Bourita : la PEV est plus que nécessaire en ces temps de crise    Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des Fédérations interprofessionnelles    Tout savoir sur le budget sectoriel 2021    Black Friday. Orange casse les prix    Ligue des Champions de la CAF : Al Ahly et le Zamalek SC s'affrontent dans la finale du siècle    Diego Maradona enterré dans un cimetière de Buenos Aires    Affaire de la fillette torturée par sa mère à Larache: ce qu'a décidé la justice    Erreur de dosage pour le vaccin AstraZeneca : les précisions du Dr Samir Machour    Covid-19 au Maroc: voici la date des premières vaccinations    Sida Maroc : 73% des cas savent qu'ils sont atteints    La CGEM et l'IFC s'engagent pour l'employabilité des femmes    Guergarat. L'appui du batonnier Jean-Claude Muyambo et l'alliance des amitiés Congo-Maroc    UM6P : quatre chercheurs distingués par l'Université de Stanford    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 27 novembre    Covid-19 : La Russie promeut «Sputnik» au Maroc    Ce que coûtent les violences physiques et sexuelles par victime (HCP)    El Guerguarat: l'ambassadeur du Maroc à Genève recadre la délégation de la Namibie    Le bel hommage des joueurs de Naples à Maradona    Rencontre    L'appel de Johnny Depp rejetée dans l' affaire "The Sun "    Vernissage à Salé d' une exposition collective d' art contemporain autour du patrimoine marocain    Message de condoléances du roi Mohammed VI au président du Niger    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    CAF : Ahmad Ahmad se scandalise et accuse la FIFA !    Tennis : À l'A.C.S.A... sympathique et conviviale    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    La RAM renforce son programme de vols internationaux    Le Parlement européen vote une résolution d'urgence sur la détérioration des libertés en Algérie    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Belle opération de la Marine royale à Nador    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports
Publié dans Libération le 04 - 07 - 2020

L'Agence française de développement (AFD) et l'Agence nationale des ports (ANP) ont signé jeudi 2 juillet un accord de prêt de 1,1 milliard de dirhams (100 millions d'euros), associé à une subvention d'assistance technique de 8,7 millions de dirhams (800.000 euros). Ce, en présence de l'ambassadrice de France au Maroc, Mme Hélène Le Gal.
Ce nouveau concours financier et technique de l'Agence française de développement (AFD) à l'Agence nationale des ports (ANP) vient consolider les relations de coopération entre ces deux organismes et permettra d'améliorer la compétitivité des ports gérés par l'ANP, d'accroître leur résilience face aux effets du changement climatique et de renforcer leur intégration urbaine.
La coopération économique entre le Maroc et la France se renforce dans le secteur portuaire par la mise en place d'un nouvel emprunt. «Le Maroc et la France sont deux économies de la mer, et notre coopération dans les domaines portuaires et maritimes en est d'autant plus évidente à la fois pour renforcer notre ancrage commercial mais aussi pour allier nos efforts en vue de promouvoir une économie bleue, performante et soucieuse d'un développement durable», relève Hélène Le Gal.
Le partenariat financier et technique entre l'ANP et l'AFD, déclenché en 2012 par l'octroi par l'AFD à l'ANP d'un prêt de 50 millions d'euros et une subvention d'assistance technique de 300.000 euros, vient de franchir aujourd'hui une nouvelle étape importante marquée par la mise en place d'un nouveau financement d'un montant de 100 millions d'euros.
«Notre programme d'investissement 2018-2024 permettra de consolider le développement et la modernisation du tissu portuaire afin de stimuler l'impact socioéconomique des espaces portuaires sur leurs hinterlands. Notre vision à travers ce programme intègre également la dimension de développement durable en faisant notamment de l'ouverture des ports sur leurs cités un levier de valorisation du foncier portuaire, d'aménagement d'espaces urbains et de création de nouvelles activités génératrices de richesses et d'emplois », souligne Nadia Laraki, directrice générale de l'Agence nationale des ports.
L'enjeu de ce programme porte, également, sur la promotion de ports plus résilients au changement climatique. « Ce nouveau programme visera à élever la résilience des infrastructures portuaires et leur adaptation au changement climatique à travers, notamment, le confortement d'ouvrages et la protection des infrastructures portuaires face à la montée du niveau de la mer, la mise en place d'un dispositif de bilan carbone pour améliorer l'efficacité énergétique et de prévention de la pollution marine pour préserver la biodiversité du milieu aquatique », souligne Mihoub Mezouaghi, directeur de l'AFD au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.