous avons de nos propres mains tracé les lignes pour délimiter le terrain dans le quartier Moulay Chrif », se remémorait,il y a quelque temps, l'ancien Premier ministre.
Entre Tanger, la ville où Abderrahmane El Youssoufi est né, un 8 mars 1924, et ce creuset de talent qu'est le quartier Hay Mohammadi de Casablanca où il a œuvré pour la création du TAS, le lien ne saute pas vraiment aux yeux. C'est tout un pan de l'histoire du Maroc qu'il faut revisiter pour que le puzzle soit complet. Encore élève interne au lycée Moulay Youssef de Rabat, Abderrahmane El Youssoufi avait rejoint les rangs du Mouvement national. L'histoire s'en rappellera comme étant l'un des militants historiques du nationalisme marocain. Ce n'est d'ailleurs pas étonnant qu'il ait adhéré à l'âge de dix-neuf ans au parti de l'Istiqlal.
Dès lors, sa préoccupation première était d'améliorer les conditions de vie de la classe ouvrière et en particulier des plus jeunes d'entre elle, avec pour objectif de les imprégner du mouvement nationaliste. « Le TAS a vu le jour pour encadrer les jeunes et les encourager à adhérer à la bataille pour l'indépendance »,soulignait-il fièrement il y a un peu plus de dix ans. Une volonté d'émancipation également palpable dans la création du club de Cosumar. Mais pas que. « Nous avons aussi fondé la Ligue de football marocaine, en opposition à celle instaurée par le colonisateur avant de créer la Coupe du Trône », confiait-il.
On vous laisse imaginer sa joie quand le TAS a remporté ce trophée hautement symbolique l'année dernière, lors de la fête du Trône, contre toute attente et au courage, en prenant le meilleur sur le Hassania d'Agadir(2-1). Une victoire au forceps dédiée par les joueurs, le staff et toutes les composantes du club à Abderrahmane El Youssoufi. Survêt du club sur les épaules, Abderrahmane El Youssoufi n'a pas hésité un seul instant à accueillir ses héros du moment. A la manière du meneur d'hommes qu'il était, il leur a certainement rappelé le contexte particulier dans lequel leur club a vu le jour. Comme pour les persuader que le TihadAthletic sport n'était vraiment pas un club comme les autres.
De toute façon, comment peut-il en être autrement ? Le cœur d'un homme aussi extraordinaire ne peut vouer un amour et une admiration aussi grandsà un club de football ordinaire. Désormais, l'étoile d'Abderrahmane El Youssoufibrillera pour toujours au-dessus du TAS. Et plus que jamais, le TAS aura la charge d'honorer sa mémoire en multipliant les exploits et pourquoi pas réaliser son vœu le plus cher, renouer avec la première division.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.