Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Maroc/Covid-19: la répartition des 249 nouveaux cas par villes    Erdogan provoque les chrétiens    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Marché des voitures neuves : un secteur en pleine convalescence    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    En plein désert, le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Baccalauréat: fin de la première session, toutes branches confondues    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Le Raja s'accroche à son attaquant contre le Zamalek    Les mesures prises pour accompagner la reprise de l'activité touristique    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Relance du tourisme : Laftit fait le point avec les professionnels    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    Coronavirus : 115 nouveaux cas, 15.194 cas au total, vendredi 10 juillet à 10h    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Capitalisation boursière à fin 2019 : La part des investisseurs étrangers s'élève à plus de 200 milliards DH    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Préparation des prochaines échéances électorales    City se balade, Wolverhampton s'égare    Débat sur la réforme du Code électoral    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Sauver la SAMIR : Par devoir et par nécessité    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative
Publié dans Libération le 03 - 06 - 2020

Depuis que la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) s'est propagée à travers le monde, l'industrie touristique est secouée par une crise inédite aux proportions dantesques. Au Maroc, cette crise mène la vie dure à des milliers d'opérateurs ébranlés par près de 3 mois d'inactivité, dictés par le confinement et la fermeture des frontières. En effet, depuis la première alerte au coronavirus qui a poussé tous les professionnels à annuler les réservations en cours, les hôteliers, agences de voyages, restaurateurs, transporteurs, loueurs de voitures et guides ont dû suspendre leurs activités jusqu'à nouvel ordre.
Entre incertitude et espoir, l'ensemble de l'écosystème touristique national est dans l'expectative face à une situation épidémiologique où la vigilance reste toujours de mise, bien que les indicateurs récents prêtent à l'optimisme.
Avec une batterie de mesures pour soutenir les entreprises mises à rude épreuve par la pandémie, le Maroc ne lésine pas sur les moyens pour maintenir à flot son économie et préparer l'après Covid-19.
Le secteur touristique, fleuron de l'économie nationale, sans une visibilité quant à une reprise tant espérée de ses activités, réclame des mesures urgentes pour sortir du gouffre et préserver le rayonnement mondial de la destination Maroc.
"A l'heure actuelle et en prévision d'une reprise que nous appelons de tous nos vœux, nous avons besoin de visibilité quant à la levée des restrictions liées à l'accessibilité de notre destination et à la mobilité à l'intérieur du Royaume", estime la Confédération nationale du tourisme (CNT).
Toutes les destinations touristiques concurrentes sont à pied-d'œuvre pour la reprise de leur activité en communiquant d'abord sur l'ouverture de leur frontières et la réouverture des établissements et lieux touristiques, poursuit la confédération, notant que la levée des astreintes est imminente et qu'une communication sur ce sujet serait la bienvenue.
"Nous devons impérativement informer les compagnies aériennes pour réserver leurs slots et les tour-opérateurs pour préparer leurs offres, sur la date prochaine de l'ouverture de nos frontières aériennes dans un premier temps, de manière à pouvoir maîtriser le contrôle sanitaire au niveau des aéroports, avec test obligatoire à l'embarquement des pays émetteurs, suivi des touristes durant la totalité de leur séjour et mesures barrières tout au long du parcours client, tout ceci avec une bonne communication tous canaux confondus", préconise la même source. Véritable locomotive économique et sociale, le tourisme doit bénéficier de mesures exceptionnelles au regard de son rôle vital. Le secteur, élément clé dans la balance des paiements, est un pourvoyeur de devises et générateur d'emplois directs et indirects et prescripteur de biens et de services à d'autres secteurs productifs du Royaume.
Alertant sur l'état de fébrilité intense auquel a été soumis le tourisme suite aux mesures contraignantes mais certes nécessaires qui ont été installées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire et notamment la fermeture des frontières, la CNT souligne que tous les professionnels ont géré de manière responsable cet état de fait, soucieux avant tout de la santé des collaborateurs, des visiteurs et de tous les concitoyens.
"Les décisions de programmation de destinations se prennent maintenant. Le Maroc a eu une maîtrise exceptionnelle de la pandémie, sachons être également exceptionnels dans la reprise et la relance de notre tourisme", conclut la Confédération.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.